Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Félix Tshilombo nomme son frère de tribu François Beya Kasonga, homme des services!

François Beya Kasonga, Barbouze et tortionnaire de la République !

Humanise-t-on les services avec des barbouzes et tortionnaires ? Avec ses nominations tribalo-ethniques le joufflu faussaire se met des doigts dans l`œ“il ! Ceux qui espéraient un changement avec Félix Tshilombo Bizimungu, l'imposteur Nommé petit président par Alias Kabila savent maintenant à  quoi s'en tenir. Avec Tshilombo on prend les mêmes et on continue. Etat de droit et démocratie, deux slogans creux. Le nouveau régime de Tshilombo a choisi de replacé les hommes de mains de l`ancien régime à  des postes stratégiques. Homme de sérail il aura passé toute sa vie dans les services des renseignements. Félix Tshilombo Bizimungu a nommé son frère de tribu Francois Beya Kasonga comme son conseiller spécial en matière de sécurité. La soixantaine, François Beya Kasonga n'appartient pas aux régimes successifs mais plutà´t aux services. Beya passe à  tous mailles du filet ! Il est celui qui a contribué au rapprochement d'Alias Kabila et Félix Tshilombo Bizimungu depuis 2015. François Beya est récompensé, il était depuis douze ans à  la tête de la Direction Générale de Migration (DGM).

Les congolais de la diaspora qui se sont vus confisqués leur passeport à  l'arrivée à  l'aéroport International de Ndjili, savent qu'ils ont eu à  faire avec François Beya Kasonga. On dit de ce tortionnaire qu'il et un professionnel des services des renseignements. Il a fait ses débuts au Conseil national de sécurité avec Edouard Mokolo Wa Pombo sous la dictature de Mobutu Sese Seko, ensuite à  l'Agence nationale des renseignements (ANR) avec Mira Ndjoku sous M'zée Laurent-Désiré Kabila, avant de devenir numéro un de la Direction Générale de Migration (DGM) sous l'imposteur Alias Kabila !

Choisi et Nommé, sans avoir été élu Félix Tshilombo Bizimungu navigue à  vue, sans projet ni programme, il tà¢tonne ! Lui qui avait promis de fermer des cachots, il se contente du statu quo. C'est lepeuple qui donne la légitimité pour agir en son nom. Nommé par Alias Kabila, Félix Tshilombo Bizimungu n'est pas légitime car il n'a aucune légitimité.

Avec ses 80 millions d'habitants, obtenir que 16% Félix Tshilombo Bizimungu à  l'élection présidentielle, quelle honte ! L'homme de base qui ne réside même au palais présidentiel est sur le pas de son prédécesseur Alias Kabila.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6334

Fil des commentaires de ce billet