Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

XVIè Sommet de la Francophonie à  Antananarivo: Alias Joseph Kabila grand absent et perdant !

Ce n'est pas la première fois qu'Alias Joseph Kabila, l'imposteur qui trà´ne abusivement et par défi sur la République démocratique du Congo, brille par l'absentéisme, un sommet, une rencontre internationale ou une Assemblée générale des Nations-Unies. La catapulté de Kinshasa est plus à  l'aise à  Kigali au Rwanda, à  Kampala en Ouganda ou à  Dar es salaam en Tanzanie où il fut chauffeur-taxi durant plusieurs années avant le Congo. L'incapacitaire de Kingakati, Alias Joseph Kabila, fin second mandat usurpé, vient de rater l'occasion de dire "Au revoir" à  ses homologues francophones au XVIè Sommet de la Francophonie à  Antananarivo à  Madagascar. Il aurait pu du haut de la tribune déclarer sans ambages à  la tribune qu'il ne briguera pas un troisième mandat par respect de la Constitution. La salle l'aurait applaudi et il serait gagnant, et serait sortie par la grande porte. Après 16 ans d'imposture au Grand Congo, devenu "Milliardaire du dimanche" en pillant les ressources congolais, Alias Joseph Kabila excelle aux jeux de Nitendo, dans les assassinats, tueries, massacres des paisibles congolais, crimes économiques et humanitaires. La République démocratique du Congo est un grand pays francophone au cœ“ur de l'Afrique. Elle mérite mieux. Dommage qu'Alias Joseph Kabila ne comprenne pas le rà´le du grand Congo au sein de l'OIF. Au lieu d'occuper un strapontin au sein de la francophonie, la RDC doit jouer pleinement son rà´le, mais pas avec des imposteurs, usurpateurs, des mal élus, ceux qui s`incrustent sont sans foi ni loi...Avec ses 80 millions d'habitants dont la majorité sont locuteurs de la langue française, la RDC a son avenir dans la famille commune de la francophonie.

Depuis que les Etats-Unis mais surtout la France, l'union européenne rappellent à  Alias Joseph Kabila le respect de l'ordre constitutionnel, le Kadogo aux bottes de jardinier et kalachnikov en bandoulière joue au roquet qui aboie et mord les mollets. Il s'en prend uniquement à  la France ! "La République démocratique du Congo n'est pas un département d'Outre mer de la France" Membre du Conseil de sécurité de l'ONU, la France défend beaucoup la RDC. La France soutient la RDC n'en déplaisent les pseudo-souverainistes de Kinshasa, qui ne sont souverainistes par posture ! C'est par solidarité au premier pays francophone que souvent la France lève la voix pour rappeler les valeurs et principes que doivent respecter les pays francophones: le respect des droits humains, la liberté d'expression et de la presse, l'alternance politique, le non à  l'impunité... Au delà  de son imposture, Alias Joseph Kabila l'imposteur qui trà´ne abusivement en République démocratique du Congo n'a jamais fréquenté une école. Sauf l'école buissonnière qui l'a amené à  faire du taxi d'où son anglais approximatif de la rue. Au pays de "Chance Eloko Pamba", l'usurpateur-tricheur et fraudeur fait du mieux qu'il peut. Il balbutie la la langue de Voltaire, lit les discours que les autres lui écrivent sans comprendre la quintessence des phrases, boycotte des sommets de la Francophonie. Après son hold-up électoral de novembre 2011, que n'avait-t-il pas fait pour que le XIVè Sommet de la Francophonie ait lieu à  Kinshasa pour légitimer son régime ? Que ceux qui ne sont pas des amnésiques revoient le film de l'avant et pendant le sommet de Kinshasa. Abdou Diouf, le Secrétaire Général de l'OIF s'était impliqué personnellement. Fraîchement élu, François Hollande avait beaucoup hésité et posé des conditions avant d'y aller...

Avec un petit président, nullard, imposteur, jamais la République démocratique du Congo n'a été aussi si petite au niveau internationale.

Raymond Tshibanda, le ministre démissionnaire d'Alias Joseph Kabila arrive dans une voiturette au palais présidentiel malgache Iavonoha.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/5708

Fil des commentaires de ce billet