Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Média Pamphlétaire ou Média Roquet: Le tribalo-ethnique Constantin Bafwa Mubengay Lwakale démasqué, dézingué et cabossé !

Coterie tribalo-ethnique: En 1991, Bafwa Mubengay Lwakale, profitant de sa position de président de l'Association des étudiants Zaïrois de Fribourg (AZAF) invite son neveu Philémon Mukendi. Dans le programme des Conventionnistes de Lac Léman, c'est le même Philémon Mukendi qui est invité pour intervenir le vendredi 12 décembre 2014.

A 60 ans, l'ethno-tribaliste Constantin Bafwa Mubengay est demeuré un fossoyeur, cascadeur, jongleur, situationniste et mangeur à  tous les rà¢telier qu'il a toujours été. Il affectionne des coups bas et il adore demeurer dans l'ombre tout en tirant les ficelles. Bafwa Mubengay, l'homme qui agit dans l'ombre, a oublié que la République n'est pas un "Ligablo" mais un pays. Le Congo est le seul bien en commun qu'ont tous les Congolais. Si un de nous excelle, nous devons tous applaudir mais si par contre certains veulent nous amener dans leurs magouilles contre la Nation, nous devons dire: Non ! On ne peut pas être dans une pirogue en pleine rivière et voir un des nà´tres sortir sa perceuse pour trouer la pirogue, demeurer tranquille. Les fossoyeurs, fourbes, roublards, dribbleurs patentés et inconscients de la République doivent répondre de leurs actes.

Bafwa Mubengay, un ethno-tribaliste sans vergogne

Et pourtant, à  60 ans, on doit pouvoir être une référence dans sa communauté, on devrait surtout commencer à  regarder dans le rétroviseur pour partager aux jeunes générations, les valeurs et convictions, pour aimer et défendre le Congo, en oubliant d'aiguiller aux jeunes les écueils et pièges à  éviter. La République démocratique du Congo n'est pas un pays normal. Si les Congolais eux-mêmes ne font un effort, ce pays qui est un géant aux pieds d'argile, qui attire tous les vautours, charognards et prédateurs du monde entier va les échapper. Le Congo est soin intensif, la mère-patrie est dans un coma avancé. La République a besoin de tous ses fils et filles à  son chevet.

La Convention des Congolais de Suisse initiée par Bafwa Mulengay n'est qu'une mascarade. Une Convention des ethno-tribalistes est maquillée en Convention des Congolais de Suisse, cela est une escroquerie intellectuelle.

Coterie tribale. En 1991, Bafwa Mulungay écrit à  son frère Modeste Mutinga Mutuishayi pour la demande d'abonnement pour sa feuille de choux. Acheté et corrompu par alias Joseph Kabila qui le sort de sa misère de Ngaba, Modeste Mutinga Mutuishayi, Président de la fameuse Haute Autorité des Médias (2002-2007), muselle des journalistes, bà¢illonne des médias et opposants. Profitant de sa position d'organe de régulation devenue organe de répression, se faisant juge et partie s'octroie Radio 7 et Télé 7. Modeste Mutinga Mutuishayi est récompensé par alias Joseph Kabila, qui le fait nommer Rapporteur au Sénat. Pourtant dans le programme élaboré par Bafwa Mubengay, ce dernier invite le directeur de Radio 7 et Télé 7 pour parler chez les Conventionnistes du Lac Léman, le samedi 13 décembre 2014. Comme si de rien n'était. De qui se moque-t-on ?

En Faire de la provocation gratuite et fortuite, empêcher Réveil FM International de faire son travail en posant des questions sur ce qui se trame dans la communauté congolaise de Suisse, c'est accepter l'intranquillité. C'est le choix qu'a fait le tribalo-ethnique Bafwa Mubengay dont les fourberies et accointances avec l'ambassade de la RDC à  Berne et les autorités illégitimes de Kinshasa ne datent pas d'aujourd'hui. A 60 ans, Bafwa Mubengay garde encore son vieux ordinateur des années 90 avec un logiciel extrêmement rouillé, il ne se rend même pas le monde a évolué, que Mobutu Sese Seko a été chassé du pouvoir en 1997, que les élections Louis Michel de 2006 ont placé à  la tête du Congo un imposteur et incapacitaire, que les fausses rebellions sont orchestrées par celui qui trà´ne abusivement sur le Congo, que l`allégeance d'alias Joseph Kabila auprès des voisins agresseurs: Ougando-Burundo-Rwandais n'est plus à  démonter, qu'Etienne Tshisekedi est le vrai vainqueur de l'élection de novembre 2011, sa victoire a été volée et confisquée, que la paupérisation des Congolais devient insupportable, que le énième tripatouillage de la Constitution pour maintenir alias Joseph Kabila coà»te que coà»te au pouvoir est en marche, nos populations chosifiées, affamées, clochardisées veulent autre chose que le régime tortionnaire actuel...

Marionnettiste patenté, Bafwa Mubengay aime tirer les ficelles. Il a concocté son programme tout seul et veut le faire avaliser à  la Communauté. Il n'a invité que ses frères, cousins, neveux, nièces...Il a le culot de l'appeler "Convention des congolais de Suisse". A l'heure où la République démocratique du Congo se meurt et que les congolais originaires de toutes les 11 provinces doivent s'unir pour faire face aux enjeux du non Etat de droit, de la balkanisation, de l'illégitimité d'un régime qui dirige par défi, des assassinats programmés, arrestations arbitraires, diverses humiliations...Bafwa Mubengay a fait le choix de la coterie tribalo-ethnique. Le changement est une démarche légitime. On ne peut pas être un pays avec autant des ressources demeurer l'un des pays les plus pauvres au monde. Le congolais vit avec 0,1 dollar par jour !

Notre question tatillonne sur le programme initial et le mot de l'ambassadeur du Congo. De quel ambassadeur s'agissait-il ? La RDC n'a pas d'ambassadeur en Suisse. Le Congo-Brazzaville venait d'expulser 45 000 Kinois-Congolais, donc pas besoin leur ambassadeur. Depuis le mot de l'ambassadeur a disparu du nouveau programme.

Les accointances avec le régime ne date pas d`aujourd`hui. Tenez pour preuve:

Bafwa Mubengay devrait réfléchir mille fois avant de s'entreprendre avec ses affidés tribalo-ethniques à  un média qui ne fait que son travail.

Il est quand même étonnant voire regrettable que dans le nouveau programme qu'un seul parti politique l'Udps soit invité. Que Monsieur Bruno Mavungu Puati, Secrétaire général de l`Udps qui viendrait de Kinshasa, soit orateur, alors que Monsieur Pascal Bilenga, qui est le Président de l'Udps Suisse ne puisse même pas figurer dans le programme.

Partager sur : Partager