Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Réussite du XVIè sommet de la francophonie à  Antananarivo, la RDC n'a jamais passé le flambeau au sommet de Dakar au Sénégal !

XVIè sommet de la francophonie à  Antananarivo. Plusieurs absents. Photo de famille, Réveil FM International

XVè sommet de la francophonie à  Dakar. Ils étaient tous là  ! Photo de famille, Réveil FM International

Pour un premier sommet, Michaà«lle Jean, la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la francophonie (OIF) doit être heureuse de sa réussite. Il faut dire la présence de Justin Trudeau, Premier ministre du Canada et Phillippe Couillard ¨Premier ministre du Québec ne pouvaient qu'être encourageant pour la canadienne Michaà«lle Jean. Les journalistes mieux traités qu'au sommet de Dakar où certains devaient écrire à  même le sol dans une tente non climatisée.

Le sommet de la francophonie est d'abord une réunion de famille qui partage la langue française. Mais lorsque l'oncle, la tante ou le neveu ne viennent pas on n'a droit de se poser des questions. Plusieurs chefs d'Etat africains ont brillé par l`absentéisme au XVIè sommet de la francophonie à  Antananarivo à  Madagascar: Alias Joseph Kabila (RDC), IBK (Mali), Paul Biya (Cameroun, Alpha Condé (Guinée), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville), Faure Eyadema (Togo), Théodore Obiang Ngwema (Guinée Equatoriale)...

Et pourtant, ils étaient tous là  au XVè sommet de la francophonie à  Dakar au Sénégal. Qu'est-ce qui s'est passé depuis ? La réussite du XVIè sommet de la francophonie à  Antananarivo ne doit pas faire oublier les déboires du XVIè sommet à  Dakar au Sénégal. Les dinosaures n'ont jamais digéré qu'une femme soit Secrétaire Générale de l'OIF. A Dakar, le Congolais Denis Sassou Nguesso avait dans sa poche, son ambassadeur Henry Lopez comme candidat au Secrétariat Général de l'OIF. Pour Denis Sassou Nguesso, le deal était clair, c'est à  l'Afrique que revenait de plein droit le poste. L'élection de Michaà«lle Jean aura été une pilule amer à  avaler.

Alors que le XIVè sommet de la francophonie a été organisé bon et mal gré à  Kinshasa malgré le hold-up électoral de l'imposteur Alias Joseph Kabila. Le discours de François Hollande à  la tribune du Sommet de la francophonie à  Dakar sur la bonne gouvernance et le respect de l'ordre constitutionel aura courroucé plus. Alias Joseph Kabila et sa bande avaient quitté Dakar sans ménagement ni tralala ! “Nous n`avons plus rien à  faire s`était écrié l`incapacitaire de Kingakati" !

Arrivée à  l`aéroport international Léopold Sédar Senghor, le vendredi 28 novembre 2014 vers 16h 40, pour le XVe Sommet de la Francophonie à  Dakar, alias Joseph Kabila avait oublié que même dans son imposture et usurpation, qu`il était le président en exercice sortant de la Francophonie. Comme un gamin à  qui on avait arraché des billes ou la “Nitendo”, Courroucé par le discours clairvoyant et préventif de François Hollande prononcé lors de l`ouverture du Sommet de la Francophonie au Centre International de Dakar, une véritable mise en garde contre les tripatouilleurs constitutionnels patentés qui veulent s`éterniser au pouvoir et méprisent leurs peuples, l`incapacitaire de Kingakati alias Joseph Kabila s`était senti visé, amer et en colère, il avait pris ses cliques et claques dans la nuit du 29 au 30 novembre 2014, destination aéroport Léopold Sédar Senghor, il s`est engouffré dans l`avion de la République démocratique du Congo, sans avoir pris soin de passer le flambeau de la présidence à  son successeur, Macky Sall, le président sénégalais. D`ailleurs, l`image de la conférence de presse finale est frappante: On voit Abdou Diouf, François Hollande et Macky Sall…Pas d`alias “Joseph Kabila” !

En 2012, lors du fameux XIVè Sommet de la Francophonie de Kinshasa, la tension était vive et perceptible entre alias Joseph Kabila et François Hollande

Chapeau bas à  la Grande île pour le réussite du XVIè sommet de la francophonie à  Antananarivo. La République démocratique du Congo a tout intérêt à  retrouver sa vraie place au sein de l'OIF. Occuper le strapontin aller qu'elle doit porter la francophonie devient insupportable. A Antananarivo, les journalistes ont travaillé dans des bonnes conditions plus qu'à  Dakar.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/5710

Fil des commentaires de ce billet