Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Montluçon, porte d'entrée de l'Auvergne, est une ville médiévale dans l'Allier

Les chevaliers se préparent avant d'entrer dans l'arène. Photo Réveil FM International

Chaque année, la ville de Montluçon vit à  l'heure médiévale des Ducs de Bourbon avec son festival. Trois jours de fête dans une cité entièrement redécorée aux couleurs d'antan. Pas besoin d'artifice pour la machine à  remonter le temps. Le coeur de la Cité médiévale montluçonnaise avec ses pavés, ses rues étroites et ses maisons de caractère, a conservé tous ses charmes hérités du XIIe. Le festival médiéval des ducs de Bourbon de Montluçon, sous-préfecture de l`Allier, a quitté le XXIème siècle pour se retrouver en plein cœ“ur du Moyen Age. Pour de raisons sécuritaires, il n'y a pas eu de bottes de foin dans les rues, les verres plastiques pour tout le monde...Le sécurité de citoyens prime nous a confié Monsieur Daniel Duglery, le Maire UMP de Monluçon.

Monsieur Daniel Duglery, le Maire UMP de Montluçon. Photo Réveil FM International

Une Montluçoise en habit de l'époque. Photo Réveil FM International

L'armure du chevalier pèse pas moins de 45 kg sur lui et coà»te très cher ! Photo Réveil FM International

Un chevalier devant son stand à  armures. Photo Réveil FM International

Flà¢ner en costumes d`époque au beau milieu de troubadours, ménestrels et autres cracheurs de feu...

Fête médiévale attirant un nombre grandissant de visiteurs, ce festival est parvenu à  se faire une place de choix parmi les événements culturels en Allier.

Tous les deux ans, Montluçon offre un voyage dans le temps pendant trois jours. Cracheurs de feu, jongleurs et ménestrels vous entraînent dans leurs déambulations en ville. Les visiteurs sont invités à  revêtir des costumes d`époque pour flà¢ner dans la cité médiévale, entre les boutiques d`artisanat, les spectacles de fauconnerie, les tournois de chevaliers jusqu`au traditionnel banquet animé par les concerts de musiques ancestrales sur fond de gaïtas, de flà»tes et de tambours…

Les tournois de chevaliers

Apparu à  la fin du XI° siècle, le tournoi est d'abord une véritable bataille, au cours de laquelle s'affrontent deux troupes de chevaliers. Les règles sont peu précises et la mêlée est souvent violente.

Cette forme de combat, primitive et brutale, se codifie peu à  peu : dans la joute, deux chevaliers sont lancés au grand galop de chaque cà´té d'une palissade. Ils tentent mutuellement de se renverser à  l'aide d'une longue lance de frêne. Si les deux concurrents tombent, ils poursuivent le combat avec des armes émoussées. Les vainqueurs prennent les armes, les chevaux de leurs adversaires et reçoivent de nombreux prix.

Pour préparer les joutes, mesurer leur habileté, les chevaliers s'entraînent à  la quintaine. C'est un simple mannequin de bois pivotant sur un pieu. Il porte d'un cà´té un écu et de l'autre cà´té un lourd gourdin. Les chevaliers doivent essayer - ils bénéficient de cinq tentatives - de le renverser d'un coup de lance.

Malheur à  qui ne réussit pas! La quintaine bien graissée effectue alors un demi-tour et le maladroit est rudement frappé. On s'entraîne également à  l'escrime, au bà¢ton ou à  l'épée. Dans un champ, les chevaliers pratiquent le béhourd, consistant à  s'élancer l'un contre l'autre avec une lance pour tenter de désarçonner l'adversaire.

Les chevaliers se préparent avant d'entrer dans l'arène. Photo Réveil FM International

Les chevaliers sont des concurrents loyaux. Photo Réveil FM International

Les chevaliers sont d'abord de cascadeurs et des acteurs. Photo Réveil FM International

Le public acquis à  la joute ! Photo Réveil FM international

Le public très attentif est chauffé à  blanc par un animateur. Photo Réveil FM International

Montluçon, ville clé, porte d`entrée de l`Auvergne, a su tout en gardant son prestigieux passé de l`époque des Bourbons, prendre le tournant de la révolution industrielle avant d`entrer délibérément dans le nouveau siècle.

Du haut de l`esplanade du chà¢teau des ducs de Bourbon, le voyageur peut contempler l`ensemble de la ville. Il y verra lovée dans les boucles du Cher, la vieille ville pleine de trésors anciens. Autour de celle-ci s`est développée une ville moderne ; plus au loin, témoignage de la révolution industrielle, il apercevra `` Ville Gozet », la ville nouvelle.

Montluçon a gardé précieusement les souvenirs de son passé tout en s`adaptant aux changements du monde contemporain. Elle a gardé son identité de cité médiévale où l`on peut découvrir en flà¢nant une quinzaine d`édifices classés ou inscrits au patrimoine des monuments historiques.

Le chà¢teau des ducs de Bourbon construit en 1370 qui surplombe la ville abrite aujourd'hui le musée des Musiques Populaires. Montluçon a également conservé de remarquables témoignages du mécénat des ducs de Bourbon dans ses églises.

Elle mérite à  ce titre son label de `` ville d`Art ». Le quartier Saint-Pierre, ses maisons à  pans de bois, son église, édifice roman du XIIe siècle, ou la remarquable Maison des Douze Apà´tres, nous transportent quelques siècles en arrière.

Au XIXe siècle, la révolution industrielle transforma la cité : sa population décupla et la nouvelle `` Ville-Gozet » surgit.

Le visiteur n`oubliera pas non plus d`aller contempler le chà¢teau de la Louvière, pastiche du Petit Trianon de Versailles, qui accueille des expositions temporaires. Les amateurs d`art ne manqueront pas d`aller visiter les oeuvres architecturales art déco de Pierre Diot, et le Fonds d'art moderne qui accueille les plus grands artistes contemporains dans l`une des plus belles salles d'Auvergne.

Les festivités ne sont pas oubliées ; deux grands évènements viennent témoigner parmi d`autres de la joie de vivre à  Montluçon : le carnaval du Bœ“uf-Villé au printemps et le festival médiéval une année sur deux. Tout un programme en perspective !

Deux jours et demi de réjouissances et de franche ripaille rythme le coeur de la cité. De nombreuses troupes de France plongent les visiteurs au Moyen Age, dans l'univers magique et mystérieux des chevaliers et vassaux, damoiselles et damoiseaux, ménestrels et troubadours. Animaux en tout genre, bouffons, jongleurs, cracheurs de feu, danseurs et autres magiciens, échoppes artisanales, banquet et bal médiéval...

En tenues d'époque ! Réveil FM International

La vente du breuvage la pisse de Jeanne, une boisson à  l'ancienne a très bien marché. Photo Réveil FM International

Déguisés en diable et diablesse ! Photo Réveil FM International

Partager sur : Partager