Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Maître Jackson Kalonji Mushila : Un seul front, un seul peuple et une seule patrie !

Maître Jackson Kalonji Mushila

`` Un peuple qui se lève est comme un volcan en éruption. Personne ne peut tenir devant lui » (Fadel Barro).

La République à  "Démocratiser" du Congo s`est transformée en presque deux décennies seulement de règne par défi d'alias Joseph Kabila en une caverne de malfrats, une société essentiellement constituée de prédateurs, de politiciens en mal d`aventures, corrompus, irresponsables, fainéants, quasi-analphabètes, sans aucun repère moral ni éthique qui se distinguent constamment par un mépris sans précédent de notre chère patrie et du peuple congolais qu'ils ont délibérément pris en otage.

Cette période très douloureuse de notre histoire, essentiellement marquée par des trahisons, des compromissions, des capitulations, des assassinats, des viols, des empoisonnements, des atteintes graves et barbares à  notre dignité et à  notre identité profonde en tant que peuple, le pillage et l`exploitation sauvage et éhontée de nos ressources naturelles, l`humiliation sous toutes ses formes accompagnée notamment des violences physique et morale, cruelles et insupportables, constituent un gros affront pour les filles et les fils de la République à  Démocratiser du Congo.

Car aujourd`hui encore malheureusement, je vois péniblement des compatriotes continuer à  admirer, à  applaudir et à  plébisciter comme leaders politiques des fossoyeurs du mieux-être national comme si l'immoralité politique était désormais une vertu en République à  Démocratiser du Congo. Beaucoup d'entre-nous semblent être frappés d'amnésie pour ne plus se souvenir que la trahison, la compromission et la capitulation dont se sont rendus et continuent à  se rendre coupables ces compatriotes qui font allégeance à  l'occupation ont longtemps constitué une pesanteur à  l'aboutissement heureux de notre combat pour la survie de notre Patrie.

Jusques à  quand allons-nous donc laisser les manettes de notre destin entre les mains des individus dépourvus même d'un minimum d'éthique sans dangereusement projeter des lendemains sans repères sur la jeunesse de notre pays ?

Que personne ne nous méprenne donc; il n'y a en République à  Démocratiser du Congo aucun autre front que celui qui est demeuré constant dans cette lutte visant la mise à  plat radical et définitif du pouvoir d'occupation qu'incarne alias Joseph KABILA ainsi que du camp qui porte son nom. Il s'agit du Front de la Patrie essentiellement constitué de patriotes qui ne se sont jamais reconnus au pouvoir d'usurpation qu'exerce par défi alias Joseph KABILA, ni aux institutions qu'il a pris en otage, moins encore envisager une quelconque procédure visant à  légitimer son mandat usurpé afin d'accéder à  la mangeoire de Kingakati.

Le Front de la Patrie, celui du peuple congolais est demeuré constant dans cette lutte. Il n'a jamais tergiversé pour soutenir et ce, sans ambages, qu'alias Joseph KABILA ne rendra jamais pacifiquement le pouvoir aux patriotes congolais que nous sommes dans l'évidente mesure où il incarne un pouvoir d'occupation assis sur la violence à  l'état brut; qu'il était pire folie que d'envisager des voies et moyens démocratiques pour mettre à  plat un tel régime.

Le Front de la Patrie a toujours affirmé, qu'en rendant le changement pacifique impossible comme il a été démontré en novembre 2011, alias Joseph KABILA avait, depuis, créé les conditions pour un changement en République à  Démocratiser du Congo par et dans la violence qui doit associer tous les nationalistes-patriotes congolais et en portera seul la responsabilité historique.

Il n'est donc plus temps de réfléchir, de s'interroger, de peser le pour et le contre sur les plateaux d'une balance déjà  faussée par des manoeuvres dilatoires que ne cesse de multiplier le pouvoir d'occupation par ses émissaires infiltrés et évoluant à  couvert dans les rangs de la Patrie. Il faut plutà´t agir et agir vite.

Nous n`avons pas besoin d`hommes providentiels pour cela, mais de la participation de tous et de chacun. Nous devons nous sentir concernés et nous engager à  agir en tant que citoyens et acteurs principaux de notre destin national. Personne n'a besoin ni de chefs, moins encore de leaders, car l'action à  mener pour la libération de notre cher pays est au cœ“ur de chacun de nous.

Nos ennemis ne recourent pas qu'aux élections préfabriquées, à  la corruption et aux dialogues pour se maintenir au pouvoir. Ils se servent aussi de l'armée et de la police pour nous anéantir et nous soumettre. Disons-nous déterminés et prêts, à  l'appel sacré de la Patrie, à  leur opposer cette fois-ci l'armée du peuple pour reconquérir de leurs mains la République à  Démocratiser du Congo.

L'exigence insurrectionnelle apparaît plus que jamais comme le fondement de notre lutte de libération.

La Patrie ou la mort, nous vaincrons.

Maître Jackson Kalonji Mushila, Jurisconsulte

Partager sur : Partager