Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

"Prisonnier" au lieu de "présumé" innocent : le lapsus de Hollande sur Sarkozy

Interrogé lors de son interview du 14 juillet sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy, le chef de l'Etat a dit: ``Chacun doit être certain qu'il est prisonnier... est présumé innocent avant d'être condamné».

Certains sont présumés innocents, d'autres ``prisonniers» innocents... François Hollande a commis un joli lapsus lors de son intervention télévisée du 14 juillet. Interrogé sur la mise en examen de son prédécesseur Nicolas Sarkozy pour corruption, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel, il a déclaré : ``Chacun doit être certain qu'il est prisonnier.

Sans doute le chef de l'Etat aurait-il mieux fait d'en rester à  ce qu'il avait dit en préambule de sa réponse sur le sort judiciaire de Nicolas Sarkozy. ``Je ne vais pas faire de commentaires. Pourquoi ? Parce que je suis le président de la République. »

François Hollande a en outre réitéré son attachement à  la présomption d'innocence, assurant que ``cela vaut pour tout le monde, du citoyen le plus modeste à  celui qui a exercé la responsabilité la plus élevée».

``Il y la justice, en l'occurrence il y a des affaires, mais laissons la justice faire son travail. Et surtout, et surtout ne la soupçonnons jamais. Et si l'on est mécontent d'un juge, cela peut arriver comme tout justiciable, et bien il y a des procédures.

Donc, indépendance de la justice», a-t-il ajouté, alors les juges soupçonnent l'ancien chef de l'Etat d'avoir promis d'aider un haut magistrat à  obtenir un poste de prestige à  Monaco en échange d'informations couvertes par le secret sur une procédure le concernant.

Partager sur : Partager