Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Arnaud Montebourg dénonce un "coulage de l'économie" et annonce son départ du gouvernement

Le président François Hollande est-il un homme seul ?

L'exécutif n'a pas laissé la crise s'enliser. Au lendemain des critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique du pays, Manuel Valls a présenté, lundi 25 aoà»t, la démission de son gouvernement. Le président de la République, François Hollande, l'a acceptée, et a aussità´t chargé Manuel Valls de former une nouvelle équipe. Les deux hommes s'entretiennent actuellement à  l'Elysée.

Arrivée et départ de Manuel Valls de l'Elysée

Montebourg part. "Je crois nécessaire de reprendre ma liberté", a lancé Arnaud Montebourg depuis Bercy. Manuel Valls a accepté "de me la rendre", a dit l'ancien ministre de l'Economie. L'ex-membre du gouvernement a justifié ses critiques envers la politique économique de l'exécutif : "Nous avons une responsabilité collective d'interrompre le coulage de l'économie par l"austérité", a-t-il déclaré.

Filippetti aussi. Dans une lettre adressée à  François Hollande et Manuel Valls, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a annoncé qu'elle n'était "pas candidate à  un nouveau poste ministériel", préférant "la loyauté à  ses idéaux" au "devoir de solidarité" gouvernementale.

Hamon en balance. Tout l'après-midi, le Premier ministre a reçu un à  un les ministres démissionnaires à  Matignon et de potentiels candidats à  un portefeuille ministériel. Le sort de Benoît Hamon semble en balance : il s'est affiché aux cà´tés de Montebourg à  la Fête de la rose, se disant "pas loin des frondeurs". Il s'exprimera au journal de 20 heures sur France 2.

20h26 : Un remaniement du gouvernement, oui. Une dissolution de l'Assemblée, non. "Je ne crois pas que cela soit une idée raisonnable", estime Arnaud Montebourg sur TF1.

20h24 : Sur TF1, Arnaud Montebourg refuse de se prononcer sur son avenir politique et son éventuelle candidature à  la présidentielle de 2017.

20h20 : Sur France 2, Benoît Hamon le répète, justifiant ainsi son départ du gouvernement : "A mes yeux, la rigueur budgétaire ne peut pas être le but d'une politique."

20h18 : "Je veux rassurer les Français : la rentrée a été bien préparée", dit Benoît Hamon. Le ministre de l'Eudcation quitte ses fonctions à  une semaine de la rentrée scolaire alors même qu'il avait tenté de déminer les dossiers explosifs de l'Éducation nationale, à  commencer par la généralisation contestée des nouveaux rythmes.

20h15 : "Il aurait été incohérent, alors que j'ai exprimé un désaccord, que je reste au gouvernement", déclare le ministre de l'Education sortant, Benoît Hamon, sur France 2.

20h12 : Sur France 2, Benoît Hamon indique qu'il a prévenu François Hollande et Manuel Valls de sa décision de quitter le gouvernement. Vous pouvez suivre son interview en direct et en vidéo sur notre site.

20h11 : "Je n'ai pas eu de contact avec le chef de l'Etat aujourd'hui", assure Arnaud Montebourg sur TF1, alors que François Hollande et Manuel Valls ont lancé les grandes manœ“uvres pour constituer un nouveau gouvernement.

20h09 : Hamon annonce sur France 2 qu'il ne participera pas au prochain gouvernement de Manuel Valls.

20h08 : "Nous nous sommes séparés à  l'amiable." Invité du JT de 20 heures de TF1, Arnaud Montebourg revient sur son départ du gouvernement après un week-end de critiques appuyées à  la ligne politique du gouvernement en matière d'économie.

19h24 : "Je n'ai pas été élu député pour faire l'inverse de ce que l'on dit à  nos électeurs" @laurentbaumel dans #E1Soir #Valls

19h24 : "C'est une erreur politique" d'avoir viré Arnaud #Montebourg, @laurentbaumel dans #E1Soir #Valls

19h22 : .@JeromeGuedj "je veux la réussite de F.#Hollande, ça passe par une réorientation politique, sinon on connait la fin de l'histoire" (@itele)

19h21 : L'aile gauche du PS n'a pas fini de poser des problèmes à  François Hollande. Sur i-Télé, Jérà´me Guedj juge que la "réussite" de François Hollande "passe par une réorientation politique". "Sinon on connaît la fin de l'histoire", assure-t-il. Quant à  Laurent Baumel, à  l'origine de l'Appel des 100, il juge sur Europe 1 qu'avoir "viré" Arnaud Montebourg est "une erreur politique".

19h15 : Rebsamen "souhaite" rester au ministère du Travail. Il le déclare au micro d'Europe 1.

18h49 : Je veux dire à  Valls et à  Hollande que pour leur gouvernement, ils ne sont pas obliges de choisir des énarques ou d'autres incompétents qui sortent de grandes écoles. Ils peuvent choisir des citoyens du peuple qui subissent au quotidien les vrais aléas de la vie, des chà´meurs, des travailleurs pauvres, des entrepreneurs qui prennent des risques... On existe, venez nous rencontrer, notre téléphone est dans l'annuaire.

18h48 : Je me réjouis qu'il y ait encore aujourd'hui des hommes politiques qui ont le courage de dire les choses et d'en assumer les conséquences politiques . Bravo Arnaud Montebourg qui n'ait pas devenu un béni oui oui du gouvernement actuel. 18h48 : Pour revisiter une formule du Général De Gaulle : Présidence outragée, gouvernance brisée, Français martyrisés mais Montebourg libéré...

18h47 : Hors considération politique partisane tout cela ne fait pas très sérieux,amateur bref la risée de l'Europe ... Ridicule et pitoyable.

18h47 : Pendant que Manuel Valls est à  la manœ“uvre pour constituer une nouvelle équipe, sans Arnaud Montebourg ni Aurélie Filippetti et, sans doute, sans Benoît Hamon, vous êtes très nombreux à  commenter la tempête qui secoue l'exécutif. Vous vous inquiétez notamment pour l'image de la France à  l'international.

18h41 : Manuel Valls est arrivé à  l'Elysée. Le Premier ministre est venu faire part à  François Hollande de "ses consultations sur la formation d'un nouveau gouvernement", selon la formule de la présidence de la République. Le Premier ministre a présenté lundi matin la démission de son gouvernement au président au lendemain des critiques violentes formulées par Arnaud Montebourg.

L'exécutif n'a pas laissé la crise s'enliser. Au lendemain des critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique du pays, Manuel Valls a présenté, lundi 25 aoà»t, la démission de son gouvernement. Le président de la République, François Hollande, l'a acceptée, et a aussità´t chargé Manuel Valls de former une nouvelle équipe, annonce l'Elysée dans un communiqué.

• Dans une conférence de presse donnée depuis Bercy, Arnaud Montebourg a indiqué : "Je crois nécessaire de reprendre ma liberté". Manuel Valls a accepte "de me la rendre", a dit l'ancien ministre de l'Economie. Arnaud Montebourg a dénoncé "Je crois nécessaire de reprendre ma liberté", Valls accepte la réduction des déficits, une "absurdité financière" : "Nous avons une responsabilité collective d'interrompre le coulage de l'économie par l"austérité". Dans une formule ambiguà«, Arnaud Montebourg a également salué Aurélie Filippetti et Benoît Hamon qui "ont fait le choix de leurs convictions".

• Dans une lettre ouverte, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, déclare qu'elle ne sera "pas candidate à  un nouveau poste ministériel", préférant "la loyauté à  ses idéaux" au "devoir de solidarité" gouvernementale.

• Le premier ministre a commencé à  recevoir un à  un les ministres démissionnaires à  Matignon. Parmi les quatre ministres déjà  reçus, figure le ministre de l'Éducation nationale, Benoît Hamon, dont le sort semble en balance : dimanche il s'est affiché aux cà´tés de M. Montebourg à  la Fête de la Rose, soutenant ses positions et se disant "pas loin des frondeurs". Il viendra s'exprimer au 20 heures de France 2.

18h01 : A 18 heures, voici les principaux titres d'actualité :

• #GOUVERNEMENT Montebourg dénonce un "coulage de l'économie" et annonce son départ du gouvernement. Un peu plus tà´t Aurélie Filippetti a révélé qu'elle ne fera pas partie du nouveau gouvernement. Benoît Hamon est aussi sur le départ. Il sera l'invité du 20 heures de France 2. Suivez les réactions en direct.

17h50 : Voilà  2 ans que nous répétons que la politique d'austérité est "absurde", désormais c'est le Ministre sortant de l'économie qui le dit !

17h50 : Après le discours d'Arnaud Montebourg, le secrétaire national du Parti de Gauche, Alexis Corbière, relève que les propos de l'ex-ministre de l'Economie rejoignent les déclaration du Parti de gauche.

17h45 : Dans son discours, Arnaud Montebourg a fait référence à  Cincinnatus. Mais qui est exactement Cincinnatus et est-ce une bonne idée de se comparer à  cet homme d'Etat romain ? Réponse dans le post du blog "Déjà  Vu" par Jean-Christophe Plot.

17h39 : @Anonyme : En effet, Benoît Hamon ne s'est pas encore exprimé officiellement. Il le fera ce soir dans le journal de 20 heures sur France 2, que vous pourrez aussi suivre en direct sur francetv info.

17h39 : Benoit Hamon a-t-il fait savoir officiellement qu'il quittait le gouvernement ?

17h35 : Encore un coup de com' de Montebourg pour tenter de se donner plus d'importance. Après tout 2017 ce n'est plus que dans un peu moins de 3 ans.

17h35 : Il était temps qu' il s' en aille ! Il n' avait rien à  faire dans ce gouvernement ! Il avait une vision plus juste que tous ces clampins qui sont au pouvoir ! Il pourra désormais dire ce qu' il pense et c' est tant mieux ! Bravo Arnaud !

17h34 : Enfin des ministres sérieux et courageux qui refusent cette politique de droite menée par l'équipe Valls !

17h34 : Dans les commentaires, vos avis divergent sur le discours de Arnaud Montebourg. Encore une fois si certains saluent cette décision, d'autres dénoncent une opération de communication en vue de l'élection présidentielle de 2017.

17h29 : La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts a déclaré à  l'AFP que "les conditions [d'une participation au gouvernement] n'était pas réunies en avril, elles le sont encore moins aujourd'hui". "On ne nous l'a pas proposé", a également précisé la patronne des écologistes. Le bureau exécutif du parti, qui s'est tenu à  midi, a été "unanime" sur la non-participation au nouveau gouvernement Valls, "la réalité étant qu'on ne peut pas discuter d'un changement de cap".

17h26 : Montebourg dit qu'il n'a pas de mandat. Et Conseiller général de Saà´ne et Loire, ce n'est pas un mandat?

17h26 : Comme le souligne un internaute anonyme, Arnaud Montebourg a toujours un mandat, celui de conseiller général de Saà´ne-et-Loire.

17h24 : Voilà  comment transformer un licenciement en démission sans que les Français y croient.

17h23 : Arnaud Montebourg celui qui comprend tout avant le capitaine qui laisse couler l'économie.

17h23 : Je n'aurai qu'un mot monsieur Montebourg bravo si plus d'hommes ou de femmes politiques voulaient bien prendre ses responsabilités, qu'ils soient de droite ou de gauche, nous n'en serions certainement pas là  aujourd'hui en France.

17h22 : Vous réagissez au discours d'Arnaud Montebourg. Certains saluent sa décision de "reprendre sa liberté" quand d'autres sont plus dubitatifs.

17h14 : Sur le plan économique Arnaud Montebourg a réitéré ses critiques sur les politiques de réduction des déficits publics, qui sont, selon lui, "une absurdité financière". "En plombant la croissance, elles empêchent par la chute de l'activité la réalisation de leurs propres objectifs", a détaillé l'ex-ministre de l'Economie.

17h11 : Arnaud Montebourg déclare "reprendre sa liberté". Une façon élégante pour l'ancien ministre de l'Economie de s'en sortir, alors même que Manuel Valls ne voulait plus de lui dans son gouvernement, après ses propos très critiques envers la politique économique menée.

17h13 : Dans une formule ambiguà«, Arnaud Montebourg a remercié Aurélie Filippeti et Benoît Hamon. Si l'ex-ministre de la Culture a déclaré dans une lettre ouverte qu'elle ne voulait pas participer au prochain gouvernement de Manuel Valls, Benoît Hamon lui ne l'a pas encore affirmé clairement, même s'il est donné sur le départ. L'ex-ministre de l'Education doit s'exprimer ce soir dans le journal de 20 heures sur France 2.

17h02 : "J'adresse depuis Bercy à  Aurélie Filippetti et Benoît Hamon mes remerciements pour leur soutien et leur affectueuse solidarité."

17h00 : "C'est donc avec la fierté du travail accompli que j'ai indiqué au Premier ministre que s'il jugeait que je me trompais, il était de ma responsabilité de reprendre ma liberté et la sienne de me la rendre."

17h03 : "Puisque je ne n'ai pas de mandats et que je n'en chercherai pas d'autres, je m'en vais retourner travailler auprès des Français."

16h54 : "Ma responsabilité est de dire la vérité, de constater que les politiques d'austérité menées en Europe ne marchent pas et sont injustes."

16h52 : Montebourg commence son discours. Suivez son allocution en direct.

16h50 : @anonyme : Justement, nos journalistes Louis Boy et Kocila Makdeche nous détaillent qui pourrait faire son entrée au gouvernement et qui pourrait le quitter.

16h49 : Quid des écologistes dans le gouvernement? Après la charge de Cécile Duflot, est-ce qu'ils souhaitent faire partie du nouveau gouvernement ? 16h49 : Cà´té rumeur sur le nouveau gouvernement, est-ce que des personnalités comme Louis Gallois, Pascal Lamy ou Anne Lauvergeon pourraient faire leur apparition?

16h32 : La charge contre le gouvernement de Manuel Valls, orchestrée dimanche 24 aoà»t lors de sa Fête de la rose, dans son fief de Saà´ne-et-Loire, le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg ne retire rien de ses propos. Il persiste pour un changement de cap économique. Tandis que le ballet des personnalités politiques a débuté dans la cour de l'Hà´tel de Matignon, France 2 suit le ministre de l'Economie "frondeur" Arnaud Montebourg.

16h27 : Montebourg n'a pas commencé à  parler ou bien c'est votre streaming qui a des faiblesses?

16h25 : Au lendemain des critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique du pays, le Premier ministre Manuel Valls a pris tout le monde de court en présentant la démission de son gouvernement. Brice Teinturier, directeur général délégué de l`Institut Ipsos, analyse pour francetv info la crise politique majeure que traverse l'exécutif.

16h21 : Arnaud Montebourg a été brièvement reçu à  Matignon par Manuel Valls, pour la première fois après sa fronde contre la politique économique du pays. Qui est ce ministre qui n'a pas peur des clashs dans les gouvernements dirigés par les des socialistes et auxquels il a participé ? Voici le portrait du ministre qui a flirté avec la "ligne jaune" tracée par le couple exécutif.

16h07 : Il faut espérer que cela va forcer le président Hollande à  une politique plus à  gauche pour laquelle il a été élu et non à  une dissolution qui serait parfait pour le FN (l'UMP n'étant absolument pas prêt) !

16h06 : Ne serait-ce pas plutà´t Arnaud Montebourg qu'il faudrait maintenir au gouvernement ? Il a des résultats, lui.

16h06 : Quelle violence envers l'exécutif de la part de madame Filippetti je trouve.

16h06 : Vos avis sont mitigés au sujet de l'annonce de la démission du gouvernement et des différentes déclarations des ministres.

16h02 : A 16 heures, voici les principaux titres d'actualité : • #GOUVERNEMENT Le gouvernement a explosé, après les propos très critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique menée par l'exécutif. Aurélie Filippetti annonce qu'elle ne fera pas partie du nouveau gouvernement. Benoît Hamon est sur le départ. Il sera l'invité du 20 heures de France 2. Suivez les réactions en direct.

• #GOUVERNEMENT François Hollande a demandé à  Manuel Valls de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée demain. Le Premier ministre démissionnaire reçoit actuellement ses collègues à  Matignon. Francetv info vous propose déjà  de former votre gouvernement idéal.

• #UKRAINE L'armée ukrainienne annonce combattre "plusieurs dizaines de tanks et de véhicules blindés" qui ont traversé la frontière depuis la Russie. "La bataille est en cours", selon le porte-parole militaire ukrainien.

•#IRAK La Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, accuse les jihadistes de l'Etat islamique de mener un "nettoyage ethnique et religieux" en Irak.

15h58 : Benoît Hamon sera l'invité du journal de 20 heures sur France 2. L'ex-ministre de l'Education nationale ne devrait pas participer au prochain gouvernement de Manuel Valls.

15h50 : Que les contestataires partent et laissent le gouvernement travailler. Beaucoup au PS ont oublié qu'ils n'étaient plus dans l'opposition mais au gouvernement. 15h49 : Bravo , enfin ça bouge !

15h49 : Le choix que tu as fait Aurélie, t'honore... Mais tu aurais pu le faire plus tà´t . Bon courage !

15h49 : Vous réagissez à  l'annonce d'Aurélie Filippetti. L'ancienne ministre ne veut ne pas faire partie du nouveau gouvernement de Manuel Valls. Certains saluent cette décision, d'autres regrettent ce vent de contestation au sein du PS.

15h45 : Le Nouvel Observateur annonce Benoît Hamon sur le départ. "Manuel Valls a proposé au ministre de l'Education de garder son poste, au prix d'une fidélité sans faille à  la ligne gouvernementale. Refus de Hamon", assure l'hebdomadaire.

15h35: "Il y a un devoir de solidarité, mais il y a aussi un devoir de responsabilité vis-à -vis de ceux qui nous ont fait ce que nous sommes. Je choisis pour ma part la loyauté à  mes idéaux. Je ne serai donc pas (...) candidate à  un nouveau poste ministériel."

#GOUVERNEMENT La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, écrit une lettre à  François Hollande et au Premier ministre, après la démission surprise du gouvernement, ce matin.

15h31 : Arnaud Montebourg vient de quitter Matignon et l'entrevue avec Manuel Valls n'aurait duré que 16 minutes, selon la journaliste de France Info, Mathilde Lemaire.

15h28 : La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a fait part de sa volonté de ne pas participer à  un nouveau gouvernement Valls, après la démission du gouvernement ce matin. Le Monde publie la lettre ouverte écrite par l'ancienne ministre pour Manuel Valls et François Hollande. "Le débat qui a été ouvert sur la politique économique est salutaire et nécessaire", explique Aurélie Filippetti.

15h24 : Aurélie Filippetti n'est "pas candidate à  un nouveau poste ministériel", dans une lettre ouverte publiée par Le Monde.

15h15 : Les "frondeurs" du Parti socialiste continuent de plaider pour une autre politique économique. L'aile gauche du PS a ainsi réagi ce matin à  la démission du gouvernement et à  la formation à  venir d'un nouveau. Les députés Jérà´me Guedj et Pouria Amirshahi s'expriment devant les caméras de France 2 et France 3.

15h11 : "La démission du gouvernement Valls est un terrible constat d'échec. La politique mise en œ“uvre depuis cinq mois n'obtient aucun résultat."

#GOUVERNEMENT Dans un communiqué, Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste, prédit un "nouvel échec" du futur gouvernement.

15h00 : "Je ne demande rien, n`attends rien, mais il faut bien avouer que je suis proche de la ligne de Manuel Valls."

#GOUVERNEMENT L'ex-ministre de l'Environnement sous Jacques Chirac répond aux questions de Marianne, après l'annonce de la démission surprise du gouvernement. Corinne Lepage "réclame une ouverture au centre pour la constitution du nouveau gouvernement".

14h47 : à€ quoi bon "remanier" si c'est pour prendre les mêmes et recommencer.. Le changement attendu depuis 3 ans, on l'espère tous maintenant.

14h46 : A une semaine de la rentrée, avec la réforme des rythmes scolaires obligatoire et les différents casse-têtes prévus, ça devient franchement irresponsable.

14h46 : La démission surprise du gouvernement vous fait toujours autant réagir dans les commentaires. Ce changement de gouvernement au moment de la rentrée ne convainc pas certains d'entre vous.

14h29 : Au sein du Parti socialiste, on examine tous les scénarios après la démission surprise du gouvernement. Et dans l'entourage du ministre de Arnaud Montebourg, "des proches évoquent une scission", rapporte sur son compte Twitter le journaliste du Monde Cédric Pietralunga.

14h24 : Ambiance électrique également du cà´té du Parti de gauche qui "exige un retour immédiat aux urnes" dans un communiqué publié sur son site. "Ce n`est pas d`un remaniement à  huis clos que viendra la solution, mais du peuple lui-même", détaille le texte, qui ajoute : "François Hollande avait promis de procéder à  une 'vérification démocratique' à  mi-mandat. Le Parti de gauche propose à  F. Hollande de mettre en pratique ses promesses".

14h19 : Les réactions n'ont pas tardé, après la démission du gouvernement Valls. Voici celles de Bruno Le Maire, Ségolène Royal, Laurent Grandguillaume et Florian Philippot recueillies par France 2.

14h09 : A 14 heures, voici les principaux titres d'actualité :

• #GOUVERNEMENT Le gouvernement a explosé, après les propos très critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique menée par l'exécutif. Suivez les réactions en direct.

• #GOUVERNEMENT François Hollande a demandé à  Manuel Valls de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée demain. Le Premier ministre démissionnaire reçoit actuellement ses collègues à  Matignon. Francetv info vous propose déjà  de former votre gouvernement idéal.

• #UKRAINE L'armée ukrainienne annonce combattre "plusieurs dizaines de tanks et de véhicules blindés" qui ont traversé la frontière depuis la Russie. "La bataille est en cours", selon le porte-parole militaire ukrainien.

14h05 : Alors que les ministres défilent les uns après les autres dans le bureau de Manuel Valls, après la démission surprise du gouvernement, Mathilde Lemaire, journaliste à  France Info, explique sur son compte Twitter que la garde des Sceaux a quitté Matignon "tout sourire".

13h53 : Personne ne pouvait tenir un parapluie pour abriter le président de la République ?

13h52 : Gouverner c'est pleuvoir c'est lui qui le dit.

13h52 : Mais que font les services du président. Personne ne regarde la météo. Cela montre encore une belle organisation.

13h52 : Dans les commentaires, vous êtes encore nombreux à  réagir à  cette image du jour, celle de François Hollande prononçant son discours sur l'île de Sein (Finistère) sous une pluie battante.

13h48 : Alors que Manuel Valls va former un nouveau gouvernement, après la démission surprise annoncée ce matin, Libération affirme que Benoit Hamon ne fera pas partie de la nouvelle équipe. "Selon nos informations, le ministre de l`Education va refuser 'sauf bouleversement' de revenir au gouvernement", assure le quotidien.

13h39 : Le maire de Carhaix (Finistère) et figure des "bonnets rouges", Christian Troadec, s'amuse d'ailleurs de ce dicton breton en pleine démission du gouvernement.

13h31 : Qui voit Sein voit sa fin... Qui voit Groix voit sa joie... Dictons bretons très connus, l'île était mal choisie.

13h30 : Comme nous le signale @anonyme dans les commentaires, l'adage breton au sujet de l'île de Sein (Finistère) est de mauvais augure pour François Hollande.

13h26 : Alors que le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté la démission de son gouvernement, François Hollande a prononcé son discours pour les commémorations du 70e anniversaire de la Libération, sous une pluie battante, sur l'île de Sein (Finistère).

13h14 : Je trouve lamentable qu'on puisse laisser le Président de la République faire un discours sans être abrité. C'est honteux et pour lui et pour la France.

13h13 : Un coup de com ou il n'y a pas de parapluie sur l'île de Sein ?

13h13 : L'image de François Hollande prononçant son discours sous la pluie, sur l'île de Sein (Finistère), vous laisse dubitatifs.

13h08 : Pendant que le gouvernement démissionne, Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes à¢gées, livre aux membres du gouvernement quelques conseils sur son compte twitter.

12h49 : Hollande à  l'ile de Sein.. Et il se met à  pleuvoir. Un signe encore une fois ?

12h48 : François Hollande prononce actuellement son discours sur l'île de Sein (Finistère) pour la commémoration du 70e anniversaire de la Libération. Aucun mot au sujet de l'annonce de la démission du gouvernement mais une pluie torrentielle très commentée.

12h40 : Le défilé a commencé à  Matignon, après l'annonce de la démission du gouvernement. Bastien Bonnefous, journaliste au Monde, évoque sur son compte Twitter les noms des ministres qui sont actuellement reçus par le Premier ministre, Manuel Valls.

12h25 : Et vous, quel gouvernement choisiriez-vous ? Francetv info vous propose de composer votre équipe idéale.

12h20 : Et hop un candidat de plus à  la présidentielle. Et dont les dents rayent le parquet.

12h20 : Eh oui, comme d'autres avant lui qui ont fichu la pagaille, on s'en va et on s'en lave les mains. Trop facile, non ?

12h18 : Franchement, même avec un nouveau gouvernement, la crise politique où se retrouvent Valls et Hollande ne s'atténuera pas. N'aurait-il pas fallu oser prendre le vrai risque de dissoudre l'assemblée nationale ? Un risque politique mais une véritable solution de sortie de crise.

12h18 : Dans les commentaires, vous êtes encore très nombreux à  réagir à  l'annonce de la démission du gouvernement. Certains d'entre vous sont critiques à  l'égard d'Arnaud Montebourg, alors que d'autres estiment qu'une démission n'est pas une bonne solution.

12h10 : Moins de vingt-quatre heures après les vives critiques du ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, sur la politique économique menée par l'exécutif, le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté la démission ce matin de son gouvernement. Notre journaliste Bastien Hugues explique pourquoi François Hollande et Manuel Valls ont décidé de se passer d'Arnaud Montebourg, et ce qu'ils risquent.

11h59 : Il est midi. C'est le moment de faire un nouveau point sur l'actualité :

• #GOUVERNEMENT Le gouvernement a explosé, après les propos très critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique menée par l'exécutif. Suivez les réactions en direct. • #GOUVERNEMENT François Hollande a demandé à  Manuel Valls de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée demain. Le Premier ministre démissionnaire reçoit actuellement à  Matignon ses collègues. Francetv info vous propose déjà  de former votre gouvernement idéal.

• #UKRAINE L'armée ukrainienne annonce combattre "plusieurs dizaines de tanks et de véhicules blindés" qui ont traversé la frontière depuis la Russie. "La bataille est en cours", selon le porte-parole militaire ukrainien.

• #PROCHE_ORIENT Deux Palestiniens ont été tués dans la nuit lors d'un raid aérien israélien à  Gaza. Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé que l'aviation avait lancé 16 attaques.

11h52 : Moi qui pensais que la journée serait calme à  l'Assemblée pour traiter le courrier. Il semble qu'il y aura de l'animation #directAN.

11h52 : Après avoir vu se déchirer le Groupe PS les militants assistent atterrés à  l'explosion du Gouvernement...il faut un congrès pour clarifier.

11h52 : La démission du gouvernement perturbe la rentrée des parlementaires socialistes. Sur Twitter, le député Laurent Grandguillaume raconte qu'il s'attendait à  une journée "calme" pour "traiter le courrier". Son collègue Yann Galut estime que "les militants assistent atterrés à  l'explosion du gouvernement".

11h40 : "La démission du gouvernement illustre le désarroi dans lequel se trouve le président de la République face aux conséquences de son inaction."

#GOUVERNEMENT François Fillon espère, sur son blog, que le nouveau gouvernement permettra à  François Hollande "d'engager au moins quelques vraies réformes". Mais l'ancien Premier ministre doute que le président ait "la majorité parlementaire pour appuyer le changement de politique correspondant".

11h28 : "Je ne dirai rien, je fais."

#GOUVERNEMENT Arrivé sur l'île de Sein pour les commémorations de la Libération, le chef de l'Etat s'est pour l'heure refusé à  tout commentaire sur la démission du gouvernement, signale notre confrère de France 2 Clément Le Goff.

11h25 : "Si des écolos deviennent ministres, c'est en leur nom propre", dit l'entourage d'Emmanuelle Cosse #valls #montebourg #tentation.

11h25 : Y aura-t-il des écologistes dans le gouvernement Valls 2 ? Le sujet anime EELV, assure le JDD, qui annonce qu'un bureau exécutif extraordinaire du parti est convoqué à  midi. D'après un journaliste de Libération, l'entourage de la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse affirme que "si des écolos deviennent ministres, c'est en leur nom propre".

11h17 : "Après le ministère, j'arrête la politique, en tout cas comme une carrière."

#GOUVERNEMENT En aoà»t 2013, Arnaud Montebourg disait en avoir "marre des élections". "Je ne me représenterai pas", expliquait-il à  M, le magazine du Monde (article payant), concernant son avenir après Bercy. Le ministre faisait cependant une exception : il ne disait pas non à  une future candidature à  la présidentielle.

11h10 : Il y a moins de trois heures seulement, Arnaud Montebourg disait "ignorer" s'il allait rester au sein de l'exécutif. C'est ce qu'a répondu le ministre, ce matin, sur Europe 1, au lendemain de ses critiques sur la politique économique de la France, qui ont mené à  la démission du gouvernement Valls.

11h00 : Comment s'est passée la démission du gouvernement ? Le Parisien assure que Manuel Valls a pesé de tout son poids pour obtenir le départ d'Arnaud Montebourg. L'Elysée assure au contraire qu'il y a eu un "consensus absolu" entre François Hollande et son Premier ministre sur la démission de son équipe.

10h53 : La démission du gouvernement est l'occasion de ressortir la boîte à  archives. Souvenez-vous, c'était il y a un peu plus d'un an. Arnaud Montebourg et Manuel Valls, tout sourire, s'affichaient sur les Champs-Elysées après les commémorations du 8-Mai. L'ambiance a semble-t-il changé depuis.

10h45 : François Hollande devrait s'exprimer dès son arrivée sur l'île de Sein, signale notre confrère de France 2 Clément Le Goff. Le président est attendu sur place pour commémorer le 70e anniversaire de la Libération. 10h47 : "C'est Montebourg ou moi !"

#GOUVERNEMENT Selon Le Parisien, Manuel Valls a pesé de tout son poids pour obtenir de François Hollande le départ d'Arnaud Montebourg du gouvernement. Le Premier ministre est furieux des critiques de son (ex-)ministre sur la politique économique de l'exécutif. "Si tu refuses, ce sera sans moi", aurait-il lancé au président, selon ses proches.

10h35 : Plusieurs commentateurs me signalent que la biographie d'Arnaud Montebourg est bien disponible sur le site de Bercy. Il y a quelques minutes, le lien présent sur la page d'accueil du site du ministère de l'Economie et des Finances renvoyait vers une page inaccessible.

10h34 : Hamon & Montebourg disent avoir réagi "a une situation politique". Ils disent regretter une "sur-réaction de Matignon au souffle médiatique".

10h34 : En affichant publiquement leur volonté de modifier la politique économique du gouvernement, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon affirment avoir réagi à  une "situation politique", selon une journaliste de BFMTV. D'après elle, ils disent regretter une "sur-réaction de Matignon au souffle médiatique".

10h24 : Changer le gouvernement suffira-t-il à  éteindre la crise ? Dans l'opposition, plusieurs responsables suggèrent une autre solution : dissoudre l'Assemblée nationale et demander aux Français de voter pour de nouveaux représentants. La piste est évoquée par le frontiste Florian Philippot sur France Info, et sur Twitter par le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan ou encore l'UMP Roger Karoutchi.

10h16 : Tiens, la page d'Arnaud Montebourg n'existe plus sur le site du ministère de l'Economie http://t.co/4Mz5vWM7Hg

10h16 : Faut-il y voir un signe ? Sur le site du ministère de l'Economie et des Finances, la page qui accueillait la biographie d'Arnaud Montebourg est inaccessible, signale un journaliste d'Europe 1 sur Twitter.

10h13 : Ne paniquez pas, en Belgique on n'a plus de gouvernement non plus, et ça fait plus de trois mois.

10h13 : Faut-il s'inquiéter de la démission du gouvernement ? "Ne paniquez pas, ironise sur Twitter la journaliste belge Charline Vanhoenacker, qui officie sur France Inter. En Belgique on n'a plus de gouvernement non plus, et ça fait plus de trois mois."

10h08 : Et pendant ce temps-là , sur Twitter, Laurent Fabius ne semble pas perturbé par la démission du gouvernement. "Après cet été de toutes les crises, je répondrai à  vos questions mercredi prochain", écrit le ministre des Affaires étrangères à  l'adresse de ses abonnés.

10h04 : Il est 10 heures et l'actualité politique est très chargée en ce lundi matin. Soufflons un peu et prenons le temps de récapituler les titres :

• #GOUVERNEMENT Manuel Valls a présenté la démission de son gouvernement et a été chargé par François Hollande de former une nouvelle équipe, "en cohérence avec les orientations qu'il a lui-même définies pour notre pays". Suivez les événements en direct.

• #GOUVERNEMENT Cette démission intervient au lendemain des propos très critiques d'Arnaud Montebourg. Le locataire de Bercy réclamait une "inflexion majeure" de la politique économique du gouvernement. Ce matin, il disait lui-même "ignorer" s'il allait rester ministre.

• #PROCHE_ORIENT Deux Palestiniens ont été tués dans la nuit lors d'un raid aérien israélien à  Gaza. Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé que l'aviation avait lancé 16 attaques.

• Le réalisateur et acteur britannique Richard Attenborough est mort à  l'à¢ge de 90 ans. Il s'était notamment illustré avec son film Gandhi ou son rà´le dans Jurassic Park. C'était "l'un des grands du cinéma", estime le Premier ministre britannique.

09h58 : Aucun remaniement ne parviendra à  réparer les dégà¢ts commis par un pdt incompétent .La seule solution est de redonner la parole au peuple.

09h58 : #crisederegime: Le Président Hollande, déjà  désavoué par l'opinion, est en passe de ne plus avoir de majorité à  l'Assemblée.

09h58 : Sans surprise, l'annonce de la démission du gouvernement est accueillie par un feu nourri de critiques de l'opposition. La députée UMP Nathalie Kosciusko-Morizet évoque une "crise de régime", tandis que son collègue Eric Ciotti dénonce "l'incompétence" de François Hollande.

09h50 : Les Verts pourraient faire leur retour. #Placé ne cache pas son souhait que #EELV revienne après le départ de #Duflot.

09h50 : Et si ce nouveau gouvernement était l'occasion pour les Verts de faire leur retour au sein de l'exécutif ? L'hypothèse est soulevée par une journaliste du Figaro magazine, qui explique sur Twitter que c'est le souhait du sénateur écologiste Jean-Vincent Placé. Les ministres Cécile Duflot et Pascal Canfin avaient quitté le gouvernement à  la nomination de Manuel Valls au poste de Premier ministre.

09h44 : Tiens, une archive amusante ce matin... #montebourg http://www.liberation.fr/politiques/2013/04/04/a-la-place-d-ayrault-valls-aurait-sans-doute-vire-montebourg_893599 pic.twitter.com/7QOQW5AYHV

09h49 : Un peu plus tà´t dans la matinée, un membre du conseil national du Parti socialiste signalait sur Twitter une "archive amusante" de Libération. En avril 2013, Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, avait affirmé qu'il aurait "sans doute" viré Arnaud Montebourg du gouvernement après ses propos très durs à  l'encontre du Premier ministre de l'époque, Jean-Marc Ayrault.

09h35 : La démission du gouvernement de Manuel Valls intervient au lendemain des propos très critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique de l'exécutif. François Hollande a demandé au Premier ministre "de constituer une équipe en cohérence avec les orientations qu'il a lui-même définies pour notre pays", précise le communiqué de l'Elysée.

09h33 : François Hollande a confié à  Manuel Valls la tà¢che de former un nouveau gouvernement, dont la composition sera annoncée demain.

09h30 : Manuel Valls présente la démission de son gouvernement, annonce l'Elysée dans un communiqué.

Partager sur : Partager