Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

CPI-RDC: Le procès de Bosco Ntanganda, seigneur de guerre et le criminel Rwandais qui a sévi en toute impunité, s'ouvre mercredi 2 septembre à  La Haye

Rwandais et homme de main de Paul Kagamé l'ogre de Kigali, Bosco Ntanganda abhorre fièrement la tenue militaire des Fardc alors qu'il n'a jamais été naturalisé congolais

Seigneur de guerre, criminel patenté qui a sévi en République démocratique du Congo avec le fameux M23. Pseudo-congolais, le Rwandais cousin du dictateur Paul Kagamé a beaucoup tué en RDC. Bosco Ntanganda n'a jamais effectué une démarche de naturalisation pour devenir congolais, il va se présenter ce mercredi 2 septembre 2015 à  son procès comme congolais et répondre pour ses crimes de guerre et contre l'humanité pour des faits commis uniquement entre 2002 et 2004 en Ituri dans la Province Orientale. Alors le même Bosco Ntanganda a aussi sévi dans le Nord et Sud Kivu entre 2012 et 2013. Le M23, c'est lui, soutenu par alias Joseph Kabila qui n'a jamais voulu le transferer à  la CPI.

C'est de la complaisance de le juger comme Congolais alors qu'il est Rwandais. Mais être congolais ou Rwandais ne dispense à  Bosco Ntanganda d'être jugé. Son jugement va-t-il amoindrir l'ardeur des seigneurs de guerre en République démocratique du Congo ? L'impunité est gangrène en RDC.

Il s'est tenu à  la Cour Pénale International à  La Haye, une conférence de presse sur Bosco Ntangana. Juger Bosco Ntangana sans ses commanditaires et les marchands d'armes qui pour piller les ressources congolais ont accepté le massacre de 12 millions de congolais, cela serait un leurre.

Partager sur : Partager