Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

25 Photos. Poitiers-PS: Les journalistes ont fait des coudes pour interviewer Manuel Valls

Poitiers congrès du PS, Manuel Valls est demeuré silencieux après son discours très applaudi à  la tribune. Photo Réveil FM International

Assailli par la meute médiatique après son discours au congrès du Ps à  Poitiers, Manuel Valls est demeuré un peu trop silencieux face aux journalistes. Avant de se raviser et d'exprimer aux micros et caméras après le déjeuner du samedi 7 juin avec les délégués et invités internationaux. En ayant pris soin de tomber la veste suite à  la chaleur étouffante de Poitiers, pas moins de 35°.

Etre journaliste, c'est rechercher l'information, la vérifier, la sélectionner, rédiger. C'est aussi témoigner, expliquer, filmer, interviewer, enregistrer, photographier, monter les images, mettre en page... Etre journaliste, c'est être un professionnel de l'information, un spécialiste de l'écriture. Etre journaliste, c'est aussi être patient, savoir patienter, savoir attendre de longues heures avant de couvrir un événement. Pour meubler le temps, il faut parfois discuter avec les autres confrères, c`est toujours sympa et convivial. Il faut toujours profiter de ce temps libre pour anticiper les mouvements. Lorsqu'une autorité arrive, cela se voit, cela se constate. Les journalistes courent tous dans la même direction.

Lorsqu'on veut faire de belles photos, il faut choisir une bonne place, de préférence en hauteur pour pouvoir prendre des photos tranquillement, hors de la cohue. Des règles implicites se sont mises en place pour l'interview d'une personnalité politique.

Les journalistes de presse écrite se baissent pour que vidéastes et photographes puissent avoir le champ libre. Les cameramans et leur micro sur perche ont souvent la priorité pour les interviews. Malgré ces conventions tacites, la situation tourne parfois à  la mêlée, lorsque les journalistes envahissent la personnalité politique au point de l'étouffer. C'est alors que les GSSPM entrent en action pour protéger l'acteur politique.

Tous les journalistes emploient les mêmes méthodes de travail (enquête, interview, reportage...) et sont soumis aux mêmes règles de déontologie.

Partager sur : Partager