Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Les martyrs du 31 décembre, Alias Joseph Kabila, le tyran dicte sa loi et ses règles !

Kinshasa, 31 décembre 2017, le visage tuméfié d'un curé, par des coups des crosses de la police-milice

Silence, on zigouille au Congo ! Hommage à  tous les curés, abbés, religieux et religieuses ! Ce visage est aujourd`hui celui du Congo ! Défiguré, torturé, abîmé par Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Twale, un Tyran Hitlérien, homme sans foi ni loi, qui n`a le respect de rien, ni de personne, et surtout pas du sacré ! Catapulté par la mafia internationale sur le trà´ne de la République démocratique du Congo, pour mieux piller ses ressources, le taximan de Dar es salam, sait qu'il peut tuer, assassiner, massacrer le peuple congolais, il jouira de l'impunité et sera toujours soutenu car ses mentors et ce qui ont fait de ce Kagodo et incapacitaire de Kingakati, roitelet au Congo, ont besoin des ressources, la vie des congolais ne compte pas. En coupant l'internet dans toute la République démocratique du Congo, l'objectif était de massacrer à  "huis clos" sans témoins gênants.

Une dame Congolaise est morte, une balle logée en plein visage

Un jeune Kinois, la bouche déchiquetée par des balles de la police-milice

Cette fille est morte avec une balle dans la tête !

Qu'a fait cette jeune fille pour mourir si jeune ?

Le dimanche 31 décembre 2017, les catholiques du Comité laïc de coordination (CNC) ont organisé des manifestations pacifiques dans plusieurs villes de la RDC. Plus de 160 lieux de culte se s'étaint mobilisés à  Kinshasa, mais aussi dans les provinces du Nord-Kivu, du Kongo-Central, du Haut-Katanga et du Kasaï-Central.

Selon le bilan provisoire des Nations unies, au moins huit personnes ont été tuées dans des quartiers extrêmement populaires de Kinshasa. Le CNC évoque dix manifestants morts sous les balles. Le porte-parole de la police nationale congolaise a déclaré que "la police n`a enregistré aucun cas de décès dans les lieux de culte ou paroisses impliqués dans ces tentatives de perturbation de l`ordre public ", Selon le colonel Mwanamputu, la police a enregistré 5 morts et 77 fauteurs de troubles appréhendés à  Kinshasa.

Les Evêques de la CENCO enfarinés par l'imposteur-usurpateur de Kingakati

Alias Josep Kabila Kanambe Kazembere Mtwale s'est joué de l'Eglise catholique. Il a enfariné les Évêques de la CENCO, qui lui ont donné une année de plus sur le trà´ne du Congo. L'accord de la Saint-Sylvestre est un accord sous seing privé, qui ne peut pas remplacer la Constitution du pays. Alias Joseph Kabila s'est agglutiné à  l`Évêque Marcel Utembi Tapa de Kisangani, qui est aussi Président de la CENCO, pour un accord bidon. Les Evêques de la CENCO ont sauvé la tête d'un tyran Hitlérien, fin mandat, sans légitimité, en le laissant une année de plus sur le trà´ne du Congo.

Alias Joseph Kabila n'a jamais apposé sa signature au bas de l'accord de la CENCO. Il n'a jamais appliqué aucune recommandations de la CENCO: déclaration publique qu'il ne sera pas candidat pour un 3è mandat, pas de tripatouillage de la Constitution, libération des prisonniers politiques, nomination d'un Premier ministre de l'opposition...

Les Évêques de la CENCO ont préféré aller voir l'imposteur-usurpateur au palais de la Nation, au lieu de se concerter avec l'Archevêque de Kinshasa, Mgr. Laurent Monsengwo ! Il faut que l'Eglise catholique romaine de la RDC parle d'une seule voix.

La CENCO n'a pas joué franc jeu avec le peuple congolais. Les Évêques ont l'attitude de ceux qui avaient réclamé le Brexit en Grande-Bretagne, qui se sont carapater après.

L'avenir de la RDC est entre les mains des congolais. Mais en face, nous avons des pays exploiteurs de nos minerais, des multinationales, des lobbyistes véreux et rapaces, des voisins pilleurs et receleurs...Parmi nous, un roitelet tyran, soutenu par des dinosaures Mobutistes devenus des Mammouths Joséphistes, des politicailleurs ventriotes et profito-situationnistes partisans du statu quo pour engraisser leurs ventres.

Le 4 janvier 1959, nos grands parents n'avaient pas trop regarder à  leurs intérêts personnels, ils en avaient pas...C'est pourquoi, ils ont bouté les colons et esclavagistes Belges dehors !

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/5927

Fil des commentaires de ce billet