Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Photos. Eloge de la ruralité et déambulation de Manuel Valls à  Berdoues dans le Gers

Berdoues enfin connecté au haut débit numérique. Photo Réveil FM International

Berdoues, petit village de 487 habitants est devenu une heure durant la capitale de la ruralité en marche, visité par le chef du gouvernement Manuel Valls, Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique, Martin Malvy, Carole Delga, de nombreux conseillers départementaux et élus locaux très attentifs, ceux-là  même qui sont en prise quotidienne avec la réalité trop souvent méconnue par la haute administration, relevait Philippe Martin, président du conseil départemental. Lors de sa visite dans le Gers, le Premier ministre a adressé, dans un discours prononcé à  Berdoues, un message appuyé aux élus ruraux. " La décentralisation n`est pas qu`une démarche administrative, c`est une vision de la République qui fait confiance aux territoires et qui reconnaît les spécificités locales », a-t-il déclaré, avant d`expliquer la méthode qui a conduit à  l`adoption par les deux assemblées de la loi Notre.

"Nous avons agi sur trois plans. Tout d`abord la réforme de nos institutions avec pour objectif de clarifier et de simplifier. Ensuite le financement commun des projets afin de construire l`avenir. C`est ce que nous avons fait au travers des contrats de plan Etat régions (25 milliards d`euros d`investissement vont être mobilisés). Enfin, troisième plan, la mise en place de politiques spécifiques s`adressant aux territoires les plus vulnérables, et notamment les territoires ruraux." " La loi dite Notre portée par Marylise Lebranchu et André Vallini est aujourd`hui une réalité. Elle a inquiété. Mais il y a un an, au Sénat, parce que je suis un homme de parole, j`avais tendu la main au président Gérard Larcher, et nous nous sommes donnés les moyens qu`il puisse la saisir. Le dialogue approfondi a permis l`adoption du texte par-delà  les clivages partisans. Et le fait qu`il y ait eu un accord en commission mixte paritaire, c`est-à -dire entre l`Assemblée et le Sénat, que la loi ait été votée par l`Assemblée et par le Sénat, deux majorités politiques différentes rend plus fort la mise en œ“uvre de cette loi. D`une certaine manière, gauche et droite, Assemblée nationale et Sénat, en sont désormais responsables. »

`` La commune, ce creuset de la citoyenneté restera la pivot de la vie publique. Gage de proximité, elle est une institution incontournable même si, comme toutes les collectivités territoriales, elle doit répondre à  des contraintes nouvelles, tout en prenant part au redressement de nos comptes publics », dit-il. Un milliard d`euros vont être débloqués dans la prochaine loi de finance en faveur de l`investissement public local. `` Je souhaite en particulier qu`un effort soit engagé pour soutenir les projets innovants dans le domaine du numérique, dans le domaine de l`écologie, et pour soutenir d`abord les projets des communes rurales », précise Manuel Valls.

A propos de la mission qu`il a confiée à  la députée du Puy-de-Dà´me Christine Pirès-Beaune pour préparer la réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF), le Premier ministre se veut rassurant: `` Les propositions de Mme Pirès-Beaune viennent d`être rendues publiques et je souhaite que nous puissions y travailler avec vous, en analysant ensemble les conséquences pour vos budgets. Il s`agit pour moi de corriger les inégalités et non de ponctionner aveuglément les budgets locaux. Mais quels que soient nos engagements, l`effort d`assainissement de nos comptes publics est un impératif », dit-il. Concernant l`intercommunalité, Manuel Valls plaide pour `` des périmètres cohérents, respectueux des identités de chacun, permettant d`avoir plus de moyens pour se développer. Respectueuses de la géographie des territoires, les intercommunalités doivent être des échelons de proximité solides, capables de réaliser des investissements structurants, de bà¢tir des équipements d`envergure qui servent à  la fois l`économie locale et nationale et répondent aux besoins quotidiens de nos concitoyens. » Avec les communes, échelon de la démocratie quotidienne, les communes nouvelles au sein d`intercommunalités élargies, les départements garants de la solidarité individuelle et collective, les grandes régions locomotives de la réussite économique de tout le territoire, cette nouvelle France des territoires se bà¢tit, et je pense que notre pays est en ordre de marche », poursuit le Premier ministre.

Manuel Valls remercie le Maire de Berdoues, Raymond Senac avant de quitter le lieu. Photo Réveil FM International

Partager sur : Partager