Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Avant la CPI, Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" permet à  la justice française d'ouvrir un procès sur le régime d'alias Joseph Kabila !

Paris, 9 mars 2016, Bob Bolabwe Bokoso, Patchely Mikobi, Martin Sali, président de RCK, Mama Blandine Kongo, SG de RCK...au palais de justice de Paris.

Paris, le 16 mars 2016, Bob Bolabwe Bokoso déterminé et décidé à  suivre tout le procès RDC-Diaspora congolaise

Sacré Moyibicrate Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" ! Grà¢ce à  "Masimanimba désir" un plaignant introuvable, qui a cru qu'être ministre d'un régime d'imposture au Congo-Kinshasa lui donnait tous les droits au pays de Voltaire, le procès sur le régime d'alias Joseph Kabila va s'ouvrir au Palais de justice à  Paris le 18 mai prochain. Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" qui passe son temps dans nos fora à  injurier Freddy Mulongo vient de permettre l'ouverture de la boîte de pandore d'un régime tortionnaire qui sévit en République démocratique du Congo. La diaspora congolaise s'organise, se sensibilise et se mobilise. Le procès de Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" un apparatchik Mobutiste-Joséphiste contre le journaliste indépendant Freddy Mulongo est bien plus ! C'est un procès d'un régime dictatorial d'alias Joseph Kabila qui assassine des journalistes, zigouille les activistes des droits de l'homme, emprisonne les opposants politiques...

Un régime illégitime qui dirige par défi, un régime de 12 millions de morts congolais, qui pille les ressources de la RDC, dont les apparatchiks et barons du régime sont devenus des millionnaires du dimanche pendant que la majorité des congolais croupissent dans une misère noire. Alias Joseph Kabila en bon Kadogo qui est arrivé avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière est aujourd'hui milliardaire. Quant au politicard caméléon Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" sans convictions démocratiques et républicaines, assoiffé de pouvoir qui est prêt à  vendre père, mère, femme et ses enfants pour se retrouver à  la mangeoire. Celui qui chantait "Mobutu 100 ans tomo tombele" n'a pas changé de logiciel aujourd'hui il chante "Kabila to tondi yo nanu té" !

Ce criminel du RCD-Goma, qui a versé le sang du peuple congolais, qui n'a jamais répondu de ses crimes car jouissant de l'impunité. Se bombant le torse depuis Kinshasa, le Moyibicrate Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" croyait dicter sa loi à  la justice française qui est libre, démocratique et impartiale. Celle-ci lui impose un débat contradictoire avec Freddy Mulongo qui a accusé de le diffamer pour son vol de l'argent de la fibre optique de la République démocratique du Congo. Le minable qui a le toupet de signer Professeur Kin Key Mulumba croit impressionner des ignares.

Un professeur excelle dans la transmission des connaissances pour élever l'élite dans un pays. A part taper dans la caisse de l'Etat quelle a été la contribution de Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" à  la nation congolaise ? Rien ! Arriviste arrogant et pédant, Al Capone de la République signe toujours "Professeur" ! Un pseudo professeur qui a toujours ignoré que son rà´le social est d'élever les connaissances des étudiants pour former une élite. A l'ère de la numérisation des Etats pour contribuer à  leur développement, priver la RDC de la fibre optique n'offusque même pas la conscience du Moyibicrate Kin Key Mulumba "Debré Mpoko". Le ventriote Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" a sacralisé son ventre et ses tubes digestives au détriment du peuple congolais.

Aucune Constitution de tous les pays de l'ONU ne stipule qu'un ministre fut-il d'un régime dictatorial ne doit pas rendre des comptes de sa gestion de la chose publique.

La roue finit toujours par tourner ! L'effet boomerang se prépare à  Paris. Le criminel accusateur risque de se faire rattraper de son passé. Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" habitué à  donner des ordres à  la justice congolaise, il s'est trompé d'adresse en pensant instrumentaliser la justice française puisqu'il est Ministre aux relations avec le parlement en République démocratique du Congo. La justice française n'est pas aux ordres des politicailleurs comme celle du Congo. La justice en France est au service de la République, elle sert tous les justiciables qui sont des citoyens. Masimanimba désir avait cru impressionner la justice française avec son titre de ministre d'alias Joseph Kabila, il rend compte que la France est un pays démocratique contrairement à  la RDC qui n'est démocratique que de nom. Kin Key Mulumba "Debré Mpoko" doit bien préparer le débat contradictoire. Pour ces crimes du RCD-Goma, la CPI n'est pas loin...!

Partager sur : Partager