Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

France: Manuel Valls "Le droit d'asile est universel","On ne trie pas en fonction de la religion"

Manuel Valls, Premier ministre (à  droite) et Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale à  l'entrée du synagogue Nazareth à  Paris. Photo Réveil FM International

Manuel Valls, Premier ministre (à  droite) et Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale à  l'entrée du synagogue Nazareth à  Paris. Photo Réveil FM International

Au lendemain de la conférence de presse du président de la République François Hollande donnant son feu vert à  la venue en France de 24 000 migrants en deux ans, le clivage politique est apparue. Les maires de gauche disent oui et sont prêts d'accueillir les migrants. Ceux du Front National n'en veulent pas. A droite, certains maires veulent bien accueillir des migrants syriens à  une seule condition qu'ils soient chrétiens.

Le Premier ministre Manuel Valls a défendu mardi soir le caractère "universel" du droit d'asile. "On ne trie pas en fonction de la religion", a-t-il souligné en réponse aux souhaits de certains élus de n'accueillir que des chrétiens d'Orient.

Manuel Valls s'est exprimé concernant l'accueil des réfugiés, mardi soir, lors de ses vœ“ux à  quelques jours du nouvel an juif, à  la synagogue Nazareth à  Paris. Il faut "accueillir avec des règles" et "une organisation sérieuse", a déclaré le chef du gouvernement. Mais "on ne trie pas en fonction de la religion. Le droit d'asile, c'est un droit universel", a-t-il affirmé en réponse aux élus souhaitant n'accueillir que des chrétiens d'Orient.

"Vous êtes nombreux à  être intervenus - car c'est une part de votre histoire - pour dire votre solidarité avec les réfugiés qui arrivent en Europe", a lancé le Premier ministre devant le public massé dans la première grande synagogue historique du Consistoire de France. "Ce droit d'asile qui dit les valeurs de la France, vous le faites vivre. Vous honorez par votre mobilisation notre pays, votre pays !", a-t-il ajouté à  ã€€destination des représentants de la première minorité juive d'Europe, forte d'un demi-million de membres.

Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale " C'est du tri sélectif honteux. On a eu l'étoile jaune, bientà´t le croissant vert ? ". Photo Réveil FM International

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur dénonce" Une funeste distinction entre les chrétiens et les migrants". Photo Réveil FM International

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur dénonce" Une funeste distinction entre les chrétiens et les migrants". Photo Réveil FM International

Partager sur : Partager