Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Nigeria : le sommet de Paris déclare la guerre à  Boko Haram

Les cinq chefs d'Etat africains réunis samedi autour de François Hollande pour le sommet sur la situation au Nigeria.

Cinq chefs d`Etat africains réunis samedi à  Paris autour du président français François Hollande ont adopté un plan d`action régional pour lutter contre le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, devenu ``une menace majeure» en Afrique.

``Nous sommes ici pour déclarer la guerre à  Boko Haram», a résumé lors d`une conférence de presse conjointe le président camerounais Paul Biya.

Le plan adopté par le sommet prévoit ``la coordination du renseignement, l`échange d`informations, le pilotage central des moyens, la surveillance des frontières, une présence militaire autour du lac Tchad et une capacité d`intervention en cas de danger», a détaillé François Hollande.

``Il n`est pas besoin pour la France de déployer des unités militaires, elles sont présentes dans la région», a-t-il ajouté.

Son homologue nigérian Goodluck Jonathan, critiqué pour sa lenteur à  réagir après les exactions de Boko Haram, s`est déclaré ``pleinement engagé» pour retrouver les quelque 200 jeunes filles enlevées il y a plus d`un mois par les islamistes.

``Nous sommes pleinement engagés pour retrouver les filles où qu`elles soient», a-t-il assuré.

Le président tchadien Idriss Deby a souligné ``la détermination à  faire face aux terroristes qui gangrènent la région». ``Ces terroristes ont déjà  fait du mal dans la sous-région, les laisser continuer, c`est prendre le risque de laisser l`ensemble de la sous-région, de l`Afrique dans le désordre», a-t-il dit.

``Nous sommes décidés à  mutualiser nos efforts, nos ressources (...) au plan régional et international», a renchéri de son cà´té le président du Bénin, Thomas Boni Yayi. ``L`intolérance religieuse n`a plus sa place» en Afrique, a-t-il martelé.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, s`est félicité enfin que le sommet de Paris ait permis de discuter du long terme et ``du développement économique et social de la zone».

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l`Union européenne étaient également représentés au sommet de Paris.

Partager sur : Partager