Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Ebola : réunion d'urgence de l'Union africaine

Le conseil exécutif de l'Union africaine (UA) tient lundi 8 septembre une réunion d'urgence à  Addis-Abeba pour discuter d'une stratégie commune face à  la propagation d'Ebola.

A l'ordre du jour figure notamment la question de l'utilité des mesures de suspensions de vols et de fermetures des frontières à  l'encontre des pays les plus touchés par le virus.

En Sierra Leone, où le bilan frà´le les 500 morts, les autorités ont annoncé le confinement de la population à  domicile, du 19 au 21 septembre. L'objectif de cette mesure critiquée est de détecter plus facilement les cas de fièvre hémorragique.

Mobilisation internationale

Par ailleurs, dimanche, le président américain, Barack Obama, a annoncé dans une interview que les Etats-Unis enverraient des moyens militaires dans les Etats les plus affectés - Guinée, Sierra Leone et Liberia -, dont des unités de mise en quarantaine.

Malgré `` des progrès significatifs » dans la lutte contre la maladie, M. Obama estime que ces pays manquent encore d'infrastructures sanitaires et de personnels de santé formés à  ce genre de situation. Il a souligné l'urgence d'une action immédiate, estimant que le virus pourrait à  terme se propager à  d'autres régions du monde. L'engagement américain marque une nouvelle étape dans la mobilisation internationale contre la pire épidémie d'Ebola de l'histoire.

La Commission européenne s'est engagée vendredi à  débloquer 140 millions d'euros, qui permettront de renforcer l'offre de services publics et de soutenir directement les systèmes de soins dans les pays les plus affectés. D'autres institutions, comme la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ont annoncé cet été des financements d'urgence.

Le nombre de personnes touchées par l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola continue d'augmenter. Le dernier bilan de l'épidémie d'Ebola établi le mercredi 3 septembre par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique plus de 1900 morts. Il ne tient compte que des cas confirmés dans les trois pays les plus touchés : la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia.

Espoir de vaccin

Aucun vaccin n'existe pour l'heure contre Ebola, mais l'OMS a décidé vendredi d'utiliser immédiatement des traitements expérimentaux. Lueur d'espoir, selon une étude publiée dimanche, l'injection d'un sérum créé à  partir d'un virus du rhume des chimpanzés, s'est révélé efficace pendant dix mois, grà¢ce à  un rappel.

Selon l'OMS, près de 4 000 personnes ont été infectées depuis le début de l'année, et plus de deux mille ont succombé.

Partager sur : Partager