Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Élections "Boutiquées", Martin Fayulu, le seul homme d'Etat !

Martin Fayulu Madidi à  Paris. Photo Réveil FM International, archives

Dans une république bananière avec son régime d'imposture et d'occupation comme la République démocratique du Congo, les élections sont toujours "Boutiquées", "Grugées" d'avance. Ni les Mages ni Madame Soleil sont capables de pronostiquer s'il y aura des élections libres, démocratiques et transparentes en RDC. Sur les 21 candidats présidentiels "Validés" par la CENI, dont la majorité sont des accompagnateurs du régime, des profito-situationnistes, des politicailleurs, mangeristes, ventriotes et mabumucrates... seul Martin Fayulu Madidi est un homme d'Etat, un grand patriote avec un leadership incontesté. En effet, "La différence entre l'homme politique et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense à  la prochaine élection, le second à  la prochaine génération."James Freeman Clarke (1810-1888) ! Martin Fayulu est le seul vrai poids lourd de l'opposition congolaise qui ne s'est jamais compromise avec le régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. A part Eugène Diomi Ndongala et Franck Djongo, qui croupissent illégalement dans le geà´le du régime de Kinshasa, Martin Fayulu est le seul vrai Tshisekediste en référence à  Etienne Tshisekedi, sans être Udpsien ! A ses passages en Europe, nous l'avons à  plusieurs reprises interviewé, sans tralala sans gardes de corps, pour Réveil FM International. Martin Fayulu Madidi est toujours disponible, jamais il n'use de la violence verbale contre les autres.

Paris, mardi 19 avril 2011, Roger Bongos, Martin Fayulu et Freddy Mulongo, au Centre d'Accueil de la Presse Etrangère (CAPE). Photo Réveil FM International, archives

Voici les 5 raisons que Réveil FM International a trouvé en Martin Fayulu qui est le seul candidat valable face à  Emmanuel Ramazani Shadary, boucher du Kasaï, ancien Représentant de l'Udps-Maniema et dauphin d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale.

1. Martin Fayulu Madidi est un patriote . Il aime son pays la République démocratique du Congo. Il a un jour décidé de tout quitter pour retourner au pays de ses ancêtres et y apporter sa contribution. C'est d'ailleurs lui qui a lancé la campagne "Sauvons le Congo". Martin Fayulu Madidi vit simplement aux cà´tés de notre peuple, il n'est pas dans l'extravagance. Sa popularité se limite pas à  grimper sur une 4X4 neuve de l'aéroport de Ndjili à  sa résidence. Sa popularité est ancrée dans le cœ“ur de notre peuple meurtri, humilié et abandonné. La traçabilité du parcours de Martin Fayulu Madidi est sans équivoque. Il a fréquenté l'université Paris XII où il a obtenu une maîtrise en économie générale, l'Institut supérieur de gestion de Paris ainsi que l'European University of America à  San Francisco en Californie où il a obtenu son MBA. Il rejoint le groupe pétrolier Mobil à  Kinshasa en septembre 1984 et termine sa carrière dans le groupe en 2003 au poste de Directeur général ExxonMobil Éthiopie, après avoir assumé diverses responsabilités au siège de Mobil à  Fairfax (USA), au siège de Mobil Africa à  Paris et dans d'autres affiliés ExxonMobil en Afrique (Cà´te d'Ivoire,Kenya, Nigeria et Mali). En 1990, il est Président du mouvement politique dénommé Forum pour la Démocratie et le Développement (FDD) qui fut membre de l'Union Sacrée de l'Opposition2. En 1991, il participe à  la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au sein de laquelle il était Vice-président de la Commission Économie, Industrie et PME3. En 1993 il est élu par ses pairs de la CNS comme membre du Haut Conseil de la République Parlement de Transition (HCR-PT). Élu en 2006, à  la fois député provincial de la ville de Kinshasa et député national, il optera de siéger à  l'Assemblée provinciale de Kinshasa laissant ainsi son mandat de député national à  son suppléant. En mars 2009, il participe à  la création du parti politique dénommé Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé), parti duquel il est Président. à€ l'élection législative de 2011, il a été élu député national avec deux autres collègues du parti. Martin Fayulu est également Coordonnateur des Forces Acquises au Changement (FAC), plate-forme politique qui regroupe une vingtaine de partis politiques. Ainsi que Sauvons la RDC10, un regroupement socio-politique crée le 18 novembre 2013. Par ailleurs Martin Fayulu est chef d'entreprise, et investi dans des domaines divers et variés notamment l'hà´tellerie, l'immobilier et l'agriculture. Il est marié à  Esther Ndengue Fayulu et est père de trois enfants. James Freeman Clarke (1810-1888) !

2. Martin Fayulu Madidi est le soldat du peuple. Il est Fédérateur et Rassembleur. Il n'est pas dans la politique politicienne, ses fourberies et roublardises. Avec une tête déformée par la police du régime, il est l'homme du 19 septembre 2006. Qui parmi des pseudo-opposants ont déjà  été inquiétés et sont porteurs sur eux des hématomes et stygmates, causés par le régime de Kinshasa comme Martin Fayulu ? Vital Kamerhe n'a jamais été inquiété par Alias Joseph Kabila. Quant Felix Tshilombo Tshisekedi il est superbement absent de toutes les grandes marches de l'opposition. Martin Fayulu est un homme politique de terrain, il joue sa proximité avec notre peuple martyrisé et chosifié. Alors que la classe politique congolaise est constitué des arrivistes, des tourneurs de casaques, des versatiles, des mangeristes, mangecrates, ventripotents et que l'intérêt général est loin de cette classe politique pourrie, corrompue, vampire qui ne se soucie jamais du bien être général de nos populations. Elle se bat pour des 4X4, des villas, des comptes en banques, pendant que le Congo se meurt. Martin Fayulu Madidi est du cà´té des patriotes qui savent résister, qui sont capables de se sacrifier pour que le Congo vive, qui défend la mère-patrie avec ses atouts et ses faiblesses.

3. Martin Fayulu Madidi est congolais pas tribaliste. Contrairement à  Felix Tshilombo Tshisekedi qui a ramassé l'Udps, parti familio-ethno-tribaliste et a nommé que des gens de sa tribu comme conseillers de son bureau, Martin Fayulu Madidi a bà¢ti l'Ecidé son parti politique pierre sur pierre sans renoncer à  ses convictions profondes pour le Congo. Il n'a pas une armée rouge comme l'Udps: des Talibans, djihadistes, Kulunas et ethno-tribalistes qui invectivent, attaquent et menacent de mort, les compatriotes qui ne sont pas d'accord et s'expriment librement. Felix Tshilombo Tshisekedi sait très bien, si par mégarde ses partisans et fanatiques arrivent à  exécuter leur menace de mort sur un compatriote sur le sol européen, l'Udps sera déclaré mouvement terroriste avec toutes les conséquences et risque d`être expulsé de l'International Socialiste, qui regroupe la majeure partie des partis socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes du monde. Comment l'Udps qui se dit parti de la non-violence peut envoyer et laisser ses Talibans, Djihadistes, Kulunas, Ethno-Tribalistes envahir les réseaux sociaux pour injurier, insulter, lancer des Fatwa et menacer de mort, les Congolais qui ne sont pas favorables à  Felix Tshilombo Tshisekedi ? S'agit-il d'une hypocrisie politique ? Où d'un manque d'encadrement politique ?

4. Martin Fayulu Madidi n'a jamais négocié en catimini avec le régime. Vital Kamerhe voulait à  tout prix devenir Premier ministre d'Alias Joseph Kabila kanambe kazembere Mtwale à  l'issue du fameux dialogue du Togolais Edem Kodjo, sous des chars au Camps Tshatshi ! Il a été dribblé par Samy Badibanga, un traître de l'Udps qui a été nommé à  sa place. Quant à  Felix Tshilombo Tshisekedi, des négociations secrètes de l'Udps à  Ibiza, Venise, Paris et Kinshasa ont grillé, ce parti qui crie très fort le jour et ami-ami avec le régime d'imposture, le soir. A-t-on oublié l`onde de choc du `` Matebagate » ou de l`affaire du traité de Nice ? Nulle part dans les accords du traité de Nice qu`ils ont signé il n`est écrit que ce texte doit être soumis à  la décision ni du peuple congolais ni des autres membres de l`Udps ! Le cerveau moteur du traité de Nice n`est autre que Monsieur Marcel Kanyanga Tshitebu, le petit frère de Chessie Kanyanga, tous deux frères de la femme de Moella Kalala Omer (signataire du Traité).

Félix Tshilombo Tshisekedi, à  l'époque, chargé des relations extérieures de l`Udps n'avait fait lui-même le déplacement à  Nice ? Le traité de Nice, traité de la honte n'était-il pas la vente des contrées des autres compatriotes tout en prà´nant avoir agi pour le bien ? L'Udps s'est-t-il déjà  expliqué sur sa fameuse démarche ? A l'époque, le Dr Tshipamba Mpuila de l'Udps avait décidé de se taire, continuera-t-il à  se taire sur cette scabreuse affaire ? Martin Fayulu Madidi n'a jamais participé aux négociations contre le peuple congolais. Le corps de Papa Etienne Tshisekedi traîne encore dans une morgue à  Bruxelles en Belgique, alors qu'il mérite de reposer en paix au Congo. Comment peut-on avoir l'outrecuidance de négocier le poste de Premier ministre contre le retour au pays du corps de son défunt père ?

5. Martin Fayulu Madidi a restitué ses émoluments parlementaires. Il est le premier et le seul qui a posé cet acte dans toute la RDC. Et l`histoire a défrayé la chronique en République démocratique du Congo, car depuis le 15 février 2018, le député national Martin Fayulu a juré de ne plus toucher à  l`argent de l`Assemblée nationale qu`il qualifie d``` illégitime ». Et pour concrétiser ses dires, il a retourné dans les caisses de l`État ses émoluments du mois de janvier 2018. ``J`ai renvoyé les émoluments de janvier 2018 et la prime de la session extraordinaire de janvier 2018, soit au total 8 425 875 FC pour cause d`illégitimité des institutions à  mandat électif depuis le 1er janvier 2018 », écrit Martin Fayulu sur son compte Twitter. Un bel exemple d`intégrité que feraient mieux de suivre d`autres élus de la République démocratique du Congo. En réalité, il n`y a pas que l`Assemblée nationale qui est hors mandat et potentiellement illégitime, il y a aussi le Sénat, les gouverneurs des provinces, les Assemblées provinciales et même le président de la République. Toutes ces institutions étaient censées être remplacées fin 2016, ou au plus tard en décembre 2017 si l`accord de la Cenco avait été respecté. Hélas, les membres et animateurs de ces institutions continuent à  empocher l`argent de la République sans avoir été réélus. Une chose est sà»re : le peuple les regarde, il les sanctionnera un jour.

Martin Fayulu Madidi est Ecce Homo. Au delà  des clivages, c'est lui qui mérite de porter l'étendard de la candidature unique de l'opposition. Les 20 autres candidats sont putatifs et fictifs. Ils veulent que dans leur CV soit marqué qu'ils ont été candidat Président de la République. Bien que président du Sénat, Léonbitch Kengo wa Dondo avait reçu 4% de suffrage à  l'élection présidentielle de 2011. Pour l'élection Louis Michel 2006, Guy Patrice Lumumba n'avait que 0.42%, c'est tout dire. Ceux qui aiment vraiment le Congo doivent soutenir Martin Fayulu Madidi, le seul vrai candidat du peuple.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6184

Fil des commentaires de ce billet