Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Paris III et IV arrondissements: Giuseppe Belvedere, l'infatigable ami des pigeons de Beaubourg !

Paris-Beaubourg, Giuseppe Belvedere et ses amis pigeons. Photo Réveil FM International

Il est 16h hier samedi 28 mars 2015, lorsque Guiseppe Belvedere apparaît avec ses deux caddies à  la place Beaubourg, tout de suite il a été envahi par ses amis: les pigeons ! Le parvis s'est métamorphosé en un tapis d'oiseaux survoltés. Ce monsieur est devenu une institution du quartier et surtout, Paris sans pigeons n'est plus Paris!» Depuis dix ans, Guiseppe Belvedere fait trois tournées par jour pour que les pigeons, eux aussi, aient une chance de manger. A Beaubourg, il est appliqué à  insérer à  même le bec une boulette de brioche ``meilleure que le pain blanc».

Paris-Beaubourg, Giuseppe Belvedere et ses amis pigeons. Photo Réveil FM International

Depuis des années, ce marginal déguenillé soigne et nourrit des dizaines et des dizaines d'oiseaux sur le parvis du Centre Pompidou. Une attention qui amuse les touristes mais exaspère riverains et élus.

Giuseppe Belvedere vit dans sa voiture. Stationnée dans le quartier de Beaubourg, la vieille Mercedes est son seul toit. Auparavant, cet ancien chef comptable de 70 ans occupait un logement social. Mais en 2011, la mairie de Paris a estimé qu'il ne l'utilisait pas comme `` un bon père de famille », et l'a expulsé. Un motif pour le moins surprenant...

Giuseppe Belvedere et ses amis pigeons. Photo Réveil FM International

Paris-Beaubourg, des pigeons amis de Giuseppe Belvedere. Photo Réveil FM International

Paris-Beaubourg, des pigeons amis de Giuseppe Belvedere. Photo Réveil FM International

Mais les raisons officieuses de cette expulsion auraient plus vraisemblablement un lien avec son amour des animaux. En effet, Giuseppe nourrissait et soignait depuis des années les oiseaux les plus détestés de la capitale : les pigeons. Un passe-temps à  priori très mal accepté par les habitants de son quartier, qui n'ont pas hésité à  manifester leur hostilité envers le vieil homme et ses pratiques.

Aujourd'hui encore, malgré le froid, malgré la précarité de sa situation, Giuseppe continue d'aider ses petits protégés.

Partager sur : Partager