Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

A deux mois de la COP21: Manuel Valls et Ségolène Royal ont vu de leurs propres yeux au Mont-Blanc les effets du réchauffement climatique !

Vendredi 25 septembre, Manuel Valls, Premier ministre au Mont-Blanc. Photo Réveil FM International

Le célèbre glacier a autant reculé depuis un siècle que durant les deux millénaires précédents. La limitation à  un réchauffement de deux degrés par rapport aux valeurs préindustrielles, le grand objectif de la COP21 qui se tiendra en novembre à  Paris, permettrait de conserver 50 % des glaciers alpins à  l'horizon 2100.

`` La Mer de Glace est le révélateur à  grande échelle, et à  l'oeil nu, du réchauffement climatique, a affirmé le Premier ministre, accompagné de plusieurs membres du gouvernement et d'élus locaux. Ce n'est pas un sujet philosophique ou intellectuel. C'est une réalité qui pèse sur la nature et, forcément, sur les hommes et les femmes. » `` L'heure est à  la mobilisation, a martelé Manuel Valls. Nous sommes venus à  quelques semaines d'un rendez-vous majeur pour l'humanité, la COP21, que la France a l'honneur d'accueillir. » Le Premier ministre a notamment défendu le retrait du soutien de l'État aux centrales à  charbon. Il a aussi appelé au développement de la filière photovoltaïque.

Ségolène Royal, ministre de l'écologie au Mont-Blanc. Photo Réveil FM International

Ségolène Royal, ministre de l'écologie au Mont-Blanc. Photo Réveil FM International

Ségolène Royal, ministre de l'écologie au Mont-Blanc. Photo Réveil FM International

16 H 49 : le Conseil national de la montagne vient de s'achever. Début de la conférence de presse de Manuel Valls.

Après la tenue du Conseil national de la montagne, les premières mesures sont annoncées. Ainsi, selon l`association des maires de Haute-Savoie, le fonds de péréquation pour les ressources intercommunales et communales (FPIC) n`augmentera pas autant que prévu en 2016. Le gouvernement annonce par ailleurs le lancement d`une concertation pour l`élaboration d`une circulaire souple concernant les offices de tourisme intercommunaux.

13 H 55 : la députée Annie Genevard (Les Républicains), co-rapportrice du projet de réactualisation de la loi montagne, à  quelques minutes de l`ouverture du Conseil national de la montagne : "j`attends une déclaration forte du Premier ministre et peut-être même des engagements."

13 H 43 : Réchauffement climatique : "l`ordre du jour est à  la mobilisation générale"

A mi-parcours de sa visite sur le site de la Mer de glace, le Premier ministre Manuel Valls a tenu un premier point presse pour évoquer l`un des deux thèmes du jour : le réchauffement climatique. "Cette Mer de glace est le révélateur à  grande échelle et à  l`œ“il nu des effets du réchauffement climatique et des enjeux. Le froid de l`hiver n`arrive plus à  compenser le réchauffement de l`été", a-t-il qualifié à  moins de deux mois de la COP 21 et à  quelques jours de l`assemblée générale des Nations Unies, à  laquelle assisteront le Président François Hollande et la ministre de l`Ecologie, du Développement durable et des Transports. Le Premier ministre a évoqué l`arrêt du soutien au charbon, le développement du photovoltaïque et des énergies alternatives, sans condamner le nucléaire, "un atout" de la France. "Le nucléaire gardera une part essentielle, au moins 50 %, dans les années qui viennent."

13 H 29 : "Cette Mer de glace est le révélateur à  grande échelle et à  l`œ“il nu des effets du réchauffement climatique et des enjeux" (Manuel Valls)

12 H 43 : "Les effets du réchauffement climatique futur seront d'autant plus visibles ici qu'ils sont accélérés", déclare Ségolène Royal.

12 H 05 : pour Ségolène Royal, la visite s'arrête à  la cote 1820, à  12 heures. Pour elle, la fin de journée la verra dans l'avion direction New-York et la participation à  un colloque sur le réchauffement climatique.

12 H 03 : sur le sentier menant à  la Mer de glace, à  l'endroit où se situait le glacier en 1820, le glaciologue Christian Vincent et le géographe Ludovic Ravanel expliquent au Premier ministre et à  la ministre de l'Ecologie les raisons de la baisse de glacier et du réchauffement du permafrost.

11 H 55 : pour Ségolène Royal, la descente vers la Mer de glace se fait de manière concentrée. Mais le maire de Chamonix, Eric Fournier, veille au mauvais pas.

11 H 50 : David Ravanel, président des guides de Chamonix, et le glaciologue Christian Vincent montrent les dégà¢ts du réchauffement sur la Mer de glace.

Partager sur : Partager