Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Retrouvailles Freddy Mulongo Mulunda Mukena et sa fille Caron Mulongo-exrait du film de la RTBF

Caron Mulongo

Freddy Mulongo est le premier congolais, premier noir, a avoir contracté le premier mariage mixte, dans le petit village Belge de Mont-Dison. Caractère bien trempé, Caron Mulongo est sérieuse, travailleuse et volontaire pour les taches difficiles, perspicace dans son engagement pour la culture, têtue comme toute katangaise qui se respecte et courageuse. Fière de sa double appartenance, Belge et Congolaise, elle aime la musique et chante comme son défunt père Freddy Mulongo. Dans cet extrait du film de la RTBF consacré à  Freddy Mulongo, on voit et ressent un amour fusionnel entre Caron et son père. La relation père-fille est une relation particulière et qui évolue sans cesse. Le père exerce une influence dans de nombreux domaines, ce qui explique un certain nombre de comportements que sa petite protégée aura dans le futur. Entre Caron et Freddy Mulongo entre une fille et son père, on découvre une relation faite d`amour, de tendresse et d`admiration réciproque. Dans ce film de la RTBF, l'ambassadeur itinérant et plénipotentiaire Freddy Mulongo se comporte en toute simplicité avec sa fille Caron.

Nous clà´turons la série hommage à  Freddy Mulongo Mulunda Mukena par les retrouvailles avec sa fille Caron Mulongo à  Kinshasa-extrait du film de la RTBF. Mais avant deux anecdotes qui symbolisent la bravitude de Freddy Mulongo qui savait bravé la peur. En 1978, fraîchement nommé par Mobutu Sese Seko ministre Ministre à  l'ONPTZ (Officie National des Postes et Télécommunication du Zaïre) le Général Molongia a mordu sa langue lors de son interpellation par le député du Katanga, l'ingénieur Freddy Mulongo. Désemparé par des questions, le Général Molongia originaire de l'Equateur comme Mobutu Sese Seko, Molongia, ira jusqu'à  traité les parlementaires des gens "aux abascos fatigués. En tant que Général il pouvait les arrêter tous". C'est fut la fin de la carrière du Général Molongia...Il a été limogé en douce, même si la coterie Ngandi a continué à  fulminer contre l'insolent député du Katanga.

Le deuxième anecdote: Gouverneur de la province du Katanga, le général Eluki Monga Aundu survole la ville en hélicoptère et vois une belle villa dans le quartier résidentiel du golf. "Ndaku wana ya nani ? Ndaku ya Freddy Mulongo lui répond ses subalternes". Le général Eluki envoie ses militaires pour déloger la famille Mulongo. Le patriarche quitte la session parlementaire à  Kinshasa et rentre précipitamment à  Lubumbashi. En trouvant les militaires du Général Eluki chez lui sans autorisation, Freddy Mulongo demanda une feuille de papier arraché dans un cahier, après avoir griffonné quelques mots, sans enveloppe, il remit la feuille au galonné de la troupe tout en exigeant qu'il aille répéter répété au Général Eluki qun " Militaire n'a jamais été au dessus d'un civil" ! On ne saura jamais ce qu'il avait griffonné dans ce bout de feuille. Les militaires menaçants ne sont plus jamais revenus au Golf.

Freddy Mulongo ne se laissait pas marcher sur les pieds. Il était généreux et bon mais savait être ferme à  ceux qui jouaient aux parvenus et arrivistes. Il ne se laissait pas impressionner par des profito-situationnistes. Nous clà´turons l'hommage à  Freddy Mulongo avec ces photos du Standard de Liège en Belgique.

Freddy Mulongo au Standard de Liège

1964 Freddy Mulongo et Michel Pavic, l'entraîneur de Standard de Liège

Standard de Liège 1963, debout de gauche à  droite : Vliers-Patzke-Spronk- Freddy Mulongo-Nicolay-Thellin; accroupis de gauche à  droite : Semmeling-Sztani-Claessen-Gorissen-Pilot

Champion 1963, Standard de Liège, debout de gauche à  droite : Jef Vliers, Freddy Mulongo, Marchal, Paul Bonga Bonga dit "Blanchette", Jean Nicolay, Thellin; accroupis de gauche à  droite : Semmeling, Sztani, Mallants, Paeschen, Pilot

Cette photo fut prise sur le terrain d'entrainement à  Anderlecht, debout de gauche à  droite : Prouff (entraîneur), Vliers, Nicolay, Spronk, Freddy Mulongo, Delire, Thellin; accroupis de gauche à  droite : Semmeling, Sztani, Mallants, Pilot, Paeschen

Merci à  Jef Vliers pour ces photos d'archives de Standard de Liège.

Partager sur : Partager