Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Congo Airways: Deux coucous d'occasion, 240 places pour 70 millions d'habitants ! On ose du bling-bling et tapages !

Alias Joseph Kabila et ses affameurs du peuple sur le tarmac de Ndjili pour deux avions d'occasion

Du tintamarre pour rien ! On ne peut pas faire du bling-bling avec de l'ancien. Ne sont impressionner que ceux qui n'ont jamais voyagé ni vu ce qui se passe ailleurs ! La République démocratique du Congo est un éléphant au cœ“ur de l'Afrique, avec sa population 70 millions d'habitants, ses ressources et sa superficie de 2 345 409 km². Nous méritons mieux, cela est une exigence. Nous avons vraiment un gouvernement des imposteurs ventripotents. Comment tout un gouvernement responsable peut se mobiliser pour deux avions d'occasion achetés à  50 millions à  la compagnie aérienne italienne Alitalia dont l'un a été d'ailleurs pris en otage en Irlande pour raisons de dette avant d'être libéré ? Propagandiste à  outrance, la RTNC devrait changer de nom ! L'image déroutante de tous les membres d'un gouvernement illégitime d'affameurs du peuple sur le tarmac de l'aéroport de Ndjili, des discours dithyrambiques sur alias Joseph Kabila qui a offert au Congo deux avions d'occasion. Ces amnésiques ont oublié qu'alias Joseph Kabila est arrivé au Congo sans un clou dans ses poches...seulement avec ses bottes de jardinier et son kalachnikov en bandoulière comme tout "Kadogo" ! Foutre la honte à  toute une Nation à  cause de deux avions d'occasion, c'est oublier que depuis 2007, la République démocratique du Congo a connu 65 crashs et 210 personnes ont été tués. Et que toutes les compagnies aérienne de la RDC sont sur la liste noire de l'Union européenne !

On se demande comment avec 240 places de deux avions d'occasion on peut contenter 70 millions d'habitants de 26 provinces en faisant tant des bruits ? Faire des bruits avec deux avions d'occasion c'est ignorer que la RDC a eu Air Congo, puis Air Zaïre et enfin Lignes Aériennes Congolaises (LAC) ! On n'efface pas l'histoire ! Faire comme si la République démocratique du Congo vient de débuter son histoire avec alias Joseph Kabila avec deux avions d'occasion est une imposture de plus. La République démocratique du Congo a une histoire aérienne qui a périclité pour plusieurs raisons. Les autorités illégitimes actuelles devaient plutà´t avoir plus d'humilité. Recommencer à  écrire l'histoire sans en faire trop. Les avions coà»tent beaucoup moins chers aujourd'hui qu'il y a 30 ans ! Acheter un ou deux avions d'occasion n'est pas extraordinaire. Les ventripotents affameurs du peuple actuellement aux affaires devraient plutà´t jouer sur la modestie. Remettre Congo Airways dans les airs, battre les prix exorbitants de compagnies aériennes commerçantes privées, est certes une bonne chose. Acheter plus d'avions pour permettre d'abord aux congolais de voyager à  moindre coà»ts dans leur propre pays, si possible faire du low cost, c'est possible. Cela relève de la volonté politique. Répondre aux normes européennes et américaines pour permettre aux avions de Congo Airways de traverser la Mer Méditerranéenne pour l'Europe et les océans, voilà  une ambition qu'on doit avoir.Mais lorsqu'on a que 240 places dans deux avions d'occasion on ne fait pas du bling-bling ni du tintamarre ! On est modeste et on doit encore faire ses preuves. Avec ses 25 milliards de dollars américains qu'alias Joseph Kabila imposteur-usurpateur et "Incapacitaire" a planqué dans les îles Vierges britanniques, c'est des avions neufs que la RDC devraient avoir pas des occasions. Il faut arrêter de prendre les congolais pour des petits cons !

En 1986, lorsque j'ai pris pour la première fois un avion pour l'Europe, c'est à  bord de DC 10-30 9Q-CLI que j'ai débarqué à  Zaventem, piloté par un congolais le commandant M'Bo. Je me rappelle comme si cela était hier des applaudissements à  bord lors de l'atterrissage à  Zaventem en Belgique. Pourquoi les deux avions d'occasion de Congo Airways sont pilotés par des étrangers ? N'est-ce pas un recul ? Il faut respecter le peuple congolais. Ajouter sur ce qui a été fait au paravent. Cela ne veut pas dire réécrire l'histoire. L'histoire d'un pays s'écrit dans la continuité, dans les améliorations et les ajustements. La RDC ne part pas de rien pardieu. Et l'histoire du Grand Congo ne s'écrit pas uniquement avec l'imposteur alias Joseph Kabila !

Dans les années 70-80, Air Zaïre était une compagnie aérienne envieuse et avait une imposante flotte. On ne peut regretter qu'Air Zaïre soit morte de sa belle mort, gestion calamiteuse et dictature totalitaire ayant entraînés sa descente aux enfers...Les Apparatchiks qui ont dandiné le 9 octobre dernier pour le vol inaugural de Congo Airways ont-ils payé leurs billets de voyage ?

Bruxelles 1975, un jumbo Boeing 747-121-N747QC d'Air-Zaïre sur le tarmac de Zaventem

Bruxelles 1975, le DC 10-30-9Q-CLI d'Air-Zaïre sur le tarmac de Zaventem

Bruxelles 1974, le DC 8-DC-8-63CF d'Air Zaïre sur le tarmac de Zaventem

Le 9 octobre dernier sur le tarmac de l'aéroport de ndjili , il ne manquait plus que le "Djalelo" pour qu'alias Joseph Kabila et ses collabos Mobutistes Joséphisés soient aux anges ! Bande d'imposteurs, faussaires et falsificateurs on n'écrit jamais une histoire d'un pays à  coup des tapages médiatiques ! L'histoire est histoire !

Partager sur : Partager