Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Jean Cambadélis, le nouveau Secrétaire PS soigne les 57 délégations internationales au congrès de Poitiers

Jean Cambadélis, à  la sortie du dîner avec les délégations étrangères à  l'hà´tel de ville de Poitiers. Photo Réveil FM International

Jean Cambadélis, à  la sortie du dîner avec les délégations étrangères à  l'hà´tel de ville de Poitiers. Photo Réveil FM International

Jean Cambadélis, à  la sortie du dîner avec les délégations étrangères à  l'hà´tel de ville de Poitiers. Photo Réveil FM International

Jean Cambadélis, à  la sortie du dîner avec les délégations étrangères à  l'hà´tel de ville de Poitiers. Photo Réveil FM International

La France gagne toujours lorsqu'elle ne se coupe de l'international. Et Jean Cambadélis, le nouveau Secrétaire du Parti Socialiste l'a bien compris. 57 délégations venues de tous les continents ont été présentes au 77e congrès du PS à  Poitiers. Elles sont toutes membres de l'internationale socialiste. C'est très important pour le Parti Socialiste, d'expliquer aux partis amis et de faire comprendre la politique française, tout en renforçant les relations avec les membres de l'internationale socialiste. Au 77è congrès du PS à  Poitiers une très forte présence africaine a été remarquée. Des socialistes du Maroc, Djibouti, Congo-Brazzaville, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad, de la République démocratique du Congo...ont été présents. Et le vendredi 5 juin au soir, les délégations étrangères ont dîné à  l'hà´tel de ville de Poitiers avec le Premier ministre, Manuel Valls. La presse n'était pas conviée. "Une bonne occasion pour rencontrer des collègues, mais aussi des élus français, locaux ou nationaux, pour parler de la réalité française".

Jean Cambadélis et Fredy Kita de la Démocratie Chrétienne. Photo Réveil FM International

Les congolais de la RDC parmi eux: Freddy kita et Felix Tshisekedi. Photo Réveil FM International

Les congolais de la RDC parmi eux: Freddy kita et Felix Tshisekedi. Photo Réveil FM International

Plusieurs dirigeants, ne pouvant se déplacer, avaient préparé des vidéos comme Elio Di Rupo, président du Parti socialiste belge, Sigmar Gabriel, vice-chancelier allemand et président fédéral du Parti social-démocrate, Pedro Sà nchez, secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol ou encore Martin Schulz, actuel président du Parlement européen. Une manière de montrer que le Parti socialiste ne connaît pas de frontières. "Tout le monde est d'accord pour dire que le dialogue est meilleur", se félicite Philip Cordery. Les délégations étrangères sont justement là  pour le dialogue.

"Nous venons pour suivre l'évolution du Parti socialiste français, lance Roch Kabore, président du Mouvement du peuple pour le progrès au Burkina Faso avant de se rendre dans la salle plénière. C'est un devoir de solidarité pour moi. C'est important d'être là . Nous avons besoin de dialoguer."

Partager sur : Partager