Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Noyon, dans sa cathédrale Charlemagne fut sacré Roi des Francs ! Noyon, ville où naquit Jean Calvin, le Réformateur protestant français !

Noyon est situé à  25 km au nord de Compiègne, 62 km au sud-est d'Amiens et à  113 km de Paris. Aujourd'hui petite cité paisible de l'Oise, Noyon peut s'enorgueillir d'une histoire prestigieuse et d'un patrimoine architectural exceptionnel. Charlemagne et Hugues Capet y ont notamment reçu leurs couronnes respectives. De ses heures de gloire, Noyon a principalement conservé sa cathédrale Notre-Dame, chef d'œ“uvre des débuts du style gothique. Noyon est une commune du département de l'Oise, chef-lieu de canton en région Picardie, en France. Ses habitants sont appelés les Noyonnais.

Noyon fut une ville importante au Moyen à‚ge. Charlemagne y est sacré roi des Francs en 768. En 891 après avoir pillé Balà¢tre, Roye et Roiglise, les vikings font subir le même sort à  Noyon. Hugues Capet y est sacré roi des Francs le 3 juillet 987 et les évêques de Noyon comptent au nombre des Pairs ecclésiastiques du royaume de France.

La cathédrale Notre Dame de Noyon où Charlemagne a été sacré roi des Francs. Photo Réveil FM International

La cathédrale Notre Dame de Noyon où Charlemagne a été sacré roi des Francs. Photo Réveil FM International

La cathédrale Notre Dame de Noyon où Charlemagne a été sacré roi des Francs. Photo Réveil FM International

Rodin l'avait qualifié comme "la plus harmonieuse de toutes des cathédrales" : la cathédrale de Noyon. C'est l'une des premières cathédrales gothiques (avec Laon). Elle est édifiée vers 1145 suite à  l'incendie de l'édifice précédent. Elle subira quelques modifications suite aux trop nombreux incendies mais gardera dans l'ensemble son aspect originel. Cette cathédrale réflète particulièrement l'époque transitoire de l'Art Gothique. Elle garde l'arc plein cintre du style roman mais innove déjà  par la répartition des lumières grà¢ce à  ses 4 niveaux (bas-cotés, tribunes, triforium et fenêtres). Son transept comporte deux bras arrondis en hémicycles (style rhénan). Les tours de 62 m couvrant les collatéraux étaient complétées par deux autres tours situées à  l'aisselle du chœ“ur et du transept (conception que l'on retrouve pour la cathédrale de Laon et l'église de Morienval).

La cathédrale Notre Dame de Noyon où Charlemagne a été sacré roi des Francs. Photo Réveil FM International

La bibliothèque du chapitre, une construction du XVIe siècle sur piliers de bois. Photo Réveil FM International

La bibliothèque du chapitre, une construction du XVIe siècle sur piliers de bois. Photo Réveil FM International

Noyon, Freddy Mulongo devant la bibliothèque du chapitre. Photo Réveil FM International

Noyon, c'est aussi la ville où naquit Jean Calvin le Réformateur protestant français

Musée Jean Calvin à  Noyon. Photo Réveil FM International

Jean Calvin naquit le 10 juillet 1509 à  Noyon, en Picardie, et meurt le 27 mai 1564, à  Genève. Il fut un important réformateur, un théologien et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à  la doctrine dite du calvinisme. Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à  Bà¢le, en Suisse, où il publia la première édition de son œ“uvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à  la réforme de l'église à  Genève. Le conseil municipal résista à  l'application des idées de Calvin et de Farel et les deux hommes furent expulsés. à€ l'invitation de Martin Bucer, Calvin se rendit à  Strasbourg où il séjourna entre 1538 et 1541, devenant pasteur d'une église de réfugiés français et wallons. Il continua de soutenir le mouvement réformateur à  Genève et fut finalement invité à  revenir dans la cité genevoise en 1541.

Le musée Jean Calvin sur la place Aristiid Briand à  Noyon. Photo Réveil FM International

Après son retour, Calvin introduisit une nouvelle liturgie et des idées politiques novatrices malgré l'opposition de plusieurs puissantes familles de la ville qui tentèrent de s'opposer à  son autorité, en particulier au moment du procès de Michel Servet. L'arrivée de réfugiés favorables à  Calvin et de nouvelles élections lui permirent néanmoins d'évincer ses opposants du conseil municipal. Calvin passa les dernières années de sa vie à  promouvoir la Réforme à  Genève et dans toute l'Europe.

Portrait de Jean Calvin dans le musée qui porte son nom à  Noyon. Photo Réveil FM International

Jean Calvin sur son lit de mort. Photo Réveil FM International

Calvin était un écrivain apologétique infatigable et un polémiste qui provoqua de nombreuses controverses. Il échangea également des lettres cordiales et favorables avec de nombreux réformés comme Philippe Melanchthon et Heinrich Bullinger. Outre l'Institution, il rédigea des essais sur la plupart des livres de la Bible de même que des traités de théologie et des confessions de foi. Il réalisait régulièrement des sermons dans tout Genève. Calvin fut influencé par la tradition augustinienne qui le poussa à  disserter sur les concepts de prédestination et de la souveraineté absolue de Dieu en ce qui concerne la rédemption et dans la damnation. Les écrits et les prêches de Calvin ont fourni la base de la branche de la théologie réformée. Les églises réformées et presbytériennes ont depuis adopté la pensée calvinienne et l'ont largement répandue.

Le théà¢tre le Chevalet, place Aristid Briand à  Noyon. Photo Réveil FM International

Le Musée Jean Calvin fut construit de 1927 à  1930 par l`architecte Charles Letrosne, à  l`initiative de la Société d`histoire du protestantisme, le musée s`élève à  l`emplacement de la maison natale de Jean Calvin. La thématique du musée s`établit autour de la personnalité du réformateur, Jean Calvin, né le 10 juillet 1509 à  Noyon. Il est également abordé l`histoire des guerres de religions ainsi que la période du "désert" au sein de la communauté protestante française. Au sein de ses collections, le musée compte de rares imprimés du XVIe siècle (Placard contre la messe de 1534, Bible d`Olivétan de 1535, édition originale de l`Institution chrestienne de 1536), des gravures et des peintures (portraits et scènes de la vie de Jean Calvin) évoquent l`histoire du protestantisme aux XVIe et XVIIe siècles.

L'hà´tel de ville de Noyon, façade de style renaissance. Photo Réveil FM International

L'hôtel de ville de Noyon, façade de style renaissance. Photo Réveil FM International

Partager sur : Partager