Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Martin Fayulu à  Beni-Butembo, le coin de la République martyrisée !

Martin Fayulu à  son arrivée à  Beni dans le Nord-Kivu !

C'est un grand carton, une foule immense pour accueillir Martin Fayulu à  Beni-Butembo dans le Grand-Nord du Kivu. Une mobilisation sans faille pour le soldat du peuple qui a lancé sa campagne présidentielle dans un coin de la République où foisonnent des groupes armés mais aussi frappé par l'épidémie d'Ebola. Des images qui font chaud au cœ“ur et font perler quelques larmes au coin de l'oeil. Méprisé, ignoré, regardé avec dédain par des politicailleurs ventriotes autoproclamés "Bakolo Base", voilà  que Martin Fayulu se révèle un grand patriote, fédérateur et rassembleur, amoureux du Congo et de son peuple. Il est l'homme que le Congolais veut et attend ! Pas un messie, mais plutà´t un homme courageux, téméraire et proche de ses aspirations et ses attentes.

Martin Fayulu a été élu candidat commun de l'opposition à  Genève. Il n'a jamais renié sa signature comme les deux Troubadours Nairobistes, Félix Tshilombo et Vital Kamerhéon. Dauphins d'Alias #Kabila, les Dupont-Dupond ont méprisé Fayulu, le traitant de moins que rien, un homme sans parti, politicien sans base...Il s'avère que Martin est un vrai piranha politique qui bouffe du dauphin. Il est porté par le peuple congolais et sa diaspora !

A son départ pour Beni, Martin Fayulu a déclaré qu'élu il délocaliserait le Camp Kokolo de Kinshasa pour Beni dans le Nord Kivu ! C'est là  où il y a insécurité qu'il faut envoyer des militaires et forces spéciaux. Beni mérite la protection de la République.

Personne ne peut arrêter la lancée de Martin Fayulu. La pierre qu'ont rejetée les Troubadours-Politicailleurs est devenue la pierre angulaire. Martin Fayulu vient de gagner l'élection présidentielle à  Beni-Butembo.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6273

Fil des commentaires de ce billet