Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Pologne: Manuel Valls a visité le centre européen de Solidarnosc à  Gdansk ... sans son icà´ne Lech Walesa !

Manuel Valls a visité le centre européen de Solidarnosc à  Gdansk sans Lech Walesa, 71 ans car né le 29 septembre 1943 à  Popowo, l'icà´ne de Solidarnosc a été victime d'une fracture de jambe.

Manuel Valls se recueille devant le mémorial aux ouvriers du chantier naval tombés en 1970 à  Gdansk. Photo Réveil FM International

Le gerbe de fleurs déposé par le Premier ministre Manuel Valls. Photo Réveil FM International

Le leader de Solidarité, le syndicat qui a ébranlé le monde communiste dans les années 80, puis qui a présidé la Pologne de 1990 à  1995, Lech Walesa, l`électricien moustachu des chantiers navals de Gdansk qui dans les années 80 dirigea un syndicat de 10 millions de membres, n'a pas pu être à  Gdansk pour rencontrer le Premier ministre Manuel Valls. En effet, Lech Walesa, l'homme du peuple sans qui rien n'aurait été possible. Sans lui, sans le soulèvement des ouvriers des chantiers navals de Gdansk, sans leur entente étroite et inédite avec les intellectuels dissidents de Varsovie et de Cracovie, le mur de Berlin ne serait sà»rement pas tombé et avec lui le bloc soviétique.

Le centre européen de Solidarnosc à  Gdansk. Photo Réveil FM International

Une affiche de Lech Walesa à  Gdansk. Photo Réveil FM international

Une affiche des syndicalistes de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

Une affiche des syndicalistes de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

La banderole de Solidarnosc sur la grille d'entrée. Photo Réveil FM International

La banderole de Solidarnosc sur la grille d'entrée. Photo Réveil FM International

L'effigie du pape Jean-Paul II. Photo Réveil FM International

Le drapeau du Vatican. Photo Réveil FM International

Le Premier ministre français Manuel Valls a fait l'éloge mercredi à  Gdansk des valeurs de "liberté" du syndicat Solidarnosc, pour les défendre face à  "la montée du populisme", autrement dit de l'extrême droite. En visite pour deux jours en Pologne, M. Valls a saisi l'occasion de son passage au Centre européen de Solidarnosc pour reprendre les thèmes de l'offensive qu'il mène en France contre le Front National (FN) dans la campagne pour les élections départementales des 22 et 29 mars. Sans citer nommément le FN, il a affirmé que les valeurs de liberté portées par le syndicat de Lech Walesa étaient "aujourd'hui mises en cause. Par le terrorisme bien sà»r qui s'attaque à  la liberté, mais aussi par la montée du populisme et de l'extrême droite partout en Europe".

Interrogé sur le fait que les ouvriers se tournent justement vers les extrêmes dans leur vote, le Premier ministre a estimé que "ceux qui pensent trouver leur salut dans le vote de l'extrême droite doivent savoir qu'elle ruinera les petits, les ouvriers, les salariés, les épargnants, les paysans".

Une affiche de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

Monument aux ouvriers du chantier naval tombés en 1970. Photo Réveil FM International

Auparavant, M. Valls avait loué la "relation exceptionnelle" entre son pays et la Pologne, et rendu hommage au rà´le joué par le syndicat Solidarnosc dans le mouvement vers la liberté "pour une grande partie de l'Europe". "Nous avons (avec la Pologne) une relation exceptionnelle sur le plan économique, politique, dans le domaine de la défense mais il y a aussi une relation humaine, et je voulais symboliquement venir ici pour parler de l'avenir mais aussi pour rappeler le rà´le de cette ville dans le mouvement extraordinaire vers la liberté, pas seulement pour la Pologne mais également pour une grande partie de l'Europe", a-t-il dit à  l'issue d'une promenade dans le centre historique de Gdansk.

Manuel Valls a visité le centre européen de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

Manuel Valls a visité le centre européen de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

Manuel Valls a visité le centre européen de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

Manuel Valls a visité le centre européen de Solidarnosc. Photo Réveil FM International

"Ce qui a été extraordinaire ici, c'est que c'était les ouvriers avec des intellectuels, cette symbiose entre ouvriers et intellectuels, qui a fait chuter progressivement la dictature stalinienne, la dictature communiste. C'est un symbole incroyable", a ajouté M. Valls qui, lorsqu'il était syndicaliste étudiant, avait été en contact avec des leaders étudiants polonais.

Partager sur : Partager