Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Ses vêtements aident les orphelins du Congo

Kinshasa (RD Congo). Rachel Kabaya, présidente de l`association Zoe d`Or entourée de trois enfants pris en charge à  Kinshasa.

CRÉER DES ROBES TENDANCE pour venir en aide aux orphelins : c'est l'idée de Rachel Kabaya. Il y a tout juste un an, cette pétillante trentenaire du Kremlin-Bicêtre a fondé l'antenne française d'une association congolaise, `` Zoé d'Or ». Sa mission ? Lutter contre la pauvreté dans la capitale, Kinshasa. `` Nous accompagnons les personnes vulnérables, précise la présidente. Les enfants démunis ou orphelins, les filles-mères, les veuves et les personnes à¢gées. Et puisque nous finançons nous-mêmes nos projets, il a fallu trouver de quoi lever des fonds. » Passionnée de vêtements, Rachel Kabaya a donc lancé sa propre ligne : Zoé d'Or Style, au carrefour des modes africaine et occidentale. `` Je dessine les patrons et des artisans confectionnent les pièces, explique celle qui a fait défiler plusieurs mannequins le mois dernier au Kremlin-Bicêtre. J'ai même sorti un catalogue. Nous ne sommes pas encore des Gaultier, mais plus nous vendrons, plus nous pourrons faire avancer l'association. »

Un internat en projet

Zoé d'Or veille aujourd'hui sur 30 petits Congolais à¢gés de 6 à  15 ans. Elle finance frais de scolarité, soins, assurance, repas et habits à  ces enfants défavorisés, évoluant dans un foyer sans père ou mère. `` Nous les accueillons dans nos locaux chaque samedi matin, reprend Rachel Kabaya. Ils peignent, jouent, reçoivent de l'aide aux devoirs. Notre objectif est désormais de leur construire un internat. Ce serait le seul moyen d'assurer un suivi régulier. » Zoé d'Or entend également bà¢tir un centre d'apprentissage pour filles-mères. Il formera aux métiers de couturière, esthéticienne et coiffeuse.

Zoé d'Or est à  la recherche de manuels scolaires, de romans jeunesse et de machines à  coudre. Pour tout don ou parrainage d'enfant : 06.99.33.40.45, 06.36.90.42.56, ou [email protected]

Partager sur : Partager