Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Photos. Avec la "Kippa" sur ma tête à  la synagogue Nazareth à  Paris

En janvier dernier, la prise d'otages dans une supérette casher à  Paris-Vincennes avait fait quatre morts tous des juifs, deux jours après la fusillade au sein de la rédaction de Charlie hebdo, qui s'était soldée par la mort de 12 personnes. Depuis les écoles et les lieux de culte juifs font l'objet de mesures de protection renforcées, de la police et de l'armée. La kippa est une calotte dont les juifs pratiquants se couvrent la tête dans une synagogue. Nous remercions le Rabbin Haïm Torjman pour son accueil chaleureux et la bienveillance de son équipe.

Freddy Mulongo avec une "Kippa" dans le synagogue Nazareth à  Paris. Photo Réveil FM International

Le premier ministre Manuel Valls s`est adressé à  la communauté juive le mardi 8 septembre à  la synagogue Nazareth à  Paris, dans un contexte de fortes tensions liées à  la menace djihadiste, quelques jours avant Roch Hachana, le nouvel an juif.

Nathalie Kosciusko-Morizet-Les Républicains. Photo Réveil FM International

Valérie Pécresse-Les Républicains. Photo Réveil FM International

L'acteur Gérard Darmon. Photo Réveil FM International

Manuel Valls a pris la parole après le grand rabbin de France Haïm Korsia et le président du consistoire Joà«l Mergui. Ce dernier a fait une prière à  la République française en style poétique mais très patriotique.

Vue de générale de la synagogue. Sur le pourtour extérieur de cette porte est gravée la devise de la République française : "Liberté, égalité, fraternité". Photo Réveil FM International

La Synagogue Nazareth, discrète et singulière

C'est au milieu d`une des rues les plus populaires et industrieuses de l`arrondissement, qu`une des plus grandes synagogues d`Europe se niche en retrait des immeubles alentours. C`est la première synagogue construite par le Consistoire israélite de Paris grà¢ce à  une autorisation délivrée par Louis XVIII en 1819. Le bà¢timent est érigé en 1822 sur les plans de l`architecte Thierry. Au départ, l`édifice comprend deux salles de prière séparées, l`une dédiée au rite ashkénaze (tradition juive d`Europe de l`Est) et l`autre au rite séfarade (issu de la communauté juive d`Afrique du Nord). C`est en 1852 que les deux cultes réunis donnent à  la synagogue Nazareth la forme qu`on lui connaît aujourd`hui.

Pendant la deuxième guerre mondiale, bien qu`ayant été victime d`attentats en 1941 et voisine des bureaux de la Gestapo, la synagogue, qui abritait le bureau du Consistoire, n`a pas souffert de dégradations. C`est intacte qu`elle rouvrira ses portes à  la Libération, malheureusement sans le Grand Rabbin Joseph Saks et son épouse, tous deux morts en déportation. Une plaque à  leur mémoire est installée dans la synagogue. Le bà¢timent, de style néo-mauresque, est d`autant plus préservé que des rénovations à  l`identique ont été menées il y a une dizaine d`années, notamment en ce qui concerne les peintures intérieures et les vitraux. Il comporte 12 fenêtres, pour symboliser les douze tribus d`Israà«l. Le mobilier liturgique est d`époque, ainsi que l`orgue, et les lustres, autrefois équipés de chandelles.

Chaque office reçoit entre 30 et 50 fidèles, et jusqu`à  150 personnes le samedi.

Pour les grandes fêtes comme Yom Kippour (le Jour du Pardon) ou les mariages, certains viennent à  la synagogue Nazareth par tradition familiale depuis 4 générations, bien qu`ils habitent parfois à  l`autre bout de la France. Détail amusant, certaines familles ont une place attitrée dans la synagogue et les bancs portent des plaques de cuivres nominatives.

Freddy Mulongo avec une "Kippa" dans le synagogue Nazareth à  Paris. Photo Réveil FM International

Bien sà»r, tous les visiteurs sont les bienvenus s`ils veulent découvrir le lieu, et pas seulement pour les Journées du Patrimoine.

Pour la petite histoire, sachez que Jacques Offenbach jouait du violoncelle à  la synagogue avant de se consacrer à  l`écriture de ses opérettes aujourd`hui jouées dans le monde entier.

Partager sur : Partager