Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Effet papillon: Découverte de 450 congolais dans le charnier de Maluku à  Kinshasa, Christian Ileka atoki "assaisonné" du Ketchup à  Paris !

L' "effet papillon" est une expression qui résume une image :"Un simple battement d'ailes d'un papillon peut déclencher une tornade à  l'autre bout du monde" ! La découverte de 450 Macchabées enterrées nuitamment dans une fosse commune à  Maluku dans la ville de Kinshasa, la capitale congolaise, fait jaser à  Paris. Avec mépris, le gouvernement d'imposture de Kinshasa qui gouverne par défi, a eu l'outrecuidance de qualifier ces corps d' "indigents"- ils n'étaient que des mort-nés et fœ“tus ! Alors que dans le charnier de Maluku, on a découvert des corps des jeunes garçons en T-Shirt, cravatés qui chaussent du 42, 43...des filles sont des robeuses, jupeuses et pantaloneuses, elles ont des mèches sur les têtes, tous recherchés par leurs familles.

Christian Ileka Atoli, ambassadeur d'alias Joseph Kabila à  Paris

Le mensonge étatique du régime dictatorial de Kinshasa est une pilule amère qui n'est pas passé dans la gorge de la majorité des résistants-patriotes-combattants à  Paris. Alors qu'on lui demandait des explications sur les 450 du charnier de Maluku dans l'enceinte de l'ambassade de la République démocratique du Congo à  Paris, Christian Ileka Atoli avec arrogance, sans recul dira que ceux qui sont morts à  Kinshasa, sont déjà  morts, lui il en peut rien. C'est alors qu'il a été assaisonné du Ketchup, en signe de protestation du sang abusivement versé au Congo.

S'il était diplomate, Christian Ileka Atoli aurait souri, calmer les esprits et aurait demandé aux compatriotes de s'asseoir autour d'une table et initier promptement le dialogue. Christian Ileka Atoli est ambassadeur de la République démocratique du Congo donc au service du peuple congolais. Engagé par l'imposteur Joseph Kabila, Christian Ileka Atoli croit qu'il lui doit son poste. Il est au service de l'incapacitaire de Kingakati et non pas de ses compatriotes. Son comportement de colon à  la peau noire à  l'égard de ses compatriotes est effarante. Le passeport congolais est le plus cher au monde. Le visa pour aller en RDC est hors de prix. Pourtant au pressing sa veste assaisonné du Ketchup n'aurait coà»té que 17 euros, donc pas une mer à  boire.

Comme Christian Ileka Atoli a été assaisonné du Ketchup à  l'ambassade de la RDC à  Paris, pour protester il devait porter sa plainte au Ministère de la justice à  Kinshasa. Porter plainte à  Paris, alors que l'assaisonnement de sa veste s'était effectué à  l'ambassade de la République démocratique du Congo, donc la maison pour les congolais, pas seulement ceux qui soutiennent le régime d'alias Joseph Kabila, y compris ceux qui contestent sa légitimité, est une erreur d'appréciation grave.

Le 4 juin 2015, au Palais de Justice de Paris va s'ouvrir le procès Christian Ileka Atoli contre les Anti-Kabila. Christian Ileka Atoli va offrir une tribune aux résistants-patriotes-combattants qui n'attendaient que ça, pour mieux fustiger le régime criminel de Kinshasa. Christian Ileka Atoli oublie qu'il est le successeur d'un ambassadeur très controversé par la diaspora congolaise en France : Myra Ndjoku.

De triste mémoire, proche d'alias Kabila, Myra Ndjoku se croyait tout permis. Il enfermait des compatriotes dans l'enceinte de l'ambassade, il ordonnait qu'on les fouettent comme des animaux. La police française frappait à  la porche d'entrée pour tenter de venir au secours des martyrisés. "Bête noire" de l'opposition congolaise, mais aussi ancien patron des services de renseignements congolais (ANR) aux méthodes barbouzardes expéditives, Myra Ndjoku ne s'était pas fait que des amis à  Paris. Plusieurs affaires de "tabassages" et "d'intimidations" de Congolais aux abords de l'ambassade parisienne avaient défrayé la chronique. Enfin, la difficile mise en place du nouveau passeport biométrique avait suscité la colère de nombreux Congolais en France (délais d'attente interminables, prix prohibitif... ).

Au lieu de relever un défi de taille : renouer les liens distendus avec la diaspora congolaise, Christian Ileka Atoli, sort ses biceps et traîne des compatriotes en justice. Quelle que soit l'issue du procès, Christian Ileka Atoli est déjà  perdant !

Christian Ileka Atoli, en tant qu'ambassadeur de la RDC en France devrait en cas de besoin, assurer secours et protection aux Congolais de France. Puisqu'il est un "Accompagnateur d'un régime d'imposture", pour son bifteck y compris d'exposer son régime devant la place publique d'un pays où il a été accrédité. A ses risques et périls !

Partager sur : Partager