Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Rwanda: Diane Rigwara, la tutsie victime du régime autocrate de Paul Kagamé, Hitler africain !

Rwanda, 24 ans séparent Diane Rigware, l'opposante de Paul Kagamé, Hitler Africain

Le Rwanda, avec le dictateur, despote et autocrate Paul Kagamé, est un pays pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo. Après avoir fait taire les Hutus (80 %) et les Twa (2%), l'ogre de Kigali, 59 ans, s'en prendre désormais aux tutsi, sa propre communauté. Après avoir fait du génocide des Tutsi un fond de commerce pour culpabiliser le monde entier, Paul Kagamé, l'Hitler Africain a instauré dictature féroce: Au Rwanda, pas une tête ne doit dépasser sauf celle de l'autocrate...même les tutsi victimes du génocide sont aujourd'hui victime de Paul Kagame un dictateur criminel Tutsi qui a droit de vie et de mort sur tous les Rwandais. . .

La saga Diane Rigwara continue au Rwanda. L`ancienne aspirante au fauteuil présidentiel du pays, a de nouveau été placée en détention. Pour son parti et sa famille, il ne s`agit que d`une “persécution” de la part du pouvoir depuis qu`elle a tenté de briguer la présidentielle.

Agée de 35 ans, Diane Shima Rwigara, la tutsie n`avait pas pu se présenter à  l`élection, remportée avec 98,8 % des voix par Paul Kagamé. L`opposante avait été disqualifiée par la Commission électorale avant le scrutin pour avoir `` falsifié des signatures ». Dans le prude Rwanda, la jeune femme avait aussi été malgré elle au cœ“ur d`un scandale médiatique : deux jours après l`annonce de sa candidature , des photos de la jeune femme entièrement nue avaient circulé sur Internet.

Diane Rwigara est la fille d'Assinapol Rwigara, un important entrepreneur rwandais qui avait fait fortune dans l'industrie et l'immobilier. Dans les années 1990, il avait largement financé le Front Patriotique Rwandais (FPR) de Paul Kagame avant que celui-ci n'accède au pouvoir.

Au Rwanda, la chef du parti FDU, Victoire Ingabire, une Hutue, est en détention depuis 2013 pour conspiration pour former un groupe armé. Son vice-président Boniface Twagirimana et huit autres personnes croupissent en prison. Ils ont été inculpés pour tentative de création d'un groupe armé et de renversement du gouvernement. Ils risquent la perpétuité s'ils sont reconnus coupables, mais ils ont rejeté ces accusations.

La communauté internationale est muette sur le Rwanda. Personne ne dénonce le pillage des ressources de la République démocratique du Congo, par Paul Kagamé et son régime dictatorial. Silence assourdissant sur la dictature et l'enfer à  ciel ouvert dont sont victimes les Rwandais.

Human Rights Watch vient de le doigt et dénonce:“La répression du gouvernement rwandais montre qu`il n`est pas disposé à  tolérer les critiques ou à  accepter le rà´le des partis d`opposition, et il envoie un message glacial à  ceux qui oseraient défier le statu quo”, a déclaré Ida Sawyer, directeur de l`Afrique centrale chez Human Rights Watch. “Avec chaque arrestation au Rwanda, de moins en moins de gens oseront s`opposer à  la politique ou à  l`abus de l‘État”, a-t-elle ajouté.

Partager sur : Partager