Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Félix Tshilombo Pétain Bizimungu peut-il "Déboulonner" le système dictatorial dont il est le fruit?

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe

Faux déboulonneur qui ne sait pas qui et quoi déboulonner, malgré sa taille qui toise et ses joues joufflu, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est un démagogue, esclave des décideurs ! On connaît la chanson! Parler du putsch électoral de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe, c'est être haineux et tribaliste. Comme si le voleur des rêves et voleur d'espoir de tout un peuple, lui avait tous les droits. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est un imposteur et usurpateur. Il a fait un deal et s'est fait nommer. Il est président Quado, fictif et protocolaire. Il n'a aucun pouvoir car il est pantin d'Alias Kabila qui l'a nommé. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe peut-il "Déboulonner" le système dictatorial dont il est le fruit et bénéficiaire ? Aux Etats-Unis où il était en visite officielle mais sans être reçu par le président Donald Trump, après ingurgiter des Hambugers, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, tel le Gaulois Obelix, qui a pris de la potion magique, a déclaré pince sans rire : "Je le dis sans peur. Je suis là  pour déboulonner le système dictatorial qui était en place," lors d`une conférence au Council on Foreign Relations, un atelier de réflexion sur la politique étrangère, à  Washington D.C. C'était le 4 avril dernier, depuis rien de rien. Les 5 chantiers pour déboulonner le système dictatorial dont il est le fruit et bénéficiaire:

1. Arrestation d'Alias Kabila, ses apparatchiks et ses généraux corrompus. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu doit dénoncer son deal qui a permis sa nomination électorale. Faire interpeller Corneille Nangaa, Norbert Basengezi et Marcellin Basengezi de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) qui ont planqué $100 millions de dollars dans des banques américaines. Virer de la magistrature, tous les juges corrompus godillots de la Cour Constitutionnelle qui au lieu de dire le droit au nom du peuple congolais se fourvoyer avec des articles alambiqués de la justice. Comment peut-on parler de "Déboulonner" le système dictatorial précédent, lorsque par affinité tribale on nomme François Beya Kasonga, Barbouze et tortionnaire de la République ? Et le président Quado, n'a pas eu honte de nommer 110 conseillers tribaux, tous de sa coterie tribale, sans que cela ne titille sa conscience. Un un tortionnaire veut gérer la République démocratique du Congo, comme si c'était son Ligablo ! La RDC appartient à  tous les Congolais

2. Lutter contre l'impunité. les 12 millions de morts congolais, les fosses communes, les massacrés de Bundu Dia Kongo, Floribert Chebeya, l'icà´ne des droits de l'homme en RDC, Fidèle Bazana, Rossy Tshimanga, Thérèse Kapinga et autres victimes, méritent justice...Pas une justice à  la tête du client ni à  géométrie variable, mais une justice juste qui élève une Nation. La justice doit être l'un des piliers de la démocratie. Il faut nettoyer de la justice congolaise, tous les magistrats corrompus. Il est incompréhensible avec toutes les révélations, dans la presse internationale, sur Panama papers, les richesses d'Alias Kabila et sa famille, sur les ministres corrompus...Que Félix Tshilombo Pétain Bizimungu n'ait même pas le courage de commencer une once de déboulement ! Avec Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, c'est du rétropédalage permanent. L'incapacitaire qui est arrivé sur le trà´ne du Congo par la mafia et le deal, est un spécialiste des grandes promesses non tenues.

3. Éradiquer la corruption institutionnalisée. Déjà  Félix tshilombo Pétain Bizimungu est un homme corrompu. Il a accepté de faire un deal pour sa nomination électorale. Ils'est engagé dans les accords avec Alias Kabila, de ne toucher à  aucune nomenclature. La RDC est un pays corrompu qui souffre de ses ministres, sénateurs, députés, fonctionnaires, douaniers, policiers, militaires aux appétits gargantuesques. Tout le monde rançonne tout le monde. Les politicailleurs adorent être au chaudron de la mangeoire. Ils n'ont pas des convictions politiques et ne font de la politique que pour le ventre. Versatiles, fourbes, roublards, grands requins, les politicailleurs ont pris en otage le peuple congolais. En bons troubadours, ils troubadourisent la politique. La classe politique congolaise est la plus corrompue et pourrie de l'Afrique ! La corruption est le premier frein au développement de la RDC. Le pays perdrait jusqu'à  20 milliards USD par an à  cause de la corruption. C'est un fléau qui bloque et retarde l'émergence de la RDC.

4. Suppression des tracasseries. Il a toujours été question lors de ces campagnes d`interdire aux éléments de la PCR de procéder à  l`arrestation sans cause des automobilistes. Des consignes ont toujours été données aux éléments de la PCR pour qu`ils soient, comme l`indique l`intitulé des campagnes, courtois envers les automobilistes. C`est-à -dire de continuer à  éduquer les automobilistes qui ne respectent pas le Code de la route. L`objectif est d`humaniser les relations entre les deux parties. Les chauffeurs des taxis et taxis bus de la ville de Kinshasa montent au créneau pour dénoncer ce qu`ils qualifient des tracasseries des agents des services de renseignement du Bureau 2 (NDLR : des agents de la police opérant en civil). Selon eux, ces agents ont abandonné leur mission consistant à  chercher les voitures volées et rackettent, à  la place, les chauffeurs taxis et taxis bus pour toutes sortes de motifs fallacieux. Qu'elles soient policière, militaire, administrative, fiscale ou autre, les tracasseries nuisent au climat des affaires. Là  où il y a les tracasseries, les affaires ne marchent pas et l'Etat perd forcément de l'argent.

5. Respect des citoyens ! Le peuple, c'est le souverain primaire. Il doit être l`objet de toutes les sollicitudes. Il mérite du respect. Les citoyens sont obligés de respecter les lois afin de permettre une vie en société organisée et d`éviter le développement de la loi "du plus fort". On serait alors dans une situation proche d`une véritable anarchie, chacun agissant selon son bon plaisir, sans souci de la règle commune. L`obligation pour tous les citoyens de respecter les lois est la meilleure assurance que la liberté, les droits et la sécurité de chacun d`eux soient garantis de manière effective. Il faut enfin rappeler que le non-respect des lois constitue toujours une faute qui peut, le cas échéant, conduire à  de lourdes sanction pénales. Or dans la société congolaise, c'est souvent les apparatchiks qui foulent aux pieds les lois de la République.

Félix Tshilombo Pétain Bizumgu a raté son vol des rêves du peuple congolais. C'est lui qui sera déboulonné avec son partenaire, allié et complice Alias Kabila. Le peuple congolais va déboulonner des corrompus politicailleurs ventriotes qui adorent la mangeoire du pouvoir, qui ont pris en otage ses institutions, par des nominations électorales farfelues.

Partager sur : Partager

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.reveil-fm.com/index.php?trackback/6457

Fil des commentaires de ce billet