Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Nemours: Rentrée politique de Paul Kahumbu, "Dépà´t de gerbe" sur la tombe de Jean Kalama Ilunga !

Ma Thérèse Kitenge Kalama, Paul Kahumbu et Ma Ange Kahumbu au cimetière de Nemours

En juin dernier, la résistance congolaise a perdu Jean Kalama Ilunga, un Grand Résistant du Front Civil de la Résistance Populaire. Enterré jour de l'indépendance de la RDC le 30 juin, au cimetière de Nemours devant une foule immense, Paul Kahumbu son plus que frère, est revenu à  Nemours pour un dépà´t de gerbe sur la tombe de Jean Kalama Ilunga. Concepteur des expressions qui sont entrées dans la lexique de la résistance congolaise: "crise enchevêtrée", "Résistant-Patriote-Combattant", "Alias Joseph Kabila est un psychopathe", "Capture de l'imposteur". Le mois de septembre est le mois de la rentrée ! Pour sa rentrée politique dans la résistance, le lion de Lausanne a choisi le thème de la "Capture de l'imposteur qui dirige le Congo par défi" !

Pour sa rentrée politique, Paul Kahumbu du Front Civil de Résistance Populaire (FCRP) a secoué le cocotier ! La capture de l'imposteur est une réponse ferme à  ceux qui pensent trouver une "porte de sortie honorable" après 12 millions de morts, pillages, vols, viols, massacres, tueries, crimes par le régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale depuis 16 ans qu'il est là  en toute impunité. Ceux qui pensent qu'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale va quitter le trà´ne du Congo dans la paix retrouvée n'ont qu'à  aller se rhabiller ! Ceux qui veulent négocier pour la énième fois avec l'imposteur qui règne par défi sur le Congo, ne sont jamais rassasiés d'être enfarinée. Pour la résistance congolaise, pas de négociation avec l'imposteur et sa bande d'apparatchicks véréux. La CPI est destination finale !

L'opposition n'est pas la résistance. L'opposition est l'autre face du régime, ils marchent ensemble. Tandis que la résistance est une alternative car elle ne reconnait pas le système en place. L'opposition attend ses réalisations de "Décideurs" ! Tandis que la résistance s'organise avec ses moyens de bord et finit par mettre en déroute le régime et ses collabos. L'opposition en République démocratique du Congo est pourrie voire toxique. Elle est accompagnatrice et complice du régime d'imposture qui règne par défi. Les politicailleurs sont médiocres et corrompus jusqu'à  la moelle épinière. Ces mangeristes habitués à  la mangeoire sont des ramasseurs des miettes. Sans convictions, ni culture politique, les politicards sont des ventriotes.

Le peuple congolais est devenu un paillasson où des criminels viennent essuyer leurs forfaits. Le peuple congolais est devenu le dindon de la farce où des escrocs à  la recherche des postes ministériels deviennent des politiciens du dimanche, crient très fort le jour contre le régime et le soir vont récupérer des miettes que l'on leurs jettent sous la table. Le peuple congolais, alors qu'il est le souverain primaire, est floué, méprisé, chosifié par des charlatans politicailleurs: Menteurs professionnels, fourbes, roublards, grands requins qui ne sont devenus politiciens que pour enfariner le peuple.

Le réveil d'un éléphant est souvent tardif. Notre peuple est debout ! Il sait que pour des intérêts égoïstes des politicailleurs ventriotes ont pris en otage et contribuent à  la crise enchevêtrée chère à  Jean Kalama Ilunga. Seule la déflagration du régime permettra la refondation du Grand Congo. L'alternative est en marche. Le peuple veut prendre son destin en main, il n'a pas besoin des "Décideurs" pour décider.

Partager sur : Partager