Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Congolité: Des politicards-politicailleurs brandissent leurs passeports et arbres généalogiques sur le net !

Le mobutisme, c'est un faux nationalisme exacerbé qui n'a profité qu'à  un clan, aux ventripotents. Ce faux patriotisme n'a encouragé que ceux qui spolient, pillent, volent, trichent, s'enrichissent au détriment du peuple. Il est plus que de retour dans l'esprit de certains compatriotes. Brandir son passeport sur net devient synonyme d'être un bon congolais. Foutaises ! A Réveil FM International nous sommes très attaché à  la République, pas à  une tribu, une ethnie, une province. Nous réfutons la personnification du pouvoir. Et toute dictature avérée ou sournoise sera combattue avec la dernière énergie. Ceux qui veulent clivés les Congolais, en stigmatisant et en montant les uns contre les autres, sans voir la poutre qui est dans leurs yeux, nous aurons toujours à  travers la gorge et sur le dos. Un faux patriotisme est entrain d'être distillé. Le mal du Congo, c'est d'abord les Congolais eux-mêmes. Ceux qui ont l'opportunité d'occuper les fonctions décisionnelles comment se sont-ils comporter à  l'égard de leurs compatriotes ? Ce sont les actes qui déterminent un individu pas uniquement un papier administratif.

Si le dictateur Mobutu Sese Seko avait servi et aimait son pays, il n'allait pas laisser le Congo dans l'état que nous connaissons !

Le Congo d'abord, les individus après ! Nous sommes de cœ“ur avec ceux qui luttent pour que la République démocratique du Congo arrache son destin entre les mains des mafieux, prédateurs, qu'elle devienne vraiment démocratique en respectant tous les traités et conventions signés sur les droits de l'homme, que ses ressources nourrissent tous ses fils et filles pas uniquement des apparatchiks, arrivistes, situationnistes, opportunistes, mangéristes et ventripotents, qu'elle recouvre son indépendance et intégrité territoriale, qu'elle contribue à  la paix en jouant un rà´le de premier plan dans la sous-région de l'Afrique centrale, que son économie soit florissante, que le franc congolais soit une monnaie pour tous et mettre fin à  la dollarisation actuelle, qu'il n'y ait plus des enfants soldats sur son sol,que les journalistes et activistes des droits de l'homme fassent leur travail sans musellement, bà¢illonnement et sans être inquiétés, qu' il n'y ait plus des prisonniers politiques, que l'école primaire soit gratuite pour tous les Congolais, que les Congolais aient un SMIC, que les médias n'appartiennent plus aux acteurs politiques du régime ni de l'opposition, ni caporalisés encore moins entre les mains des "coupagistes" patentés, qu'elle protège, intègre les étrangers qui ont choisi la République Démocratique du Congo comme seconde patrie...Ces ambitions sont partagées par la majorité de nos compatriotes.

Sauf que depuis qu'alias Joseph Kabila a été catapulté à  la tête du Congo, l'incapacitaire de Kingakati a montré ses limités. Son imposture, sa haute trahison, ses fraudes et tricheries, sa corruption généralisée des institutions républicaines prises en otage font du Congo un non-état par excellence. Cela appelle à  la vigilance tous azimuts. Au pays de "Chance eloko pamba" tout le monde aspire à  devenir "Président de la République" y compris ceux qui sont incapables d'écrire sans faute leur nom et prénom. C'est du délire ! Nous sommes 70 millions de congolais donc 70 millions de "Président de la République" ?

Une chose est certaine, on ne fait pas de la politique avec des incantations, diversions, ragots et rumeurs. Le populisme est l'autre pan de la démagogie. Il faut caresser le peuple dans le sens du poil pour mieux l'étouffer après. La haute politique se fait avec stratégies, convictions démocratiques et valeurs républicaines. Il ne faut surtout pas prendre tous les Congolais pour les idiots. Brandir son passeport ou son arbre généalogique sur le net, ne fait pas de vous automatiquement un "Congolais". Un vrai Congolais est un "Muana kolo lopango afutelaka té" ! Il aime son pays, est prêt à  le servir mais pas en distillant de la haine, Comme l'a si bien écrit l'écrivain Nigérian Wolé Sonyka, prix Nobel de l'écriture: "Le tigre ne proclame pas sa tigritude… il bondit sur sa proie et la dévore" ! Un léopard qui croise une antilope ne lui explique pas qu'il est léopard à  cause de sa peau tachetée, la manière seulement qu'il va bondir, l'antilope va comprendre à  qui il a à  faire.

Il y a une vraie confusion dans la tête de certains entre nationalité et citoyenneté. Qui savait que le défenseur de l'équipe nationale belge, Anthony Vanden Borre, né le 24 octobre 1987 (26 ans) à  Likasi est un congolais de cœ“ur ? Il a fallu qu'il se casse la jambe pour que le monde entier découvre que son protège tibia recouvre le drapeau de l'ex-Zaïre, actuelle République démocratique du Congo.

Il est urgent de se ressaisir et de ne pas tomber si facilement dans la xénophobie, la haine des autres. Le vrai problème du Congolais est le Congolais lui-même avant de pouvoir envoyer aux gémonies, les étrangers envahisseurs.

1. Comment comprendre tous les intellectuels, universitaires et diplà´més au Congo puissent courber l`échine devant un imposteur, illégitime et illégal: alias Joseph Kabila ? A quoi sert-il un individu d'être allé à  l'école et de comporter pire qu'un nullard du coin ?

2. Après avoir brillamment échoué à  l`élection présidentielle de 2011 avec 4%, Léonbitch Kengo wa Dondo, le célèbre édente de la Gare du Nord, a retrouvé le perchoir du Sénat comme si de rien n'était. L'élection ne signifie-t-elle pas remettre le compteur à  zéro ? Qui a protesté et dénoncé ? Le même sénat illégitime continue à  siéger et les sénateurs-godillots continuent à  percevoir des émoluments.

3. L'ADN du mobutisme avec ses tares est perceptible chez ceux qui brandissent leurs passeports sur le net. Ils n'ont pas changé et ne changeront jamais. Qui dirige aujourd'hui le Congo en complicité avec alias Joseph Kabila ? N'est-ce pas tous les Brontosaures, Dinosaures, Mammouths Mobutistes qui se sont joséphisés et sont devenus plus Joséphistes qu'alias Joseph Kabila lui-même. Qui dénonce les Mokolo wa Pombo, Mabi Mulumba, Alexis Tambwe Mwamba, Modeste Mutinga Mutuishayi, Antoine Ghonda Mangalibi, Christophe Lutundula, Olivier Kamitatu, Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga...des mangeurs à  tous les rà¢teliers. Les réponses de François Mwamba Tshiyimbi à  Malabo (Guinée-Equatoriale) lors de l'interview de notre confrère Roger Bongos, ne sont-elles pas ahurissantes de la part d'un corrompu-girouette qui tourne au gré de vent ?


François Mwamba à Malabo, Kabila modifiera-t-il... par afriqueredaction

4. Roger Lumbala est entré en France avec un passeport ougandais pour demander l'asile à  l'Ofpra. Ce passeport ougandais fait-il de Roger Lumbala moins congolais ? Honoré Ngbanda qui a pu voyager avec d'autres passeports congolais pour raison des services. A-t-il acquis toutes les nationalités qui figuraient dans ses passeports ?

5. Les policiers congolais qui gardent les magasins des libanais et Indo-pakistanais les font-ils par eux -mêmes ? N'est-ce pas sous la dictature mobutienne qu'on a accordé une nationalité générale aux soit-disant "Banyamulenge" ? "Mulenge" étant une colline peut-elle engendrer ?

6. Azarias Ruberwa a un bataillon des militaires rwandais chez lui à  la Gombé. Qui en parle ? Les Bizama Karawetu, Deogras Nyamungabo et autres rwandais sont dans nos institutions. Qui les a introduits ? Qui est responsable de leur introduction dans les institutions congolaises ? Pourquoi aucun congolais n'a protesté ?

7. Les mêmes Congolais qui brandissent leurs passeports aujourd'hui où étaient-ils lorsqu'en République démocratique du Congo, au Katanga, Kyungu wa ku Mwanza aujourd'hui Président du parlement provincial , a fait chassé les Kasaïens ? Ils étaient avec le régime de Mobutu, ils ont soutenu ce pogrom sans broncher. Il faut arrêter l'hypocrisie.

Un homme politique qui veut servir sa nation fait des propositions concrètes sur la bonne marche du pays. Brandir son passeport, qu'on peut acheter dans une administration africaine, est une bévue.

Sans polémiques inutiles. Nous sommes toujours dans l'attente des 4è, 5è...12è colonnes pour la libération du Congo qui jusque là  font défaut et sont une chimère. Nous attendons des politicailleurs qu'ils fassent de la politique. Que les politicards au lieu de faire de la politique se complaisent en voulant devenir des journalistes pour commenter l'info, c'est le comble ! Les ragots et rumeurs ne font pas de la politique ! Un bon Congolais est celui qui aime son pays et respecte les règles, droits et devoirs du vivre ensemble imposables à  tous. Un vrai congolais n'est pas seulement celui qui brandit son passeport sur le net ou étale son arbre généalogique !

Partager sur : Partager