Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Global Média Forum 2014: Plus de 2000 journalistes, blogeurs, twitteurs... une réussite sans couacs !

.

Freddy Mulongo au Global Média Forum à  Bonn. Photo Réveil FM International

Dans l'ancienne capitale de la République Fédérale d'Allemagne, la 7ème édition du Global Media Forum à  Bonn avait pour thème:" Les effets de la démocratisation de l'information sur les médias en débat". ''De l'information à  la participation - Quels enjeux pour les médias ?'', les effets de la démocratisation de l'information sur les médias, la formation de l'opinion et la gouvernance. ''Quels sont les risques de l'ouverture du monde numérique?''.

Freddy Mulongo au Global Média Forum à  Bonn. Photos Réveil FM International

Cette rencontre internationale a regroupé quelque 2000 participants venus de plus de 130 pays pour discuter entre autres de la régulation de l'information, de la censure et de la liberté d'expression. Les journalistes, blogeurs, twitteurs participants à  cette 7ème édition 2014 ont tenté de répondre aux questions sus évoquées à  travers une quarantaine d'ateliers et de conférences organisés pour la circonstance.

Freddy Mulongo à  Bonn. Photos Réveil FM International

A l'heure où internet est devenu un instrument de participation sociale, ce forum a également eu à  débattre des effets de la démocratisation de l'information sur les médias, de la formation de l'opinion et de la gouvernance.

Fondation Konrad Adenauer: Il y a 10 ans, 13 journalistes congolais dont Freddy Mulongo étaient formés à  l`éthique dans le processus de démocratisation

Voici ce que la presse avait écrit le jeudi 26 aoà»t 2004

Prenant la mesure de l`organisation des élections à  l`issue de la période de transition, le gouvernement allemand s`est voulu proche de la population congolaise. C`est ainsi qu`à  travers la Fondation Konrad Adenauer, une institution de droit public, il a jugé utile de recycler les journalistes congolais au moyen d`un stage de formation à  Bonn, ancienne capitale de la République fédérale d`Allemagne

L`avenir de la République démocratique du Congo (RDC) préoccupe la communauté internationale, particulièrement l`Union européenne qui s`est investie pour la relance du processus démocratique interrompu par les différentes guerres qui se sont succédé depuis 1996. Les négociations politiques intercongolaises, laborieusement menées, ont abouti, après cinq ans, à  la mise en place des institutions de la transition.

La période de transition poursuit entre autres objectifs l`organisation des élections libres, démocratiques et transparentes l`année prochaine (2005). La finalité étant de résoudre cette question de légitimité, supposée être à  la base de toutes les crises politiques que connaît le pays depuis son accession à  l`indépendance en 1960. D`où la nécessité de l`implication active de toutes les forces vives, notamment les médias, aux fins de l`aboutissement heureux du processus en cours.

Grand pourvoyeur de l`aide et autres financements de l`Union européenne et des institutions financières internationales, la République allemande n`a jamais rompu sa coopération avec notre pays. Pendant cette période cruciale de l`histoire de la RDC, l`Allemagne s`est montrée toujours présente, intervenant sous diverses formes.

Une thématique appropriée

Prenant la mesure de l`organisation des élections à  l`issue de la période de transition, le gouvernement allemand s`est voulu proche de la population congolaise. C`est ainsi qu`à  travers la Fondation Konrad Adenauer, une institution de droit public, il a jugé utile de recycler les journalistes congolais au moyen d`un stage de formation à  Bonn, ancienne capitale de la République fédérale d`Allemagne (RFA). Thème général retenu : éthique journalistique dans le processus démocratique. Avec des sous-thèmes aussi variés qu`intéressants, entre autres le rà´le des médias en RDC, la déontologie et l`éthique du journaliste, les recherches du journaliste et la bonne utilisation des sources, les souhaits/attentes des lecteurs, des auditeurs et des téléspectateurs, le journalisme en temps de paix et des conflits, la réconciliation nationale à  travers les médias Ils ont été au total treize (13), représentant aussi bien la presse audiovisuelle qu`écrite. Willy Kabwe Lumbala (Le Potentiel), Frank Baku Fuita (La Référence Plus), Faustin Fwasa Tombisa (Rtnc 1), François Lomba Tenda (Rtnc 2), Nicole Sesep Mapuka (Rtnc1), Freddy Mulongo Mulunda Mukena (Réveil FM-Arco), Alain Claude Djate Yodi (Raga), John Ngombwa Tshipamba (Antenne A), Zaina Kasonga Kumbu (Antenne A), Martin Sebujangwe Mazembe (Radio Okapi), Clément Nzau Tsobo (Top Congo), Mamina Masengo Kasongo (Tropicana Tv) Rose Masala Ndarabu (Tkm).

La formation s`est déroulée au sein de l`académie de la Deutsche Welle (La Voix de l`Allemagne) à  Bonn. L`objectif du stage , selon les formateurs, était de permettre aux apprenants de comprendre le rà´le qui est le leur dans une société démocratique, en l`occurrence, la RD-Congo qui se trouve en plein processus de démocratisation. Il s`est agi , en fait, de l`amélioration du travail journalistique par le perfectionnement en matière de l`utilisation de nouveaux médias, de nouvelles technologies de l`information et des techniques de présentation. Ceux-ci sont partis du constat selon lequel, les représentants de la presse n`ont pas toujours une idée suffisamment claire de leur rà´le pour y répondre avec responsabilité.

En effet, pour M. Winfried Weck et Mme Gerda Meuer, responsables de l`Académie de la Deutsche Welle, les médias congolais jouent un rà´le crucial pour le développement et la construction d`une société démocratique en RDC. Cela dans la mesure où les élections générales sont prévues en 2005. Le déroulement et l`issue de ces échéances seront largement déterminés par l`influence de la couverture médiatique sur l`opinion publique et par l`existence des médias pouvant agir en toute liberté et en indépendance.

C`est dans ce contexte que le respect des droits de la personne, le traitement responsable de l`information et l`intégrité du journaliste sont mis en exergue.

Expérience intéressante et enrichissante

Il sied de noter que c`est la première fois que la Fondation Konrad Adenauer et la Deutsche Welle se mettent ensemble pour la formation d`un groupe de journalistes venus d`un seul pays d`Afrique. Le stage dont a bénéficié les journalistes congolais a contribué à  pallier les déficits existants au niveau de l`application de nouveaux instruments d`information et de communication. Cela s`est effectué par l`échange d`expériences avec les journalistes allemands. Près de douze maîtres de conférence ou professeurs de stage se sont répartis les différentes tà¢ches liées au programme établi à  l`avance. Il s`agit Patrick H. Leusch, chef de projet et chargé des projets francophones à  la Deutsche Welle, de Martin Durm de la Swr (une maison de radio et télévision au Sud-Ouest de l`Allemagne), de Patrice Cuvier, animateur de stages de perfectionnement à  la Deutsche Welle, de Mme Beate Weides, directrice de programmes au studio régional de la Wdr et animatrice de stages de perfectionnement à  la Deutsche Welle, de Frantz Thébaud, directeur de la rédaction française de la Dw de Reinhold Meyer, chef de département des programmes Afrique/ Proche Orient de la Dw, de Mme Mélanie Djédjé, directrice du Ded au Burkina Faso et initiatrice du programme Iba-Eh, de M. Hans Paukens, directeur de l`académie radiophonique à  Dortmund et de M. Stech, directeur de la section économique du journal General anzeiger de Bonn.

Ont été également associés à  la formation MM. Winfried Weck, Walter Bajohr et Dr Holger Dix, respectivement chefs des départements ``Projets en Allemagne``,``communication et médias`` et responsable Afrique/Proche Orient de la Fondation Konrad Adenauer.

Les cours se sont déroulés en plusieurs phases. Des exposés théoriques, suivis des travaux pratiques ; des visites guidées des studios et rédactions des télévisions, radios et journaux allemands. Des contacts très intéressants et enrichissants qui ont permis aux journalistes congolais de découvrir les réalités des médias allemands : leur fonctionnement, leur matériel et l`organisation des services.

Au bout des treize jours , les apprenants ont dit leur satisfaction d`avoir acquis un plus dans l`exercice de leur pratique quotidienne d`un métier qui n`est pas toujours facile à  exercer dans un pays en voie de développement et engagé de plain pied dans le processus de démocratisation. Ce plus s`est axé surtout sur la collecte, le traitement et la diffusion des informations en période électorale. Responsabilité, équilibre et éthique ont été recommandés aux médias afin d`accompagner efficacement le processus en cours au pays.

Car, les initiateurs du projet et les formateurs étaient convaincus d`une chose : les médias congolais ont un rà´le crucial à  jouer dans le développement et la construction d`une société démocratique en RDC.

Partager sur : Partager