Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC-Diaspora congolaise: Ma Blandine Diafutua "Ma Kongo", la dame de fer !

En ce jour de son anniversaire, Réveil FM International fait un portrait de Ma Blandine Diafutua "Ma Kongo", la dame de fer qui fait la fierté de la diaspora congolaise. Contrairement à  d'autres résistantes-patriotes-combattantes qui luttent différemment ou ont disparu, elle est présente sur terrain et à  toutes les manifestations "Pour le soulèvement populaire", "Kabila dégage". La Secrétaire Générale de RCK est reconnaissable par le drapeau congolais qu'elle porte autour de sa taille, en foulard sur sa terre ou en foulard sur son cou. Ma Blandine Diafutua "Ma Kongo" est courageuse, dynamique, intelligente, parle un français chà¢tié mais surtout elle est constante dans ses convictions politiques sur la République démocratique du Congo. Les viols des femmes congolaises à  l'Est de RDC, utilisés comme arme de guerre ont transformé la parisienne d'origine congolaise. Ma Blandine Diafutua "Ma Kongo" bout littéralement lorsqu'il s'agit de parler des atrocités, crimes, massacres dont sont victimes la majorité silencieuse en RDC.

Christian Ileka Atoki l'ambassadeur de la RDC à  Paris est terrorisé lorsqu'on lui parle du nom de Blandine Diafutua de RCK. En mai 2015, alors que des activistes congolais, dans l'enceinte de l'ambassade de la République démocratique du Congo à  Paris, lui demandait des explications sur les 450 congolais du charnier de Maluku, Christian Ileka Atoli, méprisant, hautain et avec arrogance inouïe , sans recul nécessaire avait dis que ceux qui sont morts à  Kinshasa, sont déjà  morts, lui il en peut rien ! C'est alors que Bladine Diafutua "Ma Kongo" et d'autres activistes de RCK avaient badigeonné et assaisonné du Ketchup l'insolent ambassadeur, en signe de protestation du sang abusivement versé en République démocratique Congo. Après son echec en justice, Christian Ileka Atoli rase les murs ! La découverte de 450 Macchabées enterrées nuitamment dans une fosse commune à  Maluku dans la ville de Kinshasa, la capitale congolaise, fait jaser à  Paris. Avec mépris, le gouvernement d'imposture de Kinshasa qui gouverne par défi, a eu l'outrecuidance de qualifier ces corps d' "indigents"- ils n'étaient que des mort-nés et fœ“tus ! Alors que dans le charnier de Maluku, on a découvert des corps des jeunes garçons en T-Shirt, cravatés qui chaussent du 42, 43...des filles sont des "robeuses", "jupeuses" et "pantaloneuses", elles ont des mèches sur les têtes, tous recherchés par leurs familles.

La constance, encore la constance et toujours la constance dans la lutte finit toujours par payer. C'est la leçon qu'on doit apprendre et retenir de l'engagement Ma Blandine Diafutua de RCK qui femme et mères d'enfants. Elle est entière dans son engagement et ne lésine devant rien pour faire entendre des voix silencieuses de la RDC. Seuls ceux qui luttent pas uniquement pour soi mais aussi pour d'autres sont couronnés, reconnus, élevés...Il faut braver la peur qui tire vers le bas, transcender cette peur en force.

La force de caractère de Ma Blandine Diafutua "Ma Kongo" n'est plus à  démontrer dans la diaspora congolaise. Elle est Ma "Courage", "Résistante", "Patriote" ! Elle vit debout et fait la fierté des congolais de l'étranger. Elle invective, dénonce, réfute, claironne...sans relà¢che sur le situation catastrophique du régime d'imposture et d'usurpation d'Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila, ses apparatchicks, parlementaires godillots, et opposants girouettes !

Partager sur : Partager