Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Fifa: Sepp Blatter a démissionné pour corruption et Constant Omari Selemani est-il tout blanc comme neige ?

Mafia à  la Fifa: Constant Omari Selemani soutient inconditionnel de son parrain Sepp Blatter

Il est étonnant que constater depuis le scandale planétaire de corruption a éclaboussé l'instance de la Fifa comme, qui a poussé le Suisse Seppt Blatter, à¢gé de 79 ans, à  la tête de la Fifa depuis 1998 de démissionner, les journaux et médias "coupagistes inféodés Joséphistes" de Kinshasa sont silencieux. Font-ils le mort ? Aucun journal ni médias Kinois n'a eu le courage de soulever le cas de Constant Omari qui a été récemment nommé au sein du comité exécutif de la Fifa en compagnie d'un autre africain, le Tunisien Tarek Bouchamaoui. Soutien inconditionnel de son parrain Sepp Blatter, on se pose la question si Constant Omari Selemani, ​le fameux président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa) n'est pas aussi un mafieux comme les sont la majorité de membres du comité exécutif de la Fifa ? Sans moral, Constant Omari Selemani n'a-til pas déclaré: "Le président Blatter n`est pas un criminel. Donc, je ne vois pas pourquoi quelqu`un qui n`est pas un criminel devrait voir son élection affectée" ?

Zurich, lundi 20 juillet 2015, juste avant une conférence de presse au siège de la FIFA, son président Sepp Blatter s`est pris une douche froide de (faux) billets par l`humoriste anglais Simon Brodkin.

Constant Omari Selemani, un mafieux à  la tête de la Fécofa ?

Constant Omari Selemani se comporte en "Empereur" du football congolais ses médiocres résultats. Depuis qu'il a pris les rênes de la Fédération congolaise de football association (Fecofa) à  la mort du président Kurara Mpova, Constant Omari Selemani n' a jamais su élever l'équipe nationale "Les Léopards" au rang qui était le sien dans les années 70. La RDC fut une grande nation africaine de football. Que des échecs ! Avec le corrompu Constant Omari Selemani, "Les léopards" n'ont pas le droit de réclamer leurs primes, les joueurs n'ont même pas le droit de dénoncer les arbitrages douteux...sinon ils sont suspendus !

Pourtant cela n'a pas empêché Constant Omari Selemani de faire réélire à  deux reprises. Constant Omari Selemani est un homme corrompu, qui corrompt à  tout va. Il a déjà  tout verrouillé à  la Fécofa, les membres de la Fécofa sont à  sa merci. Ces derniers lui mangent dans la main et l'homme de la Camora continue sa sale besogne. Constant Omara achète les consciences au sein de la Fécofa.

Constant Omari Selemani met en exergue ses accointances politiques. Ce Mobutiste pure sucre sous la féroce dictature de Mobutu Sese Seko , comme toute girouette a tourné sa casaque, il est devenu Joséphiste et se targue d'être un fils du Maniema...Comme Mama Sifa. Il soutient à  fond le régime illégitime de Kinshasa. Hier, Constant Omari Selemani a eu besoin des enfants du dictateur Mobutu pour arriver là  où il est. Ingénieur civil spécialiste en génie ferroviaire de formation, et directeur général du Département du Port de Kinshasa, le mafieux homme d`affaires s'est embourgeoisé sous la défunte deuxième république avant de mettre ses grappes sur devenu la Fédération congolaise de football.

Aujourd'hui, ses accointances avec le régime d'alias Joseph Kabila n'est pas à  démontrer. C'est aux naïfs qu'il peut faire croire de la non politisation du football en RDC. La Fécofa ne doit pas uniquement s'occuper des footballeurs actifs y compris des anciens joueurs ? Est-il normal que Pierre N'daye Mulamba qui détient le record de buts marqués en une phase finale de Coupe d'Afrique des nations avec 9 buts en 6 matchs lors de la CAN 1974 en Égypte, puisse manquer de quoi se payer les soins pour sa santé ? Est-il normal que tous ceux qui ont porté l'étendard des Léopards très haut soient abandonnés à  leur triste sort ? Est-il normal que depuis qu'il est à  la tête de la Fécofa, les Léopards n'arrivent à  atteindre aucune finale et Constant Omari Selemani garde son poste ? N'est-ce pas au football, l'entraîneur est maintenu aux résultats de son équipe ? Pourquoi garde-t-on un nullard corrompu comme Constant Omari Selemani à  la tête de la Fécofa ?

Comment Constant Omari Selemani a-t-il continuer à  exercer ses fonctions au sein de la Fécofa alors qu'il a été radié par un arrêté ministériel daté du 22 novembre 2001 ?

Cet arrêté portant radiation du Mouvement sportif national d`un dirigeant fédéral a été signé par le ministre de la Jeunesse, Sports et Loisirs de l`époque, Timothée Moleka Nzulama.

Voici in extenso cet arrêté : vu, tel que modifié et complété à  ce jour, le Décret-loi Constitutionnel n°003/97 du 27 mai 1997 relatif à  l`organisation et à  l`exercice du pouvoir en République démocratique du Congo, spécialement en son article 5 ;

Vu le n°004/2001 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales applicables sans but lucratif et aux établissements d`utilités publiques, Vu le Décret n°025/ 2001 du 14 avril 2001 portant nomination des Membres du gouvernement de la République Démocratique du Congo ;

Vu, tel que modifié à  ce jour, l`Arrêté Départemental BCI CAB/ 2100/044/77 du 15 avril 1977 portant révision de l`organisation du Sport en République démocratique du Congo ;

Attendu que Monsieur Constant Omari, premier vice-président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), à  partir de l`étranger le 4 octobre 2001, a tenu à  la presse audiovisuel des propos discourtois de nature à  entamer la crédibilité de l`administration des Sports, sans mandat tel qu`exprimé dans la lettre de la FECOFA n°FBA/SEGAL/ 1684/2001 du 13 novembre 2001 ;

Constatant son refus de répondre à  l`invitation de la Direction des Activités physiques et Sportives pour justifier cette attitude vexatoire en présence du Président et du Secrétaire fédéral, tous deux correspondants officiels, le 24 octobre, bravant ainsi l`autorité légalement établie ;

Considérant que Monsieur Constant Omari Selemani a toujours entretenu un climat de désinvolture à  l`égard du ministre de la Jeunesse et des Sports et qu`il se trouve dans un cas de récidive prononcé ;

Attendu que les textes régissant le sport en République Démocratique du Congo recommandent le respect de l`éthique par tous dirigeants appelés à  gérer différents domaines des sports ;

Attendu que, par ce comportement récidiviste, Monsieur Constant Omari enfreint les dispositions des Règlements Généraux des Sports en République Démocratique du Congo et qu`il y a lieu de le sanctionner sévèrement : Par ces motifs ;

ARRETE

Article 1 : Monsieur Constant Omari Selemani est radié du Mouvement Sportif National de la base au sommet, et ne peut, par conséquent, être éligible et électeur.

Article 2 : Toutes les dispositions antérieures contraires au présent Arrêté, sont abrogées.

Article 3 : Le Secrétaire Général aux Sports et Loisirs est chargé de l`exécution du présent Arrêté qui sort ses effets à  la date de sa signature.

Fait à  Kinshasa, le 22 avril 2001

Timothée Moleka Nzulama

Constant Omari Selemani a-t-il mis tout les footballeurs et amis du foot dans sa poche ? Le sport bussiness a tué le football en République démocratique du Congo. Un véreux affairiste: Constant Omari Selemani a grà¢ce à  ses réseaux politico-affairo-mafieuses pris en otage la Fécofa.

Partager sur : Partager