Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

François et Sylvie Mbuku, un couple engagé pour l'amour et la libération du Grand Congo !

Le grand problème des anciens politicards qui arrive au combat pour la lutte de la libération du Congo-démocratique de l'usurpation et imposture, est qu'ils ont l'ADN rouillé de leur ancien parti politique et gardent des séquelles comportementales du parti monolithique où l'autocrate autoproclamé "Excellence Président Fondateur" dirige tout, décide de tout, diligente tout et n'arrive même pas à  organiser un congrès de son parti-où il sera présent-pour la bonne marche du parti. A Réveil FM International, nous apprécions à  juste titre l'engagement de François Mbuku Kasa, ‎président du Rassemblement des Forces Vives pour le Peuple Congolais. Il est toujours accompagné de Ma Sylvie Mbuku, son épouse. C'est un couple qui est engagé pour l'amour et la libération du Congo-démocratique. Contrairement aux politicailleurs récupérateurs qui se défilent et qui ont le culot de déclarer qu'ils se cachent pour des raisons sécuritaires, comme si les Congolais qui ont fait des marches et conférences pour le Congo, eux n'ont pas besoin de sécurité, le coupe Mbuku participe aux marches et conférences sans chercher des prétextes. C'est le Congo qui prime pas des individus !

Ma Sylvie et François Mbuku

L'engagement du couple Mbuku va de paire avec leur foi en Dieu. L'engagement de François Mbuku pour le Congo n'est ni cynique encore moins machiavélique. Pour les crimes qui se passent au Congo, les atteintes incommensurables des droits de l'homme: François et Sylvie Mbuku ont décidé de ne plus se taire. Ils parlent à  temps et contre temps du Congo, sur ce qui s'y passe. L'engagement politique est d'abord personnel. C'est encore mieux lorsque l'épouse, la famille s'impliquent. Pour cela il faut un engagement clair. Pas comme celle on vit au Congo, où la maîtresse souvent la caissière ou la secrétaire particulière se clame elle aussi la "Fondatrice du parti". Et les enfants sans charisme s'autoproclament successeurs d'office du parti. Oh mon Dieu !

La République démocratique du Congo a besoin des acteurs politiques qui ont la patience des agriculteurs. Qui sont conscients qu'on plante aujourd'hui pour récolter demain. Nous barrerons la route, aux acteurs politiques cueilleurs et maraudeurs. Qui ne savent que cueillir les fruits des autres. Ceux qui ne savent que torpiller les actions des autres puisqu'ils ne se retrouvent pas, seront à  leur tour torpiller. Nous voulons des hommes et femmes intègres qui n'ont pas le sang sur les mains. Qui n'ont jamais fait exécuter, emprisonner ou arrêter des Congolais. Qui sacrifient leurs temps et moyens pour la libération du Congo. Qui aiment le Congo et les Congolais, sont déterminés à  les servir. Les fomenteurs des ragots et rumeurs pour subsister n'ont qu'à  aller se rhabiller !

Press Club à  Paris, le 27 mars 2014, Martin Sali, Coordonnateur de RCK et François Mbuku lors du Forum sur la liberté de la presse, le respect des droits de l'homme et contre l'impunité

Press Club à  Paris, le 27 mars 2014, organisé par Réveil FM International et Afrique Rédaction, le Forum sur la liberté de la presse, le respect des droits de l'homme et contre l'impunité a été un succès.

La force tranquille dans le combat est de savoir se maîtriser. Viser son objectif et ne pas s'y éloigner. Seule la compassion pour notre peuple est le véritable carburant d'un engagement politique vrai.

François Mbuku et son épouse ne font pas beaucoup de bruits pour leur engagement politique ni sur ce qu'ils font pour défendre le Congo. La virginité de leur casier judiciaire dans la lutte pour un Congo Nouveau est un gage important. On ne vient pas au combat parce qu'on a échoué ailleurs, parce qu'on a servi un régime dictatorial. On vient au combat parce qu'on a des convictions et valeurs démocratiques qu'on veut promouvoir pour le Congo d'aujourd'hui et demain.

La République Démocratique du Congo se trouve dans une situation de crise de légitimité au motif que les élections démocratiques, libres et transparentes n`ont jamais été organisées. Cette situation a conduit à  l`auto-proclamation des dirigeants politiques dans notre pays avec comme conséquence la privation au peuple de son droit de se choisir ses dirigeants.

Les conséquences de cet état des choses, a été mieux rendu dans notre hymne national ( Débout congolais), hymne dans lequel nous chantons "…dressons nos fronts longtemps courbés et pour de bon prenons le plus bel élan…" l`heure a sonné pour amener les jeunes à  redresser leurs fronts courbés à  refuser le tripatouillage de la Constitution pour un troisième mandat à  l'incapacitaire de Kingakati. Si jamais il y avait des élections en 2016, les Congolais doivent voter pour des personnes crédibles et soucieuses de la satisfaction des besoins de la patrie et de faire de notre pays, la locomotive du développement et de la paix pour les pays de l`Afrique Centrale.

Les Congolais n'ont pas à  chercher toujours des hypothétiques "sauveurs du peuple". Les Congolais doivent prendre en main leur destin. Et de se méfier des pêcheurs des voix dont on ignore le passé, car leurs discours démagogiques cachent très souvent une nature égocentrique et une compétence douteuse. Les Congolais ne doivent plus de nouveau se faire avoir par ceux-là  mêmes qui ont contribué en tant que prédateurs à  détruire l`économie du pays, se sont enrichis sur leur dos et leur ont ravalés au rang de sous - hommes. Comme dit un autre proverbe tiré de la sagesse de nos ancêtres, "on ne met la main qu`une seule fois dans la besace de l`idiot".

Les Congolais doivent s'abstenir surtout de donner des voix aux corrupteurs de tous genres spécialistes de la politique des dons. Ces dons sont financés essentiellement avec l`argent volé à  l`Etat et donc aux Congolais eux-mêmes. La soudaine générosité qui ne se manifeste qu`à  l`approche des échéances électorales est suspecte. En acceptant leurs dons, votre comportement n`est en rien différent de celui d`Esa༠qui vendit et perdit son droit d`aînesse au profit de son jeune frère Jacob juste pour un plat de lentille.

A Réveil FM International nous ne croyons pas aux élections organisées un régime qui applique le terrorisme d'Etat. Les Congolais ont le droit de savoir ceux qui se battent pour eux, y compris dans le silence. François Mbuku et Ma Sylvie , eux c'est au grand jour qu'ils agissent pour le Congo.

Partager sur : Partager