Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Burundi: Princesse Esther Kamatari n'a pas oublié son pays d'origine !

Freddy Mulongo et la princesse Esther Kamatari. Photo Réveil FM International, archives

Esther Kamatari n`est pas seulement une Princesse de sang royal née sur les bords du Lac Tanganyika, dernière héritière d`une dynastie qui a régné sur le Burundi près de 14 siècles. Mannequin, la nouvelle Ambassadrice de la maison Guerlain sur les Champs-Elysées à  Paris, depuis mars 2008, elle est élue conseillère municipale UMP à  Boulogne - Billancourt dans les Hauts-de-Seine (92). A Réveil FM International, nous apprécions son courage et ses engagements humanitaires. En matière de `` combats » la Princesse n`est pas du genre à  baisser sa garde. Des ors des Champs Elysées aux faubourgs de Bujumbura, elle a décidé de s`impliquer pour la prochaine élection présidentielle dans son pays …son créneau : `` Respecter la constitution ! »

Freddy Mulongo et la princesse Esther Kamatari. Photo Réveil FM International, archives

Esther Kamatari, née en 1951, est une princesse burundaise en exil en France, également mannequin et écrivain. Son père, le prince Ignace Kamatari, était le frère du roi Mwambutsa IV du Burundi.

L`assassinat de son père, en 1964, ainsi que la chute de la monarchie sont deux événements qui ont déterminé le cours de sa vie.

Après une carrière internationale de top model, Esther Kamatari s`est distinguée par ses engagements humanitaires en faveur de son pays, notamment envers les femmes et les orphelins1. Elle a notamment été l'initiatrice d'un démarche solidaire originale qui consistait à  placer les enfants orphelins dans des familles d'accueil.

Auteur du livre Princesse des Rugo. Mon histoire, elle a été choisie par le mouvement Abahuza (`` rassembler » en kirundi) pour le représenter lors des élections législatives, et communales de juillet 2005 et présidentielle d'aoà»t 2005.

Elle est conseillère municipale à  Boulogne-Billancourt, chargée de la solidarité internationale. Elle parrainait, aux cà´tés du président Abdou Diouf, une soirée de gala au profit d`un centre multimédia pour les femmes de Rutana, au Burundi.

Le 29 avril 2012, dans une lettre adresse au gouvernement du Burundi, la Princesse Kamatari a dénoncé la récupération politique faîte par le gouvernement élu qui avait décidé en collaboration avec une équipe scientifique belge de retrouver le corps du Roi Ntare V afin d'organiser des funérailles nationales au nom de la réconciliation. Recherches qui se sont révélées infructueuses.

En mai 2012, la Princesse Kamatari a saisi avec succès la justice suisse afin de bloquer le retour des restes du Roi Mwambusta IV, retour autorisé par plusieurs membres de la famille royale. la Princesse affirme que le souverain avait demandé à  ne pas revenir dans son testament dans son pays à  son décès.

En mai 2012, elle s'est opposée au transfert de la dépouille de son oncle, le roi Mwambutsa IV à  Bujumbura en invoquant le respect de la mémoire du roi, qui s'est opposé dans son testament à  ce que sa dépouille repose au Burundi.

Elle dirige depuis 1990 l`Association des Burundais de France et est notamment connue pour ses nombreuses missions humanitaires envers les victimes de la guerre civile au Burundi et le combat pour la protection et liberté des femmes au Burundi.

Partager sur : Partager