Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Martin Fayulu Président, Félix Tshilombo, le faussaire doit être invalidé !

Félix Tshilombo doit être invalidé ! Martin Fayulu est Président de la République démocratique du Congo. Ses avocats doivent saisir de toute urgence la Cour Constitutionnelle qui a laissé passer dans les mailles du filet, Félix Tshilombo candidat N°20 d'après la fameuse Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) bras séculier du régime d'imposture et d'occupation d'Alias Kabila qui refuse de partir. Les avocats du Président Fayulu doivent aussi intenter un procès contre Félix Tshilombo en Belgique. Depuis les élections chaotiques du 30 décembre dernier, Corneille Nangaa président de la CENI s'est lancé dans des tripatouillages des résultats pour soutenir Félix Tshilombo candidat du Cash au détriment du vrai gagnant Martin Fayulu, candidat Lamuka N°4. Dans la fraude de Félix Tshilombo, le régime de Kinshasa y est pour quelque chose. Valentin Mubake, un tshisekediste pur sang avait déclaré: "Le vrai dauphin d'Alias Kabila est dans l'opposition !"

Nous attendons les réactions et implications de nos jeunes patriotes de la Lucha de la RDC, Filimbi et tous les mouvements citoyens qui sont sensés balayer la médiocrité afin de constituer un Collectif qui devrait se rapprocher du Ministère de la Justice belge afin d'ouvrir une information judiciaire sur les nouveaux éléments qui viennent se greffer sur la candidature au Congo-Kinshasa de Félix Tshilombo. Nulle part dans le monde, on ne négocie les résultats d'élections avec une attente des résultants qui prend plusieurs jours. La CENI est cette femme qui refuse d'accoucher après deux ans d'illégitimité du régime de Kinshasa et trois reports successifs. Alors, elle doit accoucher de gré ou de force, avec césarienne et sans péridurale. Depuis l'avénement de l`indépendance, plusieurs alternances politiques en RDC qui distribuaient des cartes régionales partant de Joseph Kasa-Vubu (Congo-Central), Joséph Désiré Mobutu Sese Seko (Equateur), M'zée Laurent-Désiré Kabila (Katanga), Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale (Imposteur-Usurpateur-Rwando-Tanzanien), et aujourd'hui, une avons une alternance avec Martin Fayulu (Kinshasa-Bandundu). Tout en sachant que le cœ“ur du Congo (Le Grand Kasaï) a occupé plusieurs fois le poste de Premier ministre depuis l'indépendance à  nos jours. Personne ne s'est jamais plein de cette situation. Haro à  la victimisation politique, chacun doit attendre son tour, issue des élections crédibles qui reflètent la justice et l'aspiration du peuple. En refusant des négociations au coin d'une table afin de contenter les uns et les autres. Selon toute évidence, au regard des PV que la CENCO en disposent sur le dépouillement de 70 % des bulletins de vote, l'écart du premier au second est irrattrapable. Martin Fayulu est Président de la République ! Que des avions militaires volent au dessus des citoyens pacifiques congolais pour les intimider, ceux-ci prennent l'engagement avec l'histoire de ne pas se laisser, voler leur victoire. D'après des sources concordantes qui nous parviennent Corneille Nangaa serait déterminé sous les injonctions de ses chefs d'à  annoncer la victoire d'Emmanuel Shadary, candidat N°3, dauphin du régime qui par ailleurs est sanctionné l'Union européenne, des crimes dans le Kasaï et il est énormément dans l'assassinat de deux experts des Nations-Unies. Le journal belge "Le Soir" titrait ce matin: "Présidentielle au Congo : le diplà´me belge de Félix Tshisekedi est un faux".

Et pourtant notre confrère et compatriote Roger Bongos-Afrique Rédaction, tel un "Bouledogue qui ne là¢che rien" avait une longueur d'avance sur ses investigations documentées, le 4 septembre 2018 qui s'intitulait Médiapart: "Enquête exclusive avec preuve à  l`appui : Faux diplà´mes de Félix Tshisekedi". Son article avait abouti à  des conclusions très accablantes contre le faussaire de Félix Tshilombo. "Un consultant, un expert en matière électoral et en droit constitutionnel, nous a fait ses confidences sur le faux avéré de Félix Tshisekedi. L`expert en question, sans se fatiguer dans la gymnastique jurisprudentielle sur la loi électorale, en se référant seulement sur le paragraphe de la Commission électorale Nationale Indépendante, à  propos de la fausse déclaration. Le candidat Félix Tshisekedi, n`a aucune chance de franchir le palier des candidats qui vont s`étriper pour la course à  la magistrature suprême. Il termine en disant, dans un ton désespéré: “J`espère que la CENI ne franchira pas à  son tour, le rubicon en nous servant ce faussaire indigeste sur un plateau d`argent...”

Roger Bongos, Rédacteur en chef d'Afrique Rédaction

Sous peine d`irrecevabilité, la déclaration de candidature est accompagnée des pièces suivantes, sans rature ni surcharge :

1.l`original de la lettre de consentement conforme au modèle fixé par la Commission électorale nationale indépendante signée par le candidat ;

2. une photocopie de la carte d`électeur;

3. une photocopie de l`acte de naissance ou de l`attestation de naissance;

4. une photocopie certifiée conforme du titre académique ou scolaire ou de l`attestation en tenant lieu, selon le cas ; 5. une ou des attestations justifiant d`une expérience professionnelle d`au moins cinq ans dans le domaine politique, administratif ou socioéconomique;

6. une fiche d`identité suivie d`un curriculum vitae détaillé, le tout se terminant par la formule `` Je jure sur l`honneur que les renseignements ci-dessus sont sincères et exacts »;

7. quatre photos format passeport;

8. un symbole ou un logo du parti politique ou regroupement politique;

9. l`original de la lettre d`investiture du candidat par son parti politique ou son regroupement politique selon le modèle fixé par la Commission électorale nationale indépendante indiquant en outre et en ordre utile l`identité de ses deux suppléants;

10. une preuve de paiement des frais de dépà´t de candidature exigés;

11. la preuve de la démission ou de la demande de mise en disponibilité, conformément à  l`article 10 ci-dessus.

Félix Tshilombo pour avoir envoyé ses miliciens Talibans, Nazis, Fachos, Ethno-Tribalistes trquer et s'attaquer aux journalistes congolais de la diaspora, en prend pour son grade. On découvre que Félix Tshilombo n'a pas étudié ! "Un cours du soir de 2 heures chaque samedi pour obtenir un certificat d`AIDE COMPTABLE au bout de 2 ans, Félix Tshilombo en a été "Incapable". Des Congolais qui doutent appelez l`ICHEC "Cours du soir". Lorsque l'incapacitaire et fils à  papa y est passé, ce n'était L`ICHEC des cours de la journée avec des professeurs d'université comme avec Jean-Pierre Bemba mais des cours du soir avec des professeurs m... En Belgique, les cours du soir ne sont pas reconnus par le Royaume de la Belgique et l`on ne peut jamais prolonger sa carte de séjour avec ces cours qualifiés de cours de promotion sociale" ! Donc Félix Tshilombo doit être probablement être Belge !

Roger Bongos, Rédacteur en chef d'Afrique Rédaction

La loi belge a beaucoup évolué. Dans les années 90 où Felix Tshilombo faisait l'école buissonnière à  Matongé à  Bruxelles et jouait à  APOLOSA bagarreur de rue, les choses ont beaucoup changé. En 1991, on avait d'abord une carté de séjour d'une année. Jusqu'en décembre 1993, on accordait la résidence de 5 ans avec un timbre fiscal de 7 euros. . Après si on justifie la continuité de résidence en Belgique, les autorités belges, service d'Etat civil, proposait d'office la nationalité belge. En conséquence de cause, au regard de cette loi, Félix Tshilombo ayant vécu plus d'une trentaine d'années en Belgique serait de nationalité belge.

Où Félix Tshilombo a-t-il caché sa nationalité belge. Les chiens sont là¢chés, Roger Bongos en est le Bouledogue !

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6303

Fil des commentaires de ce billet