Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Kikwit: Jean.P.Kapunga: "J'aime être acteur! La politique, c'est être au service de nos populations surtout les plus vulnérables"

La France regorge des hommes et femmes d'origine de la République démocratique du Congo aux compétences multiples et variées. Homme d'affaires, cela fait plus d'une vingtaine d'années qu'il est entrepreneur dans le transport :JP Yass, JPK Power, JPK Francilien, Bsp, Génélia Travels ! Jean.P. Kapunga est parisien, père de cinq filles dont l`aînée est universitaire, son cœ“ur bat pour son Kikwuit dans le kwilu en République démocratique du Congo. En alternance avec ses études universitaires, de 1988 à  1992, Jean.P. Kapunga était préfet d'études de l'Institut Technique Commercial de Masina dans le Tshangu. D'ailleurs il a été le plus jeune préfet d'études de la ville de Kinshasa. Depuis sa maîtrise en 1998 à  Paris I Sorbonne, le Kikwitois s'intéresse à  la politique et la chose publique. A cheval entre Paris et Kinshasa, Jean. P Kapunga est le premier congolais à  avoir ouvert un cyber café de 55 ordinateurs et imprimantes à  Kikwit, d'avoir mis à  la disposition des jeunes un équipement complet de musique, d'avoir équipé des filets de football pour les poteaux de trois équipes kikwitoise: Vutuka, Makila et Lupopo.

La Fondation JP Kapunga a offert 200 tà´les ondulées à  la paroisse Saint-André (Kikwit-rive droite) pour la réfection de sa toiture. Sans oublier l'aménagement du puits d'eau sur la rivière Misengi dans la commune de Lukeni. Avec une population estimée à  397 737 habitants. (2012), Kikwit la ville principale de la province de Kwilu qui a fait face à  une grave crise d'Ebola en 1995, garde malgré une démographie galopante garde toujours ses 4 communes d'antan, chacune ayant plusieurs quartiers : 1. Kazamba : Lwano, 30 juin, Inga, Fac; 2. Lukemi : Wenze, Ndangu, Misengi, Nzundu, Etac, Ngulunzamba; 3. Lukolela : Mudikwit, Yonsi, Bongisa, Lunia; 4. Nzinda : Lumbi, Ndeke-Zulu, Kimwanga, Sankuru, Bruxelles.

La France est une grande école qui nous a permis d'acquérir une expertise, celle-ci doit nous permettre au service de nos populations pour le développement de notre pays. "Pour servir son pays, il ne faut pas nécessairement être président de la République, ministre, député ou sénateur. La meilleur politique est celle de proximité qui trouve l'assentiment des administrés. Le meilleur homme ou femme politique est celui ou celle qui est proche des préoccupations et aspirations des populations" clame Jean. P Kapunga. Il renchérit:"Un Maire ou Bourgmestre, il suffit qu'il se donne la peine d'être au service de ses habitants rend déjà  à  son pays. Il est navrant de voir des gens se battre pour des postes, d'autres corrompent pour y accéder même s'ils n'ont pas les compétences requises" . lorsqu'on évoque les atteintes massives aux droits de l'homme, les arrestations arbitraires et emprisonnements inopportunes, les assassinats et empoisonnements qui jonchent la réalité des politiques de la République démocratique du Congo, Jean.P. Kapunga droit dans ses chaussures Westorn::" Nous ne devons pas nous résigner, si nous avons vécu dans la patrie des droits de l'homme, c'est à  nous de prouver au monde que la flamme du flambeau sur le respect des libertés, droits et devoirs des citoyens qui a bercé notre vie en France ne soit pas éteinte une fois au Congo-démocratique".

Il fait beau sur les Champs-Elysées, la plus belle avenue du monde ouverte aux piétons. On est admiratif de Jean.P. Kapunga qui court à  la rencontre de son destin, qui y croit profondément. "Dans le destin de tout homme, il y a Dieu à  l'affà»t" avait écrit François Mauriac ; La vie de Jésus (1936) !

Partager sur : Partager