Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

COP21: Alias Joseph Kabila réclame 21,622 milliards de dollars américains aux pays pollueurs. Après les 25 milliards spoliés planqués dans les îles Vierges britanniques, direction les îles Caïmans !

COP21-CMP11 appelée aussi `` Paris 2015 » aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Le régime de Kinshasa compte venir les mains vides au COP21 à  Paris en décembre prochain et rentrer avec un chèque de 21,622 milliards de dollars américains. Le régime d'alias Joseph Kabila veut faire payer les pays pollueurs. Les applaudisseurs Pprdiens du Parti-Etat ont bien "boutiquer" l'affaire. Sauf qu'alias Joseph Kabila qui est arrivé au Congo sans un clou, en 14 ans de règne usurpateur a planqué 25 milliards dans les îles vierges britanniques. Le Kadogo est plus riche que le dictateur Mobutu avec ses 32 ans. Rien ne nous dit que les 21, 622 milliards de dollars américains réclamés aux pays pollueurs ne finiront pas dans les îles caïmans. Avec des slogans bidon: 5 chantiers et révolution de la modernité comme si la modernité en elle-même n'est pas révolutionnaire, les congolais en bavent et ils n'en peuvent plus. Le régime de Kinshasa a chosifié, clochardisé les congolais. Malgré ses ressources naturelles : cuivre, cobalt, étain, manganèse, diamant, or, coltan, le fleuve Congo constitue la colonne vertébrale du pays...Ce paradis à  cause des dirigeants véreux, imposteurs corrompus est devenu un enfer pour ses propres enfants. Les congolais de la République démocratique du Congo vivent avec 1 dollar par jour, sans eau ni l'électricité. Cette dernière est devenue une denrée tellement rare que le délestage est généralisée, sauf pour les apparatchiks, Mobutistes et Joséphistes courtisans, des sénateurs et députés godillots.

Joseph Kabila doit partir

Il faudrait plutà´t concocter des projets qui protègent l'environnement en République démocratique du Congo. Pourquoi la RDC ne valorise-t-elle pas le soleil qui brille 365 jours par an sur son territoire ? Au lieu de réclamer de l'argent aux pays pollueurs pourquoi ne pas proposer des projets aux panneaux solaires qui permettront aux congolais d'avoir accès à  l'électricité. Si les congolais font des feux de brousse pour transformer des arbres en braises, c'est par manque de l`électricité. Ne pas comprendre cela même si on est primairien, cela relève de mauvaise foi.

En lisant les journaux kinois, nous avons retenu ceci: "Entre 2021 et 2030, la RDC s`engage à  s`adapter et atténuer les effets des changements climatiques. Concrètement, des mesures sont ou seront prises pour renforcer le stock carbone, en réduisant la déforestation et la dégradation des forêts. Pour mettre totalement son imposant massif forestier à  contribution dans la lutte contre les changements climatiques, la RDC réclame 21,622 milliards de dollars américains de la part des pays pollueurs, selon le principe du pollueur payeur. En fait, le Ministre de l`Environnement et Développement durable, Bienvenu Liyota Ndjoli veut que la Conférence de Paris soutienne la vision de la Révolution de la Modernité de Kabila. Bienvenu Liyota, Ministre de l`Environnement et Développement Durable, a animé, ce mardi 18 aoà»t, une conférence de presse pour fixer l`opinion sur la contribution de la RDC à  la lutte contre les effets des changements climatiques. Cela, en prévision du Sommet mondial de Paris sur les changements climatiques. En effet, la RDC entend mettre dans la balance, ses forêts, deuxième poumon vert au monde après l`Amazonie. Le problème n`est pas d`hypothéquer ou de vendre les forêts congolaises. Il n`en sera jamais question, a-t-on rassuré. En d`autres termes, le Gouvernement de la République se propose de prendre des mesures d`atténuation concernant les trois plus importants secteurs, à  savoir, l`agriculture, les forêts et l`énergie. Une offre soumise à  des conditions. Le pays doit accéder aux fonds suffisants et à  l`appui technique nécessaire. Ces fonds, les experts rd-congolais les évaluent à  21,622 milliards de dollars américains dont 12,54 milliards pour la mise en œ“uvre des initiatives d`atténuation annoncées et 9,08 milliards destinés aux mesures d`adaptation. Pour la RDC, la contribution à  l`effort international de lutte contre les changements climatiques doit permettre au pays d`atteindre des objectifs de croissance verte et de développement durable. Dans le domaine de l`agriculture, des initiatives portent sur la sédentarisation agricole, le développement de l`agriculture intensive et de l`agroindustriel. Dans le secteur de l`énergie, les mesures portent sur l`hydro-électrification, l`amélioration de la filière bois-énergie. Toutes ces mesures sont contenues dans le Programme d`Action National d`Adaptation. Bienvenu Liyota a affirmé, par ailleurs, que la RDC a déposé ses propositions, le samedi 15 aoà»t dernier, au Secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies pour le Changement Climatique. Sur les 187 pays Membres de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 21), 59 Etats se sont déjà  exécutés. Et, en Afrique, la RDC est le 6ème pays à  le faire. (...) Les échanges à  Paris, comme on le voit, seront par moment tendus. Car, il ne sera pas facile d`amener les pollueurs à  s`assumer, en finançant les victimes de leurs actes. Cette fois-ci, un accord doit être trouvé. L`Afrique a fait bloc pour ne pas se faire rouler. La région Afrique va tenir deux réunions préparatoires au Maroc, avant le Sommet de Paris. L`objectif est d`arrondir les angles pour parler d`une seule voix. C`est très important dans la mesure où ‘‘Fonds verts Climat`` avait prévu une dotation de l`ordre de 100 milliards de dollars en faveur des pays pauvres. Seulement 10 milliards de dollars ont été déboursés à  ce jour. En réalité, les 21 milliards de dollars que réclame le Gouvernement de la RDC en contrepartie des sacrifices à  endurer par le pays, ne représentent pas grand-chose. Ce n`est pas l`équivalent des forêts congolaises..

Si la RDC exploitait ses ressources et partageait équitablement les revenus de ses ressources à  tous ses enfants, cela ne poserait pas un problème. Le régime tortionnaire d'alias Joseph Kabila qui dirige par défi qui ne veut surtout pas respecter le souverain primaire est capable de tout. Faut-il remettre 21, 622 milliards de dollars américains à  un pouvoir belliciste prêt à  tout pour se maintenir par la force ? L'élection présidentielle doit avoir lieue en 2016 pour dégager l'imposteur qui règne en toute illégitimité et illégalité en République démocratique du Congo. Alias Joseph Kabila a le devoir de restituer les 25 milliards américains qu'il planque dans les îles britanniques. Les 21, 622 milliards doivent servir au peuple congolais pas à  un individu qui de surcroît est un imposteur, usurpateur !

Partager sur : Partager