Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Plan d'économies : ``Le vote d'hier me donne de la force», assure Valls

Assemblée nationale, mardi. ``Le vote d'hier est un acte fondateur. Il établit clairement la feuille de route qui est la nà´tre. Ce vote est fondateur parce qu'il s'est fait dans la clarté. J'assume ce réformisme», déclare ce mercredi Manuel Valls.

Manuel Valls a certes obtenu la majorité des voix, mais le cri des abstentionnistes socialistes est assourdissant. Le plan d'économies de 50 Mds € d'économies a été approuvé mardi à  l'Assemblée nationale mais, malgré les appels au rassemblement depuis le début de la semaine, les frondeurs de l'aile gauche du PS sont allés jusqu'au bout : 41 ont refusé d'accorder leur vote à  Manuel Valls.

Si les radicaux ont soutenu le chef de gouvernement, les écologistes ont majoritairement voté contre. Manuel Valls : ``Le vote d'hier me donne de la force». Malgré une majorité au rabais obtenue mardi à  l'Assemblée, le Premier ministre garde la tête haute. ``Le vote d'hier est un acte fondateur. Il établit clairement la feuille de route qui est la nà´tre. Ce vote est fondateur parce qu'il s'est fait dans la clarté. J'assume ce réformisme.» Valls ne croit pas que sa majorité lui fera défaut grà¢ce à  sa ``capacité de dialogue» avec le Parlement. ``J'ai le sentiment profond que le vote d'hier me donne de la force mais cela me donne aussi une grande responsabilité: être à  l'écoute des parlementaires.» Selon lui, ``le plan de 50 Mds€ est bien calibré. Il est juste. C'est du sérieux budgétaire, pas de l'austérité.» Il a rappelé l'objectif principal de son gouvernement : ``Atteindre les 3 % de déficits l'an prochain.»

Stéphane Le Foll : ``la majorité n'est pas menacée».``Non, elle n'est pas menacée. Au delà  du fait qu'il y a 41 députés qui se sont abstenus, il y a eu une majorité de gauche et même une majorité PS. Elle est juste, même très juste, le PS à  lui seul n'a plus que trois voix d'avance. Mais cela, on le sait depuis les (législatives) partielles», déclare sur France Info le porte-parole du gouvernement.

Jean-Marie Le Guen (PS) est ``content». ``Je ne suis pas déçu, je suis même content de voir que le texte a été adopté par une majorité de gauche», ose sur i>Télé Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement. C'est un acte fondateur pour l'action de ce gouvernement pour les trois ans qui viennent.»

Derrière cette satisfaction de façade, on sent poindre un certain agacement face à  l'attitude de certains députés PS qui se sont abstenus. Il évoque ces ``petits jeux politiques qui ressemblent plus à  des congrès du PS qu'à  des actions au Parlement.» Jean-Marie Le Guen vise notamment Jérà´me Guedj et Pouria Amirshahi, sans les nommer : ``Je ne comprends pas bien la stratégie politique de ceux qui sont présents sur vos écrans.»

Marisol Touraine (PS) veut tourner la page. ``Le temps est à  la mise en oeuvre des mesures annoncées. Les Français attendent des résultats, explique la minstre des Affaires sociales sur BFMTV. ``J'appelle l'ensemble des parlementaires, notamment ceux qui se sont abstenus, à  mettre en oeuvre le plan.»

Jean-Jacques Urvoas (PS) dénonce l'``absence de courage» des abstentionnistes. Le vote du plan d'économies a créé une fracture au sein des du groupe PS. Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois à  l'Assemblée, attaque bille en tête sur Twitter ses pairs qui n'ont pas voté pour. ``Où en serions nous ce matin si les 242 députés PS s'étaient eux aussi réfugiés dans l'absence de responsabilité et de courage ?», s'interroge-t-il.

Christian Jacob (UMP) : Valls ``n'a pas de majorité». Le chef de file des députés UMP ne mà¢che pas ses mots : ``C'est quasiment la Bérézina pour Valls». L'abstention massive de parlementaires socialistes lui fait dire sur i>Télé que pour le Premier ministre, le pacte de responsabilité est ``un échec cuisant. 41 députés d'une majorité qui s`abstiennent c'est du jamais-vu. » Une dissolution de l'Assemblée est-elle envisageable? ``Depuis hier, je crois qu'il ne faut pas exclure cette hypothèse.»

Assemblée nationale, mardi. ``Le vote d'hier est un acte fondateur. Il établit clairement la feuille de route qui est la nà´tre. Ce vote est fondateur parce qu'il s'est fait dans la clarté. J'assume ce réformisme», déclare ce mercredi Manuel Valls.

Partager sur : Partager