Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

La cathédrale de Sarajevo et le pape Jean-Paul II

Située en plein cœ“ur de la ville de Sarajevo, la cathédrale de Sarajevo est le symbole du culte religieux des catholiques. Elle a été d'une importance stratégique dans le processus de réconciliation lors de la venue du Pape Jean-Paul II à  Sarajevo en 1997. Le jour de sa mort, des drapeaux ont été dressés montrant que la communauté catholique de Bosnie-Herzégovine est en deuil, ainsi que le respect des autres communautés face à  ce personnage religieux, ainsi que l'avancée du processus de réconciliation dans la ville de Sarajevo.

7 juin 2014, Freddy Mulongo devant la statue de Jean Paul II à  Sarajevo. Photo Réveil FM international

Pour honorer les efforts du pape Jean Paul II, les citoyens de Sarajevo de toutes confessions - bosniaques musulmans, Croates catholiques et Serbes orthodoxes - se souviennent toujours avec émotion de la visite du pape Jean-Paul II, qui était parmi les premiers à  reconnaître le nouvel Etat de Bosnie après avoir proclamé son indépendance en 1992 dans l'ex-Yougoslavie.

Jean-Paul II devant la cathédrale de Sarajevo. Photo Réveil FM International

Jean-Paul II avait visité la capitale bosniaque ravagé par la guerre en avril 1997 en ignorant éperdument les menaces apparentes d'assassinat, bien que les mines anti-personnelles ont été découvertes sur sa route vers Sarajevo à  travers le territoire dominé par les nationalistes serbes qui avaient assiégé la capitale dans la guerre.

"Pendant la guerre, les messages du pape Jean-Paul II ... ont été ressenties comme des messages d'espoir dans l'ensemble de la Bosnie, et en particulier à  Sarajevo"

Jean-Paul II devant la cathédrale de Sarajevo. Photo Réveil FM International

Sur un tremplin de trois mètres (10 pieds) de hauteur, la statue du pape Jean-Paul II est placée en face de la cathédrale catholique central de Jésus Coeur est coulé dans un alliage à  base d'aluminium et montre le pape debout avec la tête baissée dans la réflexion.

Jean-Paul était retourné en Bosnie en 2003 et avait visité la République serbe autonome du pays, dominée par les Serbes qui avaient combattu les musulmans Bosniaques et les Croates pendant la guerre.

Partager sur : Partager