Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Justice inféodée: Eugène Diomi Ndongala condamné à  10 ans par l'incapacitaire de Kingakati alias Joseph Kabila !

Comment peut-on continuer à  voir les nà´tres tombés, arrêtés arbitrairement, emprisonnés par un régime d'usurpation et d'imposture, acquiescer sans broncher ? Comment peut-on accepter qu'un tricheur et fraudeur impénitent soutenu par la mafia international, catapulté à  la tête du Congo en complicité avec des Mammouths joséphistes ventripotents et des Dinosaures Mobutistes rénovés, faire sa petite loi, à  qui donc la faute ? Comment peut-on accepter cette condamnation injuste d'Eugène Diomi Ndongala, président de Démocratie Chrétienne demeurer silencieux, sans aucune réprobation populaire, tétanisé par le Kadogo fait Roi au kongo ? Quel pays est devenu la République démocratique du Congo avec tous ces ventripotents et aplaventristes sans moral, sans idéaux pour le pays, seul compte leur ventre gonflé et insatiable ? A Réveil FM International, nous sommes estomaqués par non-réaction populaire de la condamnation de l'acteur politique Eugène Diomi Ndongala à  10 ans de prison, dans un pays où le délestage est de mise et où la justice travaille la nuit ! La justice nuitarde, corrompue, vendue à  la solde de l'incapacitaire de Kingakati est désolante. Alias Joseph Kabila malgré son régime de terreur sait au moins que tous les congolais n'ont pas encore courbé l'échine devant sa pathétique personne. Son pseudo règne abusif est une parenthèse de l'histoire va se fermer rapidement. Mais où sont donc les Congolais patriotes et épris de justice pour dénoncer cette cabale du régime contre Eugène Diomi Ndongala ?

Eugène Diomi Ndongala, président de Démocratie Chrétienne, un homme debout !

Le crime d'Eugène Diomi Ndongala est d'avoir réfuté les fraudes massives de novembre 2011 qui ont sanctifié le second hold-up électoral d'alias Joseph Kabila. Mieux, bien qu'élu comme député de refuser d'aller siéger au Parlement godillot des applaudisseurs au Palais du peuple de Kinshasa. De boycotter ses émoluments parlementaires. De toujours reconnaître Etienne Tshisekedi wa Mulumba comme le président élu. De tout faire y compris de vouloir organiser une Majorité Présidentielle Populaire issue de l'élection du 28 novembre 2011. Le voilà  qui est accusé d'avoir violé deux mineurs que l'on voit jamais. Alors que le Grand violeur de la Constitution, lui trà´ne abusivement sur le trà´ne de la République démocratique du Congo.

Réveil FM International diffuse cette interview de Freddy Nkita, le Secrétaire Général de Démocratie Chrétienne. L'interview a été réalisée à  Paris, deux jours avant la condamnation d'Eugène Diomi Ndongala à  10 ans de prison par la Cour suprême de justice nuitamment.

Freddy Nkita, Secrétaire Général de Démocratie Chrétienne. Photo Réveil FM International

Freddy Nkita, Secrétaire Général de Démocratie Chrétienne. Photo Réveil FM International

A Réveil FM International, nous refusons le silence complice face à  l'emprisonnement d'Eugène Diomi Ndongala. Dossier à  suivre !

Partager sur : Partager