Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

COP21: Ségolène Royal, Christiane Taubira et Anne Hidalgo, trois femmes politiques de gauche engagées à  l'écologie et au respect de l'environnement !

Palais de l'Elysée, Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie dans une voiturette électrique

Christiane Taubira, Ministre de la justice et garde des sceaux quittant l'Elysée à  vélo après un Conseil des Ministres

Anne Hidalgo circulant à  bord d'une voiture électrique lors de la campagne des municipales en mars 2014

Rien ne nous dit qu'elles sont bonnes copines ou qu'elles s'entendent bien et mieux. Réveil FM International les a choisi. Chacune à  sa façon et à  sa manière fait avancer l'écologie dans sa vie. Trois femmes politiques de gauche qui contribuent à  changer les habitudes écologiques de Français: Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, roule en petite voiturette électrique, Christiane Taubira, Ministre de Justice et garde des sceaux aime le vélo, quant à  Anne Hidalgo, la Maire de Paris, elle roule en petite voiture électrique, la même marque qu'elle utilisait lors de la campagne des municipales de 2014, Anne Hidalgo vient de lancer la concertation pour libérer la rive droite de la Seine des voitures ! La France organise la COP21 de l'environnement en novembre prochain.

Voilà  Ségo !

Christane Taubira se rendant à  vélo à  la réunion des “frondeurs” du Parti socialiste, le 30 aoà»t 2014 à  La Rochelle

Ségolène Royal est l'un des poids lourds du gouvernement Valls. Ancienne candidate socialiste à  la présidentielle face à  Nicolas Sarkozy, la Ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal a qui a présidé à  Poitiers le Conseil Régional de Poitou-Charentes a marqué cette dernière de son empreinte. La Région Poitou-Charentes fait partie de la France qui gagne par ses choix politiques: la démocratie participative et la primeur à  l'écologie.

Suite aux injures, menaces racistes et xénophobes de l'extrême droite, Christiane Taubira la ministre de la justice est la mieux gardée de ministres vallsistes. Elle aime et pratique couramment le vélo.

Anne Hidalgo, Maire de Paris

Réaffirmant sa ferme volonté de `` diminuer de façon très importante » le trafic automobile dans la capitale, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a lancé, mardi 5 mai, `` l`acte II de la reconquête des berges de la Seine ». Deux ans après la fermeture à  la circulation de la rive gauche entre le pont Royal et le pont de l`Alma (4,5 hectares), ce projet doit aboutir à  rendre piétonne la rive droite dans les arrondissements centraux, à  l`été 2016.

Deux scénarios vont être soumis à  la consultation publique à  partir de juin.

`` Le plus ambitieux », pour lequel Anne Hidalgo ne cache pas `` [s] a préférence », prévoit la piétonnisation totale de la voie Georges-Pompidou sur 3,3 km entre le port de l`Arsenal, à  proximité de la Bastille, et le tunnel des Tuileries, face au jardin du même nom. `` L`aire piétonne ainsi constituée, explique l`exposé des motifs de la délibération qui sera soumise au Conseil de Paris les 26 et 27 mai, ferait 4,5 hectares, dont 8 000 m² d`espaces verts couverts dans les deux tunnels », Henri-IV et des Tuileries, eux aussi rendus piétons.

Plus modeste, le deuxième scénario, dont l`aire piétonne serait de 2,6 hectares, consiste à  fermer à  la circulation automobile la voie Georges-Pompidou sur une longueur de 1,5 km entre la rampe de sortie Chà¢telet et le bas de la rampe d`entrée avant le pont de Sully.

Le public devra s`exprimer sur ces deux scénarios proposés mais pourra aussi faire des propositions d`aménagement. Comme sur les berges rive gauche, ces installations devront cependant être réversibles pour prévenir le risque de crue, et permettre un retour de la circulation automobile. Les quais étant plus étroits sur la rive droite, les aménagements seront plus légers. Le budget d`investissement est estimé à  8 millions d`euros. Visant à  `` permettre une liaison douce de la place de la Bastille à  la Tour Eiffel », cet `` acte II » s`inscrit, pour Anne Hidalgo, dans la suite logique de la transformation à  l`été 2013 de la rive gauche. A l`époque, cette opération avait été vivement critiquée par François Fillon, alors premier ministre, qui prédisait embouteillages et congestion de la ville. `` Succès reconnu » Avec plus de 4 millions de visiteurs en dix-huit mois, la fermeture des voies sur berge rive gauche est un succès. A cette fréquentation, s`ajoute un `` bilan très positif en matière de qualité de vie, d`écologie et de circulation » : les émissions de dioxyde d`azote (NO2) ont diminué en moyenne de 15 % sur le site ; les bruits au niveau du quai ont été réduits, de jour comme de nuit, de 10 dB en moyenne. Et les conséquences sur la circulation ont été limitées : `` la traversée d`est en ouest a été rallongée de seulement deux minutes, au lieu des six à  sept minutes attendues », insistent Christophe Najdovki, adjoint au maire chargé des transports (EELV).

Les estimations de report du trafic sur les voies sur berge rive droite devraient être publiées d`ici le début de la concertation publique. Décidée à  faire de la réduction de la circulation automobile dans Paris un `` marqueur très fort de [sa] mandature », Mme Hidalgo prévient `` clairement » que le trafic devra baisser dans le centre de la capitale. `` C`est un enjeu écologique, un enjeu de santé publique, d`image de la ville et aussi de rythme de vie. Tout cela s`inscrit dans une politique globale que j`assume, que nous assumons de façon délibérée », a-t-elle proclamé mardi en présentant son projet.

Le groupe UMP au Conseil de Paris, présidé par Nathalie Kosciusko-Morizet, ne remet pas en cause ce postulat. `` La réduction de la place de la voiture dans la ville pour diminuer la pollution est un principe largement partagé », a-t-il observé dans un communiqué. Pour autant, il ne se reconnaît pas dans le projet de la mairie : il propose un autre scénario, celui d`une `` piétonnisation des quais hauts », qui permettrait d`utiliser `` le potentiel culturel et économique des cafés, commerces et bouquinistes des quais de la Mégisserie et de l`Hà´tel de Ville ».

Partager sur : Partager