Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

25ème session du Conseil des droits de l`homme ONU-Genève: Winine Mumba Matipa au panel sur les violences sexuelles en République démocratique du Congo

Le 25 mars 2014 s'est tenu dans la salle du Conseil des droits de l'homme à  Genève, un panel sur les les violences sexuelles en République démocratique du Congo. Nous commençons avec le discours de Wivine Mumba Matipa, ministre de la justice de la République démocratique du Congo, puis suivrons les autres intervenants.

Wivine Mumba Matipa, ministre de la justice de la RDC

Pas trop convaincante car comme l'incapacitaire de Kingakati qui dirige par défi le Congo-démocratique qui n'ose pas citer les pays agresseurs de la République démocratique du Congo,Wivine Mumba Matipa ne profite pas de la tribune du Conseil des droits de l'homme pour dire la vérité vraie. Wivine Mumba Matipa a usé et abusé de circonlocution diplomatique, pendant ce temps les viols continuent à  l'Est de la République démocratique du Congo.

A Réveil FM International, nous sommes fortement préoccupés comme d'autres par les graves violations de droits de l`homme, notamment les violences sexuelles contre les femmes - et aussi contre les hommes (les femmes de brousse), ce qui est davantage un tabou - à  l`est de la République démocratique du Congo.

Les différents conflits armés et la faiblesse des institutions étatiques congolaises, particulièrement du système judiciaire et des forces de sécurité, jouent un rà´le déstabilisateur.

Le nombre de cas de violences sexuelles et de viols massifs sont une source d`inquiétude majeure, d`autant que la corruption et l`impunité systématiques forment un contexte qui favorise ces violations.

Les violences sexuelles contre les femmes et contre les défenseuses des droits de l`homme demeurent un tabou dans beaucoup de contextes sociaux et culturels.

Les défenseuses des droits de l`homme sont, en raison de leur sexe, davantage exposées à  des risques spécifiques comme les viols et autres formes de violences sexuelles ou harcèlement. Lorsqu`elles remettent en cause les normes religieuses et sociales, elles sont menacées physiquement et verbalement. Leur protection est essentielle pour garantir le respect des droits et libertés pour lesquels elles se battent.

- Que peut faire la communauté internationale, et notamment le Conseil des droits de l'homme, pour que tous les acteurs qui s`engagent pour les victimes de violences sexuelles ne fassent l`objet ni de harcèlements ni d`une répression pouvant aller jusqu`à  la mort ?

- Quelles mesures prendre pour améliorer l`accès à  la justice pour les femmes, les hommes et les défenseuses des droits de l`homme qui sont victimes de violences sexuelles et pour éliminer l`impunité des crimes commis à  leur encontre ?

- Quel est pour finir l`impact concret des millions de dollars investis dans la lutte contre la violence sexuelle en République démocratique du Congo ?

Wivine Mumba Matipa propose des placebos comme solutions alors que contre les violences sexuelles faites aux femmes et hommes en République démocratique du Congo, il faut de l'électrochoc.

Partager sur : Partager