Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Suspendu par la Fifa, Franz Backenbauer n'ira plus au Brésil !

L`ex-sélectionneur de l`équipe d`Allemagne et président d`honneur du Bayern Munich, Franz Beckenbauer, a décidé de renoncer à  se rendre au Brésil pour le Mondial, après la décision de la Fifa de le suspendre. ``La Coupe du monde est exclue pour moi, je pars du principe que je ne suis plus le bienvenu pour la Fifa», explique-t-il au quotidien Bild.

Beckenbauer, invité de toutes les précédentes Coupes du monde et président du comité d`organisation de celle de 2006 en Allemagne, voulait se rendre au Brésil à  partir des demi-finales mais la Fifa a décidé vendredi de le suspendre pour 90 jours à  la demande de l`enquêteur chargé des soupçons de corruption autour de l`attribution des Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar, en attendant une décision sur le fond. La Fédération internationale ne mentionne pas dans son communiqué cette enquête menée par Michael J. Garcia, l`ancien procureur fédéral de New York, mais c`est à  la demande de ce dernier que Beckenbauer a été suspendu, pour manque de coopération.

``L`infraction potentielle serait liée au défaut de coopération de la part de Franz Beckenbauer dans le cadre d`une instruction de la Commission d`éthique», a expliqué la Fifa, sans mentionner explicitement le sujet de cette instruction.

183.076

C'est le nombre de tweets générés en une minute par le premier des cinq buts des Pays-Bas vendredi soir face à  l`Espagne: une tête plongeante de Robin Van Persie, a généré à  lui seul un pic de plus de 183.000 tweets en une minute, a indiqué Twitter à  l`AFP. Puis, le but de Stefan de Vrij (3-1 à  la 64e minute) a déclenché 181.726 et le second d`Arjen Robben, celui du 5-1 à  la 80e, 125.800, toujours en une minute.

La lourde défaite de l`Espagne, championne du monde en titre, a suscité un total de plus de 8,3 millions de tweets dans le monde lors de la retransmission du match. La veille, le match d`ouverture opposant Brésil à  la Croatie avait vu, à  lui seul, 12,2 millions de tweets échangés.

LE CHILI A PEINÉ CONTRE L`AUSTRALIE

Le Chili a souffert pour battre l`Australie sur un score flatteur de 3 à  1 et s`emparer de la deuxième place d`un groupe B sous le choc. Le match Espagne-Chili au Maracana de Rio mercredi vaudra très cher pour les deux équipes. Le Chili a en tout cas reçu un sérieux avertissement à  Cuiaba, face à  des Aussies moins doués techniquement mais au moral, à  la discipline et à  la condition physique exemplaires. Cahill, qui avait réduit le score de la tête à  la 35e minute (2-1), a été tout près d`égaliser, encore de la tête, à  la 70e. C`est passé à  un cheveu… Il a fallu un troisième but de Beauséjour dans les arrêts de jeu pour libérer les fans chiliens.

Arturo Vidal était bien sur la pelouse au coup d`envoi, en dépit de sa récente opération à  un genou. Le joueur à  la crête, peu en vue, a été sorti à  l`heure de jeu. Sans doute pour le préserver en vue du match contre l`Espagne. Le tatoué ne l`a pas compris comme ça, furieux d`être remplacé. Si les yeux étaient braqués sur le milieu de la Juventus, c`est un joueur de Barcelone, Alexis Sanchez, qui a vampirisé la première période, dominée par les Chiliens (68% de possession de balle).

Sanchez s`est d`abord illustré en renard des surfaces pour ouvrir le score (1-0, 12e). Puis a livré un bijou de ballon à  Valdivia (2-0, 14e).

Deux buts en deux minutes. Beaucoup d`équipes ne s`en seraient pas remises. Pas l`Australie, qui a eu le mérite de ne jamais abandonner: les ``Socceroos» ont fini par profiter d`une erreur défensive chilienne sur la tête de Cahill, exploitant un centre de Leckie (2-1, 35e). Et le Chili a fini son match à  défendre et à  jouer en contre. Face à  une Espagne revancharde, il faudra montrer autre chose.

Partager sur : Partager