Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Tambwe Mwamba instruit le procureur pour les faux mercenaires de Moise Katumbi, pas d'instruction pour la sorcière Jaynet Kanambé "Kabila" dans Panama Papers !

Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila est un psychopathe sanguinaire qui sème la terreur en République démocratique du Congo. Incapacitaire tous azimuts, en 16 ans d'imposture il a brillamment échoué et en 6 mois de la fin de son second mandat, alias Joseph Kabila pour sa traîtrise à  la nation congolaise risque gros. Kanambé voit des complots et ennemis partout, excelle dans les arrestations arbitraires, intimidations et bafoue les libertés individuelles, les atteintes aux droits de l'homme sont au paroxysme. Kanambé Kazembere défie la communauté internationale, Hippolyte n'a cesse de narguer les congolais. Le soudard Kadogo a pris la grosse tête et s'en prend à  toutes les têtes qui dépassent !

Jaynet Kanambé "Kabila", la sorcière de la République citée dans Panama papers!

Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila veut arrêter Moïse Katumbi fort heuseusement les chancelleries occidentales ont menacé l'imposteur de Kingakati de représailles en cas d'arrestation arbitraire de Moïse Katumbi qui est protégé par la Monusco. Pendant ce temps, sa tante Jaynet Kanambé "Kabila", la sorcière de la République citée dans Panama papers pour un compte offshore en milliards de dollars américains, elle qui n'a jamais travaillé, se la coule douce: Ni d'interpellation, pas d'interrogation, pas d'enquête de la justice...

Nous l'avons toujours la République démocratique du Congo telle que dirigée par défi, sans légitimité en toute illégalité et impunité par Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila, ses apparatchicks, parlementaires godillots, ministres mangéristes, n'est pas un pays normal. L'impunité bat son plein que le régime d'imposture de Kinshasa se croit tout permis. Dans un pays normal, la liberté est un droit, l'arrestation une exception. Celui qui est arrivé au Congo avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière, alias Joseph Kabila s'est tapé 16 ans sur le trà´ne du Congo. Le soudard-Kadogo, en bon imposteur croit que la République démocratique du Congo lui appartient. A six mois de la fin de son second mandat usurpé, Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila perd le sommeil. Assassinats, arrestations arbitraires, complots fomentés...

Hippolyte Kanambé Kazembere alias "Joseph Kabila", qui a autour de sa ceinture de sécurité des Rwandais, Tanzaniens, Zimbabwéens... s'appuie sur deux dinosaures Mobutistes, anciens ténors du RCD-Goma, mouvement rebelle et criminel aillé du Rwanda: Tambwe Mwamba, son bras armé de la justice et Lambert Mende Omalanga, Vuvuzélateur national, menteur professionnel. Affaire "Mercenaires" de Moïse Katumbi ça va dans tous les sens dans les réseaux sociaux. C'est l'affiche cinématographique des "Expendables", une bande d'indestructibles.

Réagissant à  l`ouverture d`une enquête judiciaire annoncée plus tà´t dans la journée par le ministre de la Justice du régime totalitaire de Kinshasa, Moïse Katumbi a qualifié mercredi de "mensonge grotesque" les affirmations du ministre de la Justice qui le soupçonne publiquement de recruter des mercenaires étrangers, y compris parmi des anciens militaires américains.

Lambert Mende, Vuvuzélateur national et Pinocchio de la République

Lecommuniqué du gouvernement signé par Lambert Mende pour accabler Moïse Katumbi est hallucinant !

La lettre du collectif des avocats de Moïse Katumbi au Procureur de la République pour réfuter les fausses accusations de Tambwe Mwamba. Il paraît que Moïse Katumbi était convoqué au parquet de Lubumbashi ce samedi 7 mai 2016.

Le problème de la République démocratique du Congo est celui de l'alternance politique. Il y a une sorte de mafia, Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila a pris en otage toutes les instituions de la RDC. Il contrà´le l'armée, la police, la justice, le parlement...il contrà´le tout, en bon mafieux il n'accepte pas la contradiction. On n'a affaire à  un dictateur sanguinaire qui tue, arrête, emprisonne comme il veut ! 6 mois encore à  tenir...

Partager sur : Partager