Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Crise de légitimité, la RDC a trois présidents: Fayulu, Tshilombo et Alias Kabila !

La République démocratique du Congo est à  un tournant de son histoire. L'élection "boutiquée" du 30 décembre 2018 par Alias Kabila, Corneille Nangaa de la fameuse Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et la corrompue Cour Constitutionnelle donne lieu à  la crise de légitimité profonde dans notre pays. Les deux poids deux mesures. Tous les yeux du monde sont à  nouveau rivés sur le Venezuela. Après avoir été désigné président de l`Assemblée Nationale, Juan Guaidà³ qui n'est jamais par la case élection, s`est autoproclamé "président provisoire" du gouvernement vénézuélien. Immédiatement, les États-Unis ainsi qu`un groupe de pays européens et latino-américains lui ont apporté leur soutien, basant sa légitimité sur l`article 233 de la constitution vénézuélienne. Problème : Guaidà³ déclare que le président Nicolas Maduro a `` usurpé et abandonné le poste », alors que le Tribunal suprême de justice a déjà  déclaré que toute décision de l`Assemblée Nationale serait "nulle et non avenue". En République démocratique du Congo, le peuple congolais est allé à  l'élection présidentielle pour un dégagisme du régime d'Alias Kabila, un changement radical. La communauté internationale ferme les yeux sur le "compris à  l'africaine", la nomination d'un président non-élu avec un deal. Les Congolais sont abandonnés à  eux-mêmes. Le peuple congolais peut-il encore croire aux élections ? Aller aux élections pour se voir voler les résultats et justifier un putsch électoral avec le silence complice de la communauté internationale. Aujourd'hui, la République démocratique du Congo a trois présidents :

1. Martin Fayulu, Président élu du peuple congolais

C'est Martin le Président de la République démocratique du Congo. C'est lui qui a gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. D'une simplicité à  couper le souffle, le peuple congolais l'a élu pour un dégagisme du régime d'imposture, d'occupation et de prédation d'Alias Kabila. La légitimité de Martin Fayulu vient du peuple congolais. Et cette légitimité est au dessus des cours et tribunaux, y compris de la corrompue Cour Constitutionnelle inféodée et aux ordres d'Alias Kabila. Fayulu est l'homme le plus populaire en République démocratique du Congo. Ni le Maréchal Mobutu ni son opposant Etienne Tshisekedi n'ont été aussi populaire que Martin Fayulu. Les Congolais l'appellent "Le Soldat du Peuple" ! Il est le seul homme politique congolais qui peut descendre à  Beni-Butembo-Goma et ailleurs sans qu'il y ait des émeutes. Intègre, intellectuel, homme de valeur, simple, constant, pacifique et non violent, Fayulu est un hommes des convictions démocratiques et républicaines. Élu à  62%, il n'a pas l'effectivité du pouvoir. Fayulu est victime d'un coup d'Etat électoral mieux d'un putsch électoral. Martin Fayulu a refusé de négocier sa victoire électorale avec Alias Kabila et ses apparatchiks Mammouths Joséphistes. Martin Fayulu est incontournable. Ignorer cet homme, c'est ignorer le destin du Congo. Le snober, c'est oublier 12 millions des morts congolais.

2. Félix Tshilombo Bizimungu MOYIBICRATE et PUTSCHISTE

Faussaire, collabo, traître, imposteur, usurpateur, Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe est un MOYIBICRATE, voleur des voix du peuple congolais. Monsieur 16% est un président nommé, président étiquette, président protocolaire...Il est sans imperium! Félix Tshilombo a fait un deal odieux et honteux pour être nommé par Alias Kabila. Il s'est agenouillé devant Alias Kabila et a même rampé devant lui. Félix Tshilombo a signé à  genoux des accords présentés par Alexis Tambwe Mwamba au nom du FCC devant Alias Kabila. Il a même eu le toupet de demander s'il n'y avait pas d'autres accords à  signer pour être nommé Président. Il porte le nom de Tshisekedi mais Félix Tshilombo est l'individu le plus faible que le Congo n'a jamais connu. En démocratique, on gagne l'élection présidentielle. Avec cette légitimité, on agit au nom du peuple. On ne devient pas Président Nommé dans un salon de quelqu'un entouré de ses conseillers. La République, n'est pas une entreprise. La République, c'est le peuple ! Roublard, Félix Tshilombo aime la vie facile. Il a vendu l'Udps devenu parti familial, des collabos et traîtres à  Alias Kabila. Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe n'a aucune légitimité. Il n'a jamais été élu. Il est NOMMÉ par Alias Kabila. Félix Tshilombo est un pantin, vassal, valet, guignol et marionnette d'Alias Kabila. Les Congolais sont morts pour avoir droit comme d'autres peuples à  des élections. C'est depuis décembre 2016 qu'Alias Kabila est illégitime et illégal. Il a glissé jusqu'en décembre 2018. Le mépris du peuple congolais est total. Félix Tshilombo s'est rallié à  Alias Kabila qui devient son partenaire et allié. Aujourd'hui des Bena Mpuka, Talibans, Nazis, Fachos, Ethnotribalistes et TribaloEthniques de l'UDPS s'en prennent à  tous les compatriotes qui dénoncent le coup d'Etat électoral de Félix Tshilombo Bizimungu wa Kanambe. L'UDPS=FCC, tous des pourris et mafieux ! MOYIBICRATE, Félix Tshilombo ne va pas diriger le Congo, il est illégitime !

3. Alias Kabila, le vrai Président de la RDC

Hippolyte Kanambe Kazemebere Mtwale est le vrai président de la RDC. Le président sortant n'est jamais parti. Il est le fantomas qui a porté le masque de Félix Tshilombo. Criminel, sanguinaire, autocrate et dictateur Alias Kabila a été catapulté sur le trà´ne du Congo en 2001 par la mafia internationale pour mieux piller les ressources de la République démocratique du Congo, après l'assassinat de M'zée Laurent-Désiré Kabila. Arrivée au Congo en 1997, avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière comme "Kadogo", il est multi-milliardaire et a volé le Congo plus que le Maréchal Mobutu. Le peuple congolais est otage d'Alias Kabila.

Alias Joseph Kabila est un imposteur !

Même en République démocratique du Congo, la démocratie a ses valeurs et principes. Voler les voix du peuple, ce n'est pas bon !

Partager sur : Partager