Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Togo: Dzimas Dzikodo, l'enfant terrible de la presse togolaise !

Dzimas Dzikodo, patron de presse de Forum de la Semaine. Photo Réveil FM International

Dzimas Dzikodo n'est pas un journaliste moutonnier et suiviste. Il trace son chemin dans le sillon de la presse togolaise. Très connu, reconnu et respecté dans la profession, Dzimas Dzikodo est patron de presse du Forum de la Semaine . Il est l'un des journalistes incontournables de la presse togolais. Dzimas Dzikodo est constant dans ses convictions. Comme il le clame lui-même, je n'aime pas l'injustice. Lorsque dans le Hall de l'hà´tel Sarakawa, ex-Mercure, devant un parterre des journalistes francophones Dzimas Dzikodo crie mon nom: Freddy Mulongo Mukena, c'est tout le monde qui se tourne. Et le Premier ministre togolais Komi Sélom Klassou et ses gardes ne sont pas très très loin. S'il a failli perdre sa vie sous Eyadèma père, Dzimas Dzikodo est parmi les quelques journalistes qui accompagnent le président Faure Eyadema dans ses déplacements officiels. Au Togo, Faure Eyadema n'emprisonne jamais ses journalistes. La presse n'est pas clémente avec le président togolais. Dzimas Dzikodo est un journaliste togolais qui aime foncièrement son pays le Togo. S'il critique des situations abracadabrantesques, cela ne fait pas de lui un anti-patrie, bien au contraire !

Hà´tel Sarakawa, Dzimas Dzikodo avec le Mijiste Gilbert Bawara, un bras droit du président Faure Gnassingbé. Photo Réveil FM International

Hà´tel Sarakawa, Dzimas Dzikodo avec Mey Gnassingbé, Chargé de Mission à  la Présidence de la République togolaise. Photo Réveil FM International

Atchrimi K. Richard, chargé commercial de Forum de la Semaine. Photo Réveil FM international

Forum de la Semaine, l'un des journaux les plus lus au Togo. Photo Réveil FM International

Dzimas Dzikodo m'a invité chez lui à  sa résidence, il m'a présenté à  ses filles. Lui qui ne prend pas une goutte d'alcool a ouvert une bouteille de champagne pour m'accueillir...Et il m'a offert des vieilles photos. En effet, il y a 9 ans, le gouvernement américain avait invité 13 journalistes africains francophones- Tchad, Cameroun, Cà´te d'Ivoire, Sénégal, Guinée Equatoriale, République démocratique du Congo, Togo, Congo Brazzaville, Niger, Rwanda, République Centrafricaine, Mali et France pour un séjour d'un mois pour un programme sur le leadership. Les américains avaient invité chacun d'entre nous puisqu'ils étaient que chacun était leader médiatique dans son pays. Nous avions été à  Washington DC, La Tampa en Floride, Saint Peterbourg, San Antonio et Austin dans le Texas, Denver, Seattle...C'était en février 2006 , quelques mois avant les élections Louis Michel où alias Joseph Kabila a été proclamé Président de la République démocratique du Congo alors fraudes et tricheries avaient émaillées les fameuses élections prétendument "Libres, démocratiques et transparentes". Alors que Modeste Mutinga Mutuishayi, président de la fameuse Haute Autorité des Médias avait muselé les journalistes, bà¢illonnés les médias et acteurs politiques, nous lui avons tenu tête. Le fourbe, roublard, grand requin Modeste Mutinga Mutuishayi acheté par alias Joseph Kabila ira jusqu'a privé les 65 millions de congolais d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution. Après les élections 2006, le pauvre corrompu a été récompensé et nommé comme "Rapporteur au Sénat". Les dégà¢ts sont énormes pour la RDC. Aux Etats-Unis, lors de la formation, on nous avait dit battez-vous pour vos valeurs et convictions. Si vous êtes là , c'est parce que vous l'avez bien mérité ce n'est pas une faveur. Continuez à  être vous mêmes ! Au retour dans vos pays respectifs, vous serez combattus, tenez bon !

Seattle, 17 février 2006, Pascal Brou de la Cà´te d'Ivoire, Freddy Mulongo de la République démocratique du Congo , le chef indien et Dzimas Dzikodo du Togo

Dimas Dzikodo et Freddy Mulongo au Département d'Etat

Dimas Dzikodo, Freddy Mulongo et Fatou du Sénégal au Département d'Etat

La Tampa en Floride, Freddy Mulongo, Dzimas Dzikodo, les deux occupants de la Limousine mis à  la disposition par le gouvernement américain

Le diplà´me qui a couronné notre formation aux Etats-Unis

En 2006, Dzimas Dzikodo avait encore des stigmates de perfusion dans ses mains lors de notre formation aux Etats-Unis, le revoir 9 ans après en très bonne santé dans sa famille, très respecté dans la profession, que dire de plus ?

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/5478

Fil des commentaires de ce billet