Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Paul Sampu Mukulu: "Paul Mwilambwe, témoin clé de l'assassinat de Floribert Chebeya, ne sera pas extradé du Sénégal"

Paris, 27 mars 2014, au Press Club, Paul Sampu Mukulu, le Secrétaire Général de la Fidh lors du Forum sur la liberté de la presse, pour les droits de l'homme et contre l'impunité. Photo Réveil FM International

A chaque fois que Réveil FM International évoque avec Paul Sampu Mukulu, le Secrétaire Général de la Fidh, l'odieux assassinat en 2010 de Floribert Chebeya, l'îcone des droits de l'homme en RDC, c'est toujours avec une voix enrouée qu'il nous répond:"Nous avons vraiment perdu avec l'assassinat de Floribert" et de se ressaisir immédiatement pour clamer: "Nous irons jusqu'au bout pour que les assassins de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana répondent devant la justice de leurs actes". Et Paul Sampu Mukulu ne là¢che rien ! Infatigable voyageur, au sommet Afrique-Etats-Unis du mois d'aoà»t dernier, il y était. Si la société civile congolaise a perdu avec l'assassinat de Floribert Chebeya, elle peut se consoler d'avoir Paul Sampu Mukulu qui est éminemment politique. N'est-pas Secrétaire d'une Ong internationale, qui veut !

Le verdict du vendredi 29 aoà»t au soir dernier, l'a sorti de ses gongs. En effet, la Cour suprême de justice, inféodée au régime d'alias Joseph Kabila, s'est déclarée "incompétente pour statuer sur le recours en inconstitutionnalité déposé par les parties civiles dans le procès Chebeya". Nourrie aux mamelles du régime des mammouths joséphistes, la non indépendante Cour suprême de justice de Kinshasa, se déclarant incompétente, évite de sanctionner les irrégularités de procédure dans ce procès qui s`éternise depuis le 2 juin 2010.

Politisée à  outrance, la Cour suprême de justice dont tous les magistrats ont été nommés par alias Joseph Kabila et sont encartés Majorité Présidentielle-PPRD-Parti-Etat, estime qu`elle n`est pas compétente pour statuer sur les irrégularités listées par les parties civiles. Il n`y a pas eu violation de la Constitution. Des irrégularités pourtant nombreuses, selon les avocats de l`accusation, comme la non notification de décisions de justice pour les trois condamnés qui sont en fuite.

Si à  Kinshasa, la reprise du procès Chebeya est programmée en janvier 2015, d'ici là  le temps pour le régime des fraudeurs-tricheurs de tripatouiller la Constitution pour maintenir par la force alias Joseph Kabila à  la tête du Congo pour un troisième mandat inconstitutionnel, il est de bon ton de rappeler que le procès Floribert Chebeya et Fidèle Bazana traîne en longueur. Démarré en 2011, il a été suspendu par le régime durant plus d`un an, les Congolais attendent toujours de connaitre le verdict en appel.

Manœ“uvrier, le régime de Kinshasa au lieu d'extrader John Numbi pour être entendu par la justice sénégalaise qui le réclame à  corps et à  cri, afin que la vérité puisse éclater au grand jour, Kinshasa voudrait plutà´t que le Sénégal extrade le policier Paul Mwilambwé qui a témoigné contre John Numbi, ce dernier qui avait reçu l'ordre de la haute hiérarchie pour assassiner Floribert Chebeya.

La justice sénégalaise qui a refusé l'extradition au Tchad de l'ancien président Tchadien Hissein Habré, va-t-elle céder aux pressions de Kinshasa pour extrader Paul Mwilambwé, témoin clé de l'assassinat de Floribert Chebeya ?

Pour le Secrétaire Général de la Fidh, Paul Sampu Mukulu est confiant: "Paul Mwilambwe ne sera pas extradé du Sénégal".

Partager sur : Partager